La Baule Infos

Un bus pour les associations sportives de La Baule

Ils l’attendaient depuis longtemps, il est enfin là. Avec ses huit places, le bus des associations sportives de la ville va permettre un transport plus aisé des joueurs.

Dix-huit mois ont été nécessaires pour que le bus des associations sportives soit mis en place. L’idée vient de Marie-Claude Maligne, maire adjoint en charge des sports et du quartier d'Escoublac, qui a mis beaucoup d’énergie à sa réalisation. Ce bus s’avère être une nécessité car « il y a beaucoup de demandes. L’école de rugby a 70 enfants et celle de foot 70/80. Le bus avec ses huit places va un peu aider et soulager les parents », commence l’élue. Pas de chauffeur attitré pour la navette ; pour pouvoir la conduire, la personne doit être adhérente à l’association utilisant le bus et avoir son permis depuis au moins deux ans. Le bus va être stationné sur le parking derrière la bibliothèque Henri Queffélec (bientôt fermé et gardé) car il s’agit d’un pôle sportif avec le bureau de l’office municipal des sports (OMS), le centre de stage et le lieu de réunion des associations sportives. « Le bus va être essentiellement pour les associations sportives, mais c'est la Ville qui en a la gestion. Donc s’il est libre et que la Ville en a besoin, il pourra servir à autre chose », précise Marie-Claude Maligne.

23 commerçants

La Ville n’a pas acheté le véhicule : il est la propriété de la société Infocom. Le concept de cette société est de fournir un véhicule gratuitement aux collectivités. En échange, des espaces de publicité sur le bus sont vendus. À La Baule, 23 commerçants ont répondu "présent !" : « le bus va tourner dans La Baule, sur la Presqu’île et dans le bassin nazairien, ça va leur faire un complément de publicité », ajoute Marie-Claude Maligne. Pendant les deux prochaines années, la ville va donc payer l’assurance et entretenir le véhicule, pendant que les associations payent l’essence. Si Bernard Germain, d’A3C cuisines, est l’un des annonceurs, c’est avant tout « pour me faire connaître sur la ville. Je l’ai fait ailleurs et ça a plutôt bien marché, donc je retente. Mais il s’agit juste d’un complément de publicité ». Bertrand Trehu, de Ser Alu Plast, évoque un « souci d’intégration à la vie des associations, sans avoir forcément de retour sur investissement. J’exerce un métier de proximité à La Baule, ça me semble bien de le faire ». Marie-Claude Maligne rappelle en conclusion que si elle met surtout en avant les enfants, il y a aussi beaucoup d’adultes qui sont adhérents aux clubs sportifs baulois et qui pourront profiter du bus.

Auteur : AP | 24/10/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Au pays des trois billes »
Article suivant : « Triathlon-Audencia La Baule : une 24e édition pluvieuse, mais heureuse ! »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter