La Baule Infos

Voeux : La Baule s'inscrit dans la tradition

Ce dimanche, le maire de La Baule a convié l'ensemble de ses administrés à la traditionnelle cérémonie des vœux. Un rendez-vous qui s'est voulu traditionnel, tant dans la forme que dans le texte.

Yves Métaireau, maire de La Baule-Escoublac, s'est présenté, dimanche matin, au palais des congrès Atlantia, devant pas moins de 800 Baulois. L'édile a ouvert son discours en revenant sur « 2015, une année tout en contraste ». Il a évoqué les attentats avec émotion, ainsi que l'état d'urgence mis en place dans le pays et le « le dévouement admirable des médecins, des pompiers et des forces de police ».

Mais la politique locale prend rapidement le pas avec les ambitions du maire pour 2016 : continuer le développement touristique, l'aménagement permanent de la ville avec notamment celui du centre-ville. Des projets, certes, mais Yves Métaireau ne manque pas de rappeler que sa majorité doit « poursuivre une politique d’économie et des restrictions ». Un rappel qui sonne un peu comme une excuse pour expliquer la hausse de la fiscalité en 2016 de 1,5%.

Enfin, l'édile apporte aux habitants sa vision de la France, et des élus qui la gouvernent aujourd'hui. Un monde sombre, où les Français y vivent malheureux et sans espoir. Il explique que : « Depuis quelques années, nous vivons "un déclin doux" comme un malade qui souhaite se laisser mourir lentement plutôt que d'affronter l'opération ». Mais le maire et président de l'agglomération Cap-Atlantique n'entend pas baisser les bras, et se dit prêt à maintenir une qualité de vie « remarquable » sur le territoire dont il a la charge.

Yves Métaireau conclut, d'ailleurs, avec une citation d'un prêtre jésuite philosophe, Pierre Theilhard de Chardin : « Cet avenir, il appartient à tous ceux qui offrent aux générations futures les raisons d’espérer ».

A chacun sa médaille

La cérémonie des voeux a permis de mettre à l'honneur certaines personnalités de la commune. C'est ainsi qu'une médaille de la ville a été remise à Lilia Millier, directrice de la communication du groupe Barrière de La Baule, à Tony Molière du cinéma Le Gulf Stream et à Arthur Boc-Ho et Cantin Roger, tous les deux vainqueurs de l'étape française de la Red Bull Foiling Génération à La Baule.

Le maire n'est pas en reste, car il a reçu la médaille du Sénat, des mains du sénateur de Loire-Atlantique, Joel Guerriau. Une distinction pour récompenser l'ensemble du parcours du maire de La Baule et président de l'agglomération Cap-Atlantique.

Auteur : Y.P | 12/01/2016 | 0 commentaire
Article précédent : « Un nouveau commissaire prend la tête de la police bauloise »
Article suivant : « La Baule seule commune de Loire-Atlantique où la population baisse de manière sensible. »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter