La Baule Infos

Pincement au cœur pour l’adjudant-chef Luc Gicquiau

Ce mardi 6 mars 2012 restera gravé dans la mémoire de l’adjudant-chef Luc Gicquiau.
Depuis 25 ans il est resté fidèle au centre de secours de La Baule. Cela lui a valu une médaille. Ce matin, dès 6 heures, il a effectué avec ses camarades de garde l’ultime déménagement. Émotion.

Avant de quitter définitivement la caserne bauloise de l’avenue du Capitaine Rochat, Luc Gicquiau a fait le tour des locaux pour voir si rien n’avait été oublié. C’est lui le plus ancien. Avant de partir pour un défilé d’adieu, toutes sirènes hurlantes et gyrophares allumés à travers la ville, celui qui n’a connu que ce centre de secours acceptait à regret de se confier. Un peu seulement. « Je suis un cul salé comme on dit. Je suis né à Guérande il y a 47 ans. J’ai commencé ici comme pompier volontaire ». À la manœuvre pour la réussite de ce déménagement et donc très occupé et demandé, il laisse timidement percer son émotion « C’est sûr, je ressens un petit pincement au cœur. Nous étions à l’étroit et nous ne travaillions pas dans de bonnes conditions. Mais pendant un quart de siècle, nous avions nos habitudes. Je laisse là de bons et de moins bons souvenirs. Mais, tout évolue au niveau des secours, il faut s’adapter ».
Là-haut, sur les hauteurs de Kerquessaud, il va falloir retrouver ses repères. « Cela va nous changer la vie.  Les manœuvres vont être plus faciles. Dans un espace plus grand, la vie en collectivité ou en société  sera plus simple. Je ne suis pas inquiet ».

Auteur : JLM | 06/03/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Place de la Victoire : le Marché Plus devient un Carrefour City »
Article suivant : « Les sapeurs-pompiers de La Baule et Guérande enfin sous même toit »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter