La Baule Infos

Un débat réglementaire

Le débat d’orientations budgétaires a été le plat du jour du dernier conseil municipal, un préambule à l’élaboration du budget primitif 2012 et d’une prospective pour les deux années suivantes.
Les recettes du casino posent question
Les recettes du casino posent question

« La fiscalité bauloise n’est pas très forte »
Le premier élu baulois Yves Métaireau, s’est félicité des comptes de la ville estimant que la gestion est saine et permet d’envisager les investissements prévus dans de bonnes conditions.
Côté recettes, on note une légère baisse des rentrées (- 0,9%) provenant de la diminution de la taxe d’électricité (- 60 000 euros) et des produits du casino. Yves Métaireau évoquant une baisse de 300 000 euros par an depuis 4 ans : « C’est sans doute à cause de l’arrivée des jeux en ligne et du changement d’habitude des joueurs ».
Le prévisionnel 2012 est de 40 039 K euros. Le taux de la fiscalité augmente de 1,5%, un pourcentage jugé « raisonnable ».
Côté dépenses de fonctionnement, « les charges générales et en particulier celles du personnel sont contenues (2,24%) », le prévisionnel pour l’an prochain fait état de 30 652 K euros. Avec une épargne de 9 388 K euros, La Baule se retrouve avec un confortable auto financement de 7 788 K euros. L’encours de la dette brute est 11 748 K euros (la moyenne des villes de 20 000 à 50 000 habitants se situe à 5,9) (données mairie).
De gros investissements sont toutefois à prévoir pour une enveloppe globale de 23 millions d’euros dont 5 millions pour le nouveau marché.
Yves Métaireau a aussi évoqué que sur les projets « emblématiques » comme Atlantia, les halles ou l’acquisition foncière pour du logement social, les subventions s’élèvent à près de 4 millions d’euros sur 4 ans.
Le maire concluant : « On est là pour créer une nouvelle dynamique, en particulier en matière économique et pas seulement touristique. La situation est bonne, nous serons, dans la conjoncture mondiale actuelle vigilants, nous ne ferons pas n’importe quoi, je suis optimiste pour l’avenir ».
Cette prévision de budget, non soumise au vote, a bien évidemment été vilipendée par l’opposition par la voix d’Erwan Le Moigne (PS) : « Vos orientations sont au contraire pessimistes, on retrouve ce sentiment dans les investissements, il n’y a aucune préoccupation pour l’avenir, il y a trop de dossiers qui traînent, investissons ! ».
De son côté, Jean-Pierre Savary a interpellé la majorité : « Si on limite les taxes, on va avoir recours à l’emprunt, il faudra faire un choix, augmenter la pression fiscale ou réduire le budget d’investissement, actuellement les taux (d’emprunts) sont bas, mais qu’en sera t-il dans deux ou trois ans ? ».
Yves Métaireau a mis un terme à  ce débat  en précisant : « On peut avoir de mauvaises surprises, comme de bonnes surprises, notre ligne de trésorerie nous coûte moins cher qu’un emprunt ». « Les habitants recherchent de la sécurité, je fais attention, la fiscalité bauloise n’est pas très forte, je suis prudent dans la gestion ».

Une nouvelle taxe d’aménagement

Acquisition de la statue de Georges Jimenes Deredia devant la gare.
Acquisition de la statue de Georges Jimenes Deredia devant la gare.

Autre dossier, la « DM2 » (Décision Modificative n°2), est un jeu d’écritures comptables permettant des ajustements entre recettes et dépenses (849 000 euros), a fait de nouveau monter au créneau Erwan Le Moigne. Très combatif, il a interpellé Yves Métaireau en lui demandant quels étaient ses engagements  sur les logements sociaux.
« L’affaire suit son cours au tribunal administratif, (voir sujet dans le compte rendu du précédent conseil), je n’ai pas de nouvelles ». Alors que Erwan Le Moigne insiste, Yves Métaireau s’emporte quelque peu « On vous demande de donner votre avis sur ce dossier, pas sur les logements sociaux ». 5 abstentions.
Les élus ont aussi débattu de la nouvelle taxe d’aménagement qui se substitue à d’autres taxes comme la taxe archéologique préventive (sic), le taux est fixé pour l’instant à 5%, mais sera évolutif.
Une sculpture de 171 000 euros devant la gare
Un peu de sculpture dans ce monde de chiffres avec l’acquisition d’une statue monumentale de Georges Jimenes Deredia (171 000 euros) qui est installée devant la gare SNCF.
Anne Boyé (PS) a déclaré : « Nous n’avons rien contre, nous nous réjouissons que La Baule investisse dans la culture ».
Voté également une subvention de 60 000 euros sous forme d’une avance sur les deux ans pour l’association de la société des courses hippiques. Avance cautionnée ainsi par Yves Métaireau : « le concours ladies & gentlemen n’a pas marché, on ne sait pas pourquoi et puis il faut savoir que les dotations aux cavaliers se font en francs suisses et ça a beaucoup augmenté, le franc suisse ».

Pas de navette électrique
À l’ordre du jour également le financement de la navette mise en place durant la durée des travaux du marché. L’opposition émettant le souhait de voir fonctionner des navettes électriques, Yves Métaireau précisant qu’il serait bien que le syndicat mixte (Cap Atlantique, Conseil général) assume une grande partie de ces transports urbains. L’électrique est trop onéreux pour la seule commune.
Restant sur le marché avec l’attribution de lots du chantier, avant de passer à des acquisitions de foncier ; « voilà qui devrait vous plaire Monsieur Le Moigne, vous qui parliez de logements sociaux » a glissé Yves Métaireau.
Notons l’achat de trois parcelles aux consorts De Cacqueray à hauteur de 650 000 euros, pour la petite histoire, cette somme sera à partager entre les 13 héritiers de ces terrains.
La seule question diverse a concerné la protection des côtes et l’avancement des travaux envisagés. La réponse du maire a été la suivante : « Tout est lent et les demandes des procédures n’en finissent plus, mais, elles sont incontournables. Toutefois, nous allons trouver des solutions palliatives provisoires, nous les présenterons aux riverains et au conseil municipal avant la fin de l’année ».
Une petite note écolo pour terminer avec les dossiers de délibération qui sont désormais imprimés sur du papier recyclé.

Le prochain conseil est fixé au vendredi 13 décembre à 18h.

Auteur : JRC | 05/11/2011 | 2 commentaires
Article précédent : « Rentrée 2011/2012 pour le CMJ »
Article suivant : « Une Marianne d’Or pour la ''ville-jardin'' »

Vos commentaires

#1 - Le 06 novembre 2011 à 09h37 par Lemere
Étonnant que l'électrique soit cher, quand on met 171 000 euros pour la belle statue.
#2 - Le 06 novembre 2011 à 11h01 par casinotier, La Baule
Casino - 300 000 euros par an pendant 4 ans ! Il faut chercher ailleurs les raisons des 4 mauvaises années du casino. Non ce ne sont pas que les changements d'habitude des joueurs. Le casino vis en vase clos et ne s'ouvre pas vers l'extérieur, il n'y a pas de volonté d'aller chercher de nouveaux clients. Comment expliquer que le casino de Saint-Brévin est en progression tous les ans ? il n'y a pas de fatalité La Baule ronronne.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter