La Baule Infos

Rétro mobile à La Baule

La rétrospective automobile d’Escoublac s’est déroulée le week-end du 25 et 26 juin sur le terrain de l’aérodrome.

Organisé par le comité des fêtes d’Escoublac, ce traditionnel rendez-vous avec les beaux pistons et les vieilles bielles fêtait dans la bonne humeur et les vapeurs d’essence sa 8e édition.
Une concentration de Ferrari, MG, Porsche, Triumph, Mercedes, Lotus et autres Alpine Renault, de très beaux cabriolets et une trentaine d’ancêtres étaient venus se faire admirer au bord du tarmac, une animation complétée par de nombreux stands et un vide garage.
Au programme, ballades incontournables sur la Baule et tours de piste sur l’ancien circuit automobile qui fait le tour de l’aérodrome, histoire de montrer ces belles jantes au public cherchant l’ombre durant ce week-end radieux.
On nota la présence sur le site du Champion de France groupe A de slalom sur piste, le jeune David Bieulangard, habitant Saint-André des Eaux, méditant sur le véhicule le plus ancien cette année : une Citroën Zèbre de 1910.
Une « commémoration de la belle voiture » rendue possible grâce au dévouement d’environ 120 bénévoles dont 50 commissaires de piste.
Parmi ces passionnés venus des quatre coins de France, Jean-Claude et Marie-Claude, tranquillement installés dans les sièges vert bouteille de leur cabriolet MG TF de 1954.
Une vraie passion qui n’est pas très de quitter Jean-Claude : « j’ai acheté cette voiture sur un coup de cœur 140 000 francs, aujourd’hui, elle côte 33 000 euros, je suis venu avec de la région parisienne (78) par l’autoroute. Elle monte à 130 kilomètres à l’heure avec ses 7 CV et ses 4 vitesses ».
Il n’y a pas de direction assistée et les 4 freins à tambours cachés par des jantes à rayon ne gâtent pas le plaisir de conduire, mais, pour les grands trajets : « ma femme prend sa voiture personnelle pour rejoindre notre résidence secondaire à La Baule ».
Malgré la difficulté à trouver des pièces détachées d’origine, notre homme reste philosophe : « on en trouve en Angleterre, mais tout est fabriqué en Chine, alors, question qualité, ce n’est pas vraiment terrible. De toute façon, je ne fais que quelques sorties par an, et la voiture rajeunit à chaque tour de roue, le compteur tourne à l’envers ! ».
 

Auteur : JRC | 28/06/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Un bestiaire Chapelle Sainte-Anne »
Article suivant : « A fond la Bulle à Escoublac »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter