La Baule Infos

Sandrine Josso se désolidarise d’En Marche

Elle ne voulait pas faire trop de vagues avant l’élection européenne, mais la députée de Loire-Atlantique va quitter le groupe En Marche à l'Assemblée nationale et siéger avec les non-inscrits. En cause les investitures aux prochaines élections municipales.

Sandrine Josso aurait aimé pouvoir se présenter à La Baule. Elle aurait demandé le soutien de son mouvement En Marche qui lui a été refusé. La députée n’y étant pas pour grand chose, il est vrai que le mouvement En Marche n’a jamais été très bien structuré en Loire-Atlantique où beaucoup d’egos souhaitent être candidats sur des listes. A La Baule Pornichet il y a 3 comités En Marche qui s’ignorent, n’arrivent pas à travailler ensemble et se tirent  dans les pattes.
 Des oportunistes ou adversaires politiques pratiquent l'entrisme.

La députée estime dans Ouest France qu’elle fait l’objet « d’attaques incessantes », en règle, de la part de certains membres de LREM : « Je suis la cible, depuis près de deux ans et demi, de certaines figures politiques locales et nationales, de certains opposants issus de mon propre camp d’alors, avec des conséquences graves sur ma vie privée, sur mon intégrité, sur mes actions et mes projets : des menaces de mort promulguées, des proches collaborateurs infiltrés, des clichés pris à mon insu, des poubelles visitées, ma permanence saccagée, des méthodes calabraises d’un autre temps… »

Le mouvement En Marche souffre d'un manque d'identité. Il y a dans ses membres des gens venus de la droite, de la gauche et du centre et au niveau de l’idéologie tout ce petit monde ne peut pas fonctionner ensemble.
 La députée va donc se retrouver avec Mathieu Orphelin (exLREM) Jean Lassalle, et d’autres dans le groupe des non-inscrits.

Auteur : MJ | 31/05/2019 | 16 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 31 mai 2019 à 10h38 par raoul, La Baule
madame Josso attaque partout, c'est la faute de son parti, de ses militants, de la classe politique en général. En est il de même pour les autres députés LREM du département ? non , clairement non. Depuis le début de son mandat chacun a pu constater que madame Josso n'a pas le niveau de sa fonction, il s'git d'une erreur de casting grossière. Les langues vont se délier maintenant, et on verra ce que madame Josso a fait de ses collaborateurs tous virés, de sa gestion financière d'élue, et attendons nous à de grosses surprises. Ce n'est pas LREM qu'elle aurait du quitter, ce sont ses fonctions d'élue; c'est une catastrophe inimaginable. Je pense sincèrement que de gré ou de force les jours de madame Josso à l'assemblée nationale sont comptés .
#2 - Le 31 mai 2019 à 11h02 par Bernard2, La Baule
#Raoul C'est à cause de gens comme vous qui racontent n'importe quoi que madame Josso se défend du monde cruel de la politique. C'est une jeune députée qui a du talent. Après un début d'adaptation et de formation à sa nouvelle fonction, elle travaille beaucoup et a pris en charge plusieurs dossiers importants.
Vous devriez faire attention à l'effet boomerang.
#3 - Le 31 mai 2019 à 17h08 par Didier VERNET, La Baule
Et bien sûr il ne viendrait pas à l'idée de Madame Josso de démissionner de ses fonctions de députée. Elle est sans doute trop indispensable à notre circonscription, c'est pourquoi elle continue de faire don de sa personne à la France... Finalement, le nouveau monde promis par LREM, c'est comme l'ancien, en pire.
#4 - Le 31 mai 2019 à 18h21 par Gt
Il y a une loi contre le cumul des mandats donc je ne comprends pas pourquoi elle voudrait briguer un autre poste. C’est sans doute pour cela qu’on lui a refusé.
Il faut reconnaître que cette dame reste une inconnue en apparaissant furtivement ça et là pour être sur la photo. Ses discours sont d’une rare vacuité.
Sa tirade sur les attaques subies ou les menaces de mort frôle la paranoïa quand on sait son peu de représentativité et le manque de travail qui la caractérise.
Elle n’a jamais tenté d’animer le réseau des adhérents ou militants de la presqu’île qui se débrouillent comme ils peuvent sans leader. Par contre ces élections ont permis de nombreux échanges entre les équipes et contrairement à ce que vous affirmez les comités locaux ne s’ignorent pas.

Enfin quand on a été élue grâce à l’étiquette LREM et pas du tout sur son nom et ses compétences la moindre des choses serait de démissionner de son mandat.

Pas très digne et morale cette dame.
#5 - Le 01 juin 2019 à 00h02 par Kermarrec , La Baule
Madame Josso est en plein délire. J’ai voté En Marche mais je suis une déçue. Non de Macron que je soutiens toujours, mais de cette députée qui se ridiculise à chaque sortie. Cela a commencé dès son élection avec son « tennis avec ses enfants », ses attachés parlementaires qui ont quitté le navire les uns après les autres et maintenant sur ce communiqué grotesque. Madame Josso, un conseil : quittez bien vite la vie politique, retournez à votre vie d’avant !
#6 - Le 01 juin 2019 à 00h11 par Kermarrec , La Baule
Madame Josso ayez la dignité de quitter la vie politique. Vous vous êtes fait élire avec une étiquette politique. Vous venez de trahir vos électeurs et vous étalez sur la place publique un ramassis d’attaques paranoïaques. Nous méritons mieux. Je précise que j’ai voté LaRem et même pour vous et que je reste une marcheuse convaincue.
#7 - Le 01 juin 2019 à 00h53 par Tiradeau, La Baule
Bernard, en quoi ce que dit Raul est de la malveillance ? J’ai voté la Rem et je reste un marcheur convaincu, pourtant il faut bien l’admettre, Sandrine Josso fut une erreur de casting. Voyez ses interventions à l’Assemblée, elle est incapable de poser une question sans décoller le nez de sa feuille, oui elle s’est débarrassée plusieurs fois de tous ses collaborateurs (il suffit d’aller sur le site de l’Assemblée Nationale, ils sont notés) et oui elle a eu des soucis sur la gestion financière.
Elle s’est moquée de ses électeurs et de tous ceux qui ont fait sa campagne. Elle s’est elle-même isolée. Elle doit en assumer les conséquences et démissionner au plus vite
#8 - Le 01 juin 2019 à 13h20 par raoul, La Baule
A bernard: non monsieur je ne dis pas n'importe quoi, je sais ce que je dis, et les autres parutions que je lis ici vont dans le même sens. Madame josso a été d'une nullité sans nom, tant dans sa circonscription qu'à l'Assemblée nationale où elles est classée dans les dix derniers. Oui nous méritons mieux que ça dans la 7 eme circonscription.
Pas un jour ne passe sans qu'il y ait de nouvelles révélations, et je crois que le bureau de l'assemblée va se pencher sur la gestion financière de madame Josso. ses anciens collaborateurs qu'elle a viré méchamment vont parler. Préparons nous dans les semaines à venir à une élection législative partielle, sa situation va devenir intenable.
#9 - Le 01 juin 2019 à 22h35 par Bernard2, La Baule
Il semble qu'il y ai 2 bernard alors je serai Bernard2. Je m'adresse à Raoul. Je défendrai Josso c'est mon droit.Mon analyse est la suivante :1- Elle est légitime car elle a reçu l'investiture En Marche contre tous les ambitieux qui voulaient se présenter. Beaucoup de militants espéraient l'investiture de Chalier c'est ce qui a fait exploser la section En Marche du Croisic.
2 Elle a été élue contre Louvrier c'est quand même pas rien.
3 Après l'histoire grotesque du tennis déclenchée par ses propres militants, elle a montré notamment cette année qu'elle était très capable de tenir le poste.
4 elle n'est pas responsable de l'organisation du mouvement. Elle a eu une période d'adaptation mais elle traite maintenant beaucoup de dossiers importants. Elle a été cassée en interne par des gens qui font de la politique de bas niveau.
Je l'encourage à se représenter la prochaine fois, et à faire une liste à La Baule pour la municipale. La situation politique sera différente. Wauquier va tenir bon. Depuis qu'il a été élu je ne l'ai jamais entendu une seule fois parler d'un quelconque accord avec les RN. Les LR vont retrouver leurs valeurs humanistes et sociales du passé et reqonquérir leurs électeurs. Vous remarquerez qu'en matière de politique nationale Monsieur Louvrier ne dit jamais rien. On ne sait pas ce qu'il pense sur les grands sujets.
Madame Josso je ne sais pas si vous lirez ce message mais vous avez tout mon soutien. Bon courage.
#10 - Le 02 juin 2019 à 11h13 par raoul, La Baule
alors bernard 2
ça va dans tous les sens votre intervention,; vous soutenez josso (ce qui prouve que vous êtes très mal informé) et vous l'encouragez à faire une liste a la baule… avez vous entendu parler du non cumul des mandats ?
quant à la période d'adaptation, elle y est encore vu son classement de députée. Mais toute cette discussion est inutile, vous saurez bientôt ce qu'elle a fait et comment elle a géré, la suite tombera d'elle même
#11 - Le 02 juin 2019 à 17h34 par Bernard2, La Baule
#Raoul Non Cumul mandat ok mais le gouvernement va modifier la loi avant les municipales pour autoriser cumul maire-député. Cette demande a été faite lors du grand débat et Macron y est favorable.
#12 - Le 03 juin 2019 à 00h56 par raoul, La Baule
la question ne se pose pas pour madame josso, qui ne sera jamais maire de la baule et bientôt plus députée.
#13 - Le 13 juin 2019 à 15h45 par Jim, La Baule
En cinq ans Mme Josso aura fait quatre partis : LR, UDI, En Marche et aujourd’hui Territoires et Libertés. Et elle ose nous parler de valeurs et de sincérité ? Qui pourrait la croire ?
#14 - Le 14 juin 2019 à 01h29 par Lemere
Elle ne voulait pas faire de vagues! C'est vrai que Tout le monde se souviendra du " ...tennis.. du Mercredi "

Comment peut-on quitter un parti qui vous a fait élire ?
Prétendre qu'elle subit des attaques de figures politiques locales et nationales , alors que tout le monde sait qu'il n'y en pas localement de LREM.
Quand aux nationales qu'elle s'interroge sur le pourquoi.
Et vouloir rebondir sur sa députation pour prétendre au local á La Baule , c'est bien la preuve que le costume de député était trop grand pour elle.
Non Madame, vous ne méritez plus aucun suffrage . Et comme vous le souhaitiez au début de votre mandat , profitez de temps libre pour accompagner vos enfants au tennis .
#15 - Le 31 juillet 2019 à 21h00 par Gago, La Baule
Mon dieu,je suis étonné de la violence de vos propos, navigant de page en page afin de voir qui sont les candidats LREM pour la ville de la Baule pour 2020, j'arrive sur cet article et en lisant vos commentaires, je suis vraiment choqué par vos écrits, de nos jours voilà ce qui peux dégoûter des électeurs de l'intérêt pour la politique, c'est cette violence dans les mots, mesdames, messieurs, mettez vous a la place de cette dame, imaginez vous lire tout cela imaginez votre famille lisant cela car je suppose que pour la plupart vous êtes des mères ou pères de famille.

Il est plus simple d'exprimer une telle violence derrière son écrans, prennez tout de même conscience des conséquences.
Je ne fais bien évidemment la morale a personne.
#16 - Le 02 août 2019 à 11h26 par Jossopas
@ Gago

La "violence " dites vous?

Mais vous même ne pratiquez vous pas une certaine "violence " en critiquant ceux qui critiquent.

Selon vous chaque mot deviendrait "violence ".
Du coup tous devraient se taire, et seuls ceux qui pourraient raconter n'importe quoi ou avoir un langage de bois et se feraient élire auraient ensuite le droit de s'exprimer et de pratiquer d'autres violences? Celles de lois iniques qui profitent à quelques lobbies . Et qui mettent violemment sur le carreau des familles entières.
Oh! Mais bien sûr sans un seul mot "violent" dans le texte de loi.
Et bien je préfère une "violence" verbale qui choque et rappelle á l'ordre ces élus qui ne font pas l'intérêt général , á une violence physique qui un jour ne manquera pas de s'exprimer . Car tous les mécontents , les sans voix, ne disposent hélas pas d'un écran.
Et la violence actuelle de certains agriculteurs laissent hélas présager pire que la "violence " des mots.
Ce qui gêne nos politiques du nouveau monde c'est que les moyens qu'ils ont utilisés pour conquérir le pouvoir , les réseaux sociaux, se retournent contre eux.
Ils les ont parfois pourtant utilisés tres durement ( violemment) contre leurs prédécesseurs .
Voire même contre leurs adversaires du même bord . Prenez l'exemple de M. Griveaux sur Paris.
Alors faites nous ou pas la morale, on s'en tape.
Si vous voulez que l'opinion change á propos de Mme Josso, demandez lui d'abord de clarifier par exemple ses positions ( députée ou candidate à La Baule ? )

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter