La Baule Infos

Port de plaisance : dragage en vue

Le port de plaisance de la Baule-Le Pouliguen concédé par son SIVU à la CCI Nantes Saint-Nazaire depuis 2001 vient de tenir son conseil syndical placé sous le signe de l’envasement.

La CCI, aujourd’hui concessionnaire du plan d'eau, a en charge le fonctionnement et l'entretien des équipements et des profondeurs dans les différents bassins. Soumis à un ensablement et un envasement récurrent, le dragage, payé à 87 % par les plaisanciers (facture : 1 300 000 €  tous les quatre ans) fait de ce port, le plus cher des côtes françaises de Dieppe à Biarritz nous a fait remarquer le vice président de l’association des plaisanciers Jean-Pierre Maurice.
Présidé par Yves Métaireau et en présence du maire du Pouliguen Yves Lainé et de son premier adjoint Loïc Debatisse, le conseil a tout d’abord voté une subvention au Yacht club de la Baule pour l’organisation de la Xe édition des Voiles de légende (2 500 €) alors que cette institution en demandait le double.

Changement de délégataire en 2014 ?

Après des approbations de participation à de nouveaux accords en matière de protection sociale et avant d’aborder l’opération dragage, le conseil a décidé de reconduire pour un an la concession portuaire à la CCI. Mais, surprise ! Il a aussi décidé de lancer une procédure d’appel d’offres pour la suite de l’exploitation. Le conseil envisagerait donc de ne plus travailler avec la CCI Nantes-Saint-Nazaire et se tournerait vers un autre prestataire.
Ce nouvel affermage n’a pas donné lieu à débat en sein du conseil. Pour Jean-Pierre Maurice : « Nous sommes globalement pour un changement ou alors, il faut que la CCI pense autrement. Il y a toujours des promesses et des études ; mais concrètement, on ne voit rien avancer. On leur demande d’avoir une notion économique et non pas territoriale. Il faut  faire des dépenses en fonction des recettes et non pas le contraire ! ». Donc, dans un an, ce ne sera plus la CCI ? « Nous, on aimerait bien, mais, on ne fait que donner un avis, c’est le SIVU qui décidera ».

Dragage à partir du 15 octobre

Les usagers du port sont touchés par un ensablement très important et les quilles des bateaux les plus gros commencent déjà à toucher le sable  deux ans après le dragage.  Du coup, on emploie les grands moyens tous les quatre ans, même si cela ne semble plus suffire. Les tarifs portuaires  s’en ressentent et sont très élevés,  plus 2 à 3 % tous les ans. Il faut débourser  3 000 € chaque année pour un bateau de 10 mètres et 2 000 dans l’arrière port. « En moins de dix ans, le montant de notre redevance a doublé ».
Le port de la Baule Le Pouliguen est situé dans un étier,  c’est encore une fois l’homme qui, en modifiant la nature, provoque une grande partie de cet envasement et ensablement. Pour Jean-Pierre Maurice, il n’y a pas photo : « Le sable et la vase enlevés dans l’embouchure de la Loire sont rejetés sur le plateau de la Lambarde,  les courants nous les ramènent ici, dans la baie et aussi dans l’étier ».
Il faut donc agir et le démarrage du dragage qui va durer du 15 octobre au 15 avril 2013 permettra aussi  de récupérer des milliers de tonnes de sable. Bonne nouvelle, sa granulosité est compatible avec celle du sable de la baie qui sera ainsi réengraissée.

Le prochain conseil syndical se réunira au Pouliguen à la fin du mois de novembre pour faire le point sur le dragage et évoquer les tarifs 2013. Nul doute que les presque 400 adhérents de l’association seront très attentifs à cette délibération.

 

http://www.lepouliguen-infos.net/jean-pierre-santini-notre-but-est-de-defendre-les-plaisanciers-29-55-411.html

Pratique :
Associations des plaisanciers du port  de la Baule-Le Pouliguen :
http://appbp.fr/


 

Auteur : JRC | 08/10/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « La Select 6,5 le 20 avril »
Article suivant : « Christophe Mathieu aux Jeux mondiaux des pompiers de Sydney »

Vos commentaires

#1 - Le 10 octobre 2012 à 09h35 par sodium75
Réengraisser la baie ? Mai elle l'est déjà bien assez. Bientôt on pourra aller du Pouliguen à l'ile des Evens à pied par grande marée basse. Et que dire de cette eau verte fluo quand il fait un peu chaud l'été à marée haute.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter