La Baule Infos

Plan local d’urbanisme : un super Plu essentiel

La mairie de la Baule finalise son plan local d’urbanisme avec les dernières réunions de proximité. Après, Escoublac, ce sont les habitants du Guézy qui ont découvert le futur de la ville et de leur quartier.

2 000 nouveaux Baulois d’ici 15 ans

Le processus touche à la fin de la concertation avec les habitants des quartiers baulois. Le PLU, présenté au Guézy et la semaine prochaine à Atlantia commence à prendre sa forme définitive.
Rappelons qu’il est réalisé dans un cadre administratif avec pour but, assènent inlassablement les élus : « d’avoir une vision globale d’ici 10 à 15 ans ». En clair, l’on fixe de nouvelles règles en matière de foncier et d’urbanisme ce qui entraîne divers classements cadastraux. Il faut aussi respecter toutes les séries de mesures et de décrets nouveaux émanant, par exemple des applications de la loi littoral, mais, cela va beaucoup plus loin.

Le PLU, un puzzle de zones 

Une sorte de casse-tête chinois qui prend beaucoup de temps, justement : « Vous avez un an de retard » persifle-t-on dans la salle lors des questions. La réponse, « C’est l’effet Xynthia » qui a engendré des modifications dans les réglementations et dans le planning (Plan de zones inondables, par exemple).
Que prévoit la municipalité bauloise pour ses habitants ? L’on va construire, c’est sûr. C’est L’annonce forte : Un objectif de 1 800 logements à l’horizon 2015 pour une prévision de 1 500 à 2 000 nouveaux Baulois appâtés avec 30% de logements sociaux obligatoires dans les nouveaux programmes ; histoire de rétablir le déficit en la matière.
On veut aussi préserver fortement les zones agricoles, favoriser les liaisons douces, mettre en place une OAP* sur les déplacements, forcer sur l’implantation d’activités tertiaires (Projet Prémare près de la gare), encourager le commerce de proximité, aider l’hôtellerie, mieux gérer les eaux pluviales et le traitements des déchets. Un vrai programme de campagne électoral.
Mais, il s’agit encore une fois de parler de la ville de demain, forcément un vaste chantier en devenir dont les débats ne sont évidemment pas fermés. Reste qu’une fois entériné le PLU déterminera des règles et des principes fondamentaux. Une série de préceptes qui s’inscrivent sur la durée pour que « La Baule soit une ville à vivre ».

 

La réunion « Guézinienne »

C’est dans ce cadre (Ville à Vivre) que va voir le jour un éco quartier à Escoublac, au grand dépit d’une intervenante du public présent lors de la réunion à la salle du quartier du Guézy : « Et, le nôtre, d’éco quartier que vous nous avez fait miroiter pendant les réunions ? »
Directement interpellé, le maire adjoint du Guézy, Philippe Gervot répond : « Il reste toujours dans les objectifs, mais, il faut 27 critères, ici ils ne sont pas tous encore réunis ».
En effet, le concept d’éco quartier repose sur un développement durable à empreinte écologique ; comme notamment une incitation à utiliser les transports en commun ou à circuler en vélo, via des voies ou des pistes cyclables. Allez aujourd’hui demander à un habitant du Guézy de se rendre à Pôle-Emploi situé en plein centre-ville (et bientôt sur Guérande) en vélo, il va sourire, en bus, il va rire jaune. Oui, mais : « Le transport collectif, cela ne concerne pas le PLU ». CQFD.

13 hectares consacrés au logement

Bien plus préoccupés de leur quartier que « du centre-ville et du remblai », de nombreux habitants ont donc écouté sagement le déroulé technique des opérations à venir. Ils ont été particulièrement attentifs aux prévisions d’implantations de nouveaux logements, puisque plus de 13 hectares auront dans l’avenir, vocation à être urbanisés au Guézy.
« Cela devrait effectivement être pris en compte pour les modes de déplacements, en matière d’accueil et de services à la population », entend-on.
Joel Moreau, le secrétaire de l’association l’Avis du Guézy  intervient pour formuler plusieurs remarques : « On a assisté dans ce vieux quartier à une urbanisation un peu sauvage, nous sommes excentrés, coincés derrière Pornichet. Il insiste. Il n’y a pas assez de liaisons avec les autres quartiers de la Baule » et de revenir sur l’idée d’une piste cyclable traversant la forêt d’Escoublac.

« Les jeunes viendront-ils ? »

Les élus disent avoir déjà anticipé, que des études sont en cours, que des pistes cyclables sont inscrites dans le PLU, notamment autour de l’aérodrome. Pour la piste forestière, ils se heurtent à tout une série de contraintes liées à des classements de la forêt (zone protégée). « Et, puis, quand penseront les associations de défense ? ».
Cet afflux de nouveaux habitants espérés demande aussi des réflexions au niveau du plan de circulation et de l’offre de vie au quotidien : « C’est bien de construire, mais, si les terrains ne sont pas assez grands, les jeunes ne viendront pas ». L’on rétorque que si : « Grâce aux 30 % de logements sociaux et les aides à l’accès à la propriété ».
On évoque une cité-dortoir, qu’il faudra, pour les nouveaux habitants, des aires de jeux, des espaces de vie, des services et des commerces de proximité. À ce titre, l’on évoque la tentative de marché avorté, la faute à qui ? Au manque de clients. C’est un exemple de tout le paradoxe de ce quartier.
Le façonnement du futur PLU engendre bien des interrogations, les réponses, en tout cas les pistes de travail, semblent inscrites dans la tête des élus présents. Rendez-vous dans 15 ans.

* OAP Orientation d’aménagement et de programmation

 

Pratique :


Les documents seront consultables en ligne sur le site www.mairie-labaule.fr et mis à disposition du public du 5 au 30 mars à la mairie et dans ses deux annexes pour y préciser des remarques sur des registres. Une enquête publique sera lancée pendant la saison estivale du 15 août au 15 septembre avant un vote en conseil municipal à la fin de l’année.

Dernière réunion : Vendredi 24 février, quartier Centre-Beslon, à 18 h à Atlantia,  présidée par le maire Yves Métaireau.


 

Auteur : JRC | 17/02/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « La Transbaule, une course solidaire »
Article suivant : « Un ultime refus devant l’obstacle pour René Pasquier »

Vos commentaires

#1 - Le 01 août 2013 à 21h12 par Lopez, Germigny L'ÉvÊque
Bonjour, nous souhaitons savoir si un projet immobilier est en cours ou à venir en remplacement de la gare de la Baule les Pins qui était à vendre, et la nature de ce projet?
Kaufman and broad aurait un projet de réhabilitation, mais lequel?
merci pour votre réponse.
cordialement

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter