La Baule Infos

Sandrine Josso : le mail qui confirme le complot

Nous nous sommes procuré un mail sous forme de témoignage de Monsieur Bernard* qui montre bien que Sandrine Josso est victime d’une véritable cabale politico familiale.

Ce mail a été adressé par un témoin au commissaire divisionnaire Le Tirant. On y lit :

« Après, mure réflexion, je vous informe d’un complot manigancé contre Sandrine Josso. Je fus spectateur d’une réunion organisée le samedi 4 mai 2019 Chez Monsieur Martin* qui est le compagnon de Graziella. L’initiateur de cette réunion est Monsieur Patrick*. Au cours de cette soirée secrète à laquelle j’étais convié et dont l’objet était : « Comment atteindre Sandrine Josso pour l’abattre politiquement ?

Monsieur Patrick*, l'ex-mari de Sandrine Josso fut très virulent avec des intentions mortifères concernant son ex-femme.

Le plan qui a été mis en place :

1 Attaquer Madame Josso via  les Médias

- Breizh Infos

- Presse Océan

- Ouest France

- Mediapart

- Ses amis politiques ( Jean Artuis, les engagées BZH , les maires de la circonscription, la présidence de l'Assemblée nationale.)

Tout ceci a été établi par Monsieur Patrick*

Il fallait tout faire pour qu’elle puisse abandonner sa vie politique, sa vie privée, et la garde de ses enfants. »


Nous n’irons pas plus loin dans le contenu du mail strictement privé. Néanmoins, nous pouvons affirmer, comme nous l’annoncions dans l’article d’hier que la députée de Loire-Atlantique est victime d’un complot politique de la part de Madame Graziella. Les adversaires politiques de Sandrine Josso ont fait le reste.

Sandrine Josso jointe par téléphone nous a expliqué : « c’est eux qui racontent que je dois de l’argent. La fameuse Graziella me doit 45 000 euros prêtés quand son entreprise était en difficulté. » Elle a confirmé que la dame Graziella avait été déboutée de toutes ses demandes par le tribunal des Prud’hommes. Elle prépare la riposte avec son avocat par rapport au déchaînement médiatique d’une affaire strictement privée.

Martin* prénom d’emprunt

Patrick* prénom d’emprunt

Bernard* prénom d’emprunt

Auteur : Rédaction | 13/10/2021 | 6 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 14 octobre 2021 à 00h49 par Hélène, La Baule
Ça vole haut comme défense ! On est impressionnés ! Et comme d’habitude dans La Baule Infos (qu’on devrait appeler désormais Josso Infos) tout est à charge contre les opposants de la députée. Où sont les réponses données par Martin, Patrick et Bernard ?
Donc pour résumer :
- Mme Josso embauche une amie coiffeuse et la nomme collaboratrice parlementaire (je me dis que j’ai peut-être une chance avec mon BEP secrétariat). Elle reconnaît qu’elle lui demande de garder ses enfants et lui faire ses teintures.
- Mme Josso prête 45 000 au conjoint de cette collaboratrice.
- Mme Josso a des retards de paiement pour sa permanence d’Herbignac ( on se demande pourquoi puisqu’elle a 5600€ par mois versés par l’Assemblee rien que pour payer sa permanence) et n’a pas payé non plus son petit appartement à Paris ( pourtant l’Assemblee Nationale verse 1200€ aux députés pour les aider à se loger et un député gagne 5200€.). Mais bon, il paraît qu’elle prend beaucoup de taxis… Logique, elle ne va pas se mêler au peuple qui lui, circule en bus ou en métro…
- alors donc, voici que la fameuse Leïla, voyant que la députée ne la rembourse pas, dine avec les deux ex de la députée. Mon Dieu. Tout le monde dans la pièce déteste la députée !!! Mais quelle horreur !!! Voilà les preuves du complot. Mais c’est bien sûr. Comment la police a pu être aussi naïve et Ouest France, Capital, Mediapart tomber dans ce piège.
- Leïla a perdu les Prud’hommes mais sa plainte pour abus de confiance reste elle, toujours d’actualité car naturellement ce sont deux dissiers différents. Avec quel argent Mme Josso a-t-elle fait les remboursements de 444€ ? De l’argent public ou avec son compte personnel ? Car nous sommes bien d’accord, Leïla a bien payé les dettes de la députée.
#2 - Le 14 octobre 2021 à 10h23 par onnenousditpastout
Nullement besoin d'un complot pour que cette dame disparaisse du paysage politique, son incompétence suffit, sauf évidement sur le paraître ou là elle excelle et encore.

En parlant de complot depuis 5 ans elle prépare sa sortie. Pas de remise en question sa large défaite au futur législative sera mise sur le compte de ces pseudos complots c'est tellement plus facile.
#3 - Le 14 octobre 2021 à 13h52 par Emma le retour
"Qui ne dit mot consent"

Je ne consens pas, donc je dis mot.

D'une manière globale je ne valide pas ces démarches de harcèlement, d'acharnement , d'humiliation véhiculées par des personnes qui n'évaluent pas la portée dévastatrice de leurs propos. Lorsque par l'expression " garde des enfants" on laisse entendre que les enfants sont pris en otage dans des conflits de pouvoir et des enjeux d'argent, je m'élève. C'est un devoir pour moi. Que dans un contexte de campagne électorale on cherche à vaincre l'élu(e) sortant(e) , je comprends à conditions que cela se fasse avec des arguments politiques, économiques, sociaux. Encore faut-il en avoir. Ces "salissures" sont peut-être l'indice d'une grande misère intellectuelle. Tout le monde se gargarise de cette "mixture" sécuritaire. Mais l'insécurité c'est nous qui la créons chaque fois qu'une autorité ou ce qui fait autorité est bafoué. Et nous sommes Français! nous nous appelons Guy, Hélène, André, Antoine. ( pas d'Abdel, pas de Fatima) Ce site n'est ni France-Dimanche ni Ici-Paris ( je m'adresse au commentateurs non au rédacteur) et Madame la Députée n'est pas la fille du coin de la rue.
Lui manquer de respect c'est marquer de respect aux institutions.
Si elle devait manquer de hauteur il appartient au instances de contrôle de lui en faire la remarque. Et non à la "populace". C'est quasiment une lapidation comme on la pratique dans une certaine culture si décriée. Mais peut-être êtes vous des gens d'origine étrangère qui avez changé de prénom ?! N'y aurait-il pas comme un p'tit côté barbare dans cette jouissance à détruire l'humain qui porte la fonction

Mais je ne permettrais pas non plus que l'on maltraite la fille du coin de la rue!
#4 - Le 14 octobre 2021 à 17h47 par Jossopas
C'est la justice qui va démêler tout cela. C'est tout de même parole contre parole.
Et se faire rembourser une dette de cette façon est pour le moins extraordinaire.
Attendons la suite .
#5 - Le 15 octobre 2021 à 00h08 par Camille, La Baule
Hélène, j’ai un CAP petite enfance alors je suis plus légitime pour être la collaboratrice parlementaire de Mme Josso. Je suis sûre qu’elle va m’apprécier et m’embaucher. Moi je veux bien aussi lui garder ses enfants. En revanche, les prêts d’argent, j’arrête et je ne sais pas couper les cheveux.
#6 - Le 15 octobre 2021 à 09h06 par Martin, La Baule
Bonne nouvelle il y aura un candidat Zemmour sur la 7e ça va siphonner les voix Plouvier. Tout sauf Plouvier.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter