La Baule Infos

Patrick de Carolis aux rendez-vous d'Atlantia

Patrick de Carolis sera à Atlantia le 27 février pour y présenter son nouveau roman "Letizia R. Bonaparte, la mère de toutes les douleurs" et débattre avec le public.

Patrick de Carolis est né en Arles en 1953. Après des études d'art dramatique et de danse à Montpellier, il décide de se consacrer au journalisme et sort diplômé en 1974 de l'École supérieure de journalisme de Paris.

Il commence sa carrière à France-Régions 3 (FR3), puis entre en 1975 à TF1 en tant que reporter au service des informations générales, avant de devenir chef de rubrique au service politique jusqu’en 1983. Grand reporter à Antenne 2 en 1984, il rejoint ensuite les équipes de la nouvelle chaîne privée « La Cinq » où il crée plusieurs magazines comme « Reporters », 

« Nomades » ou « Réussites ». En 1992, nommé Directeur de l’information, il crée sur M6 le magazine « Zone interdite ».

1997 marque son retour sur le service public en tant que Directeur des documentaires et magazines sur France 3 ; il y crée et présente jusqu'en 2005 le magazine culturel « Des racines et des ailes », émission consacrée au patrimoine français et mondial, avant d’être élu à la présidence du groupe France Télévisions, groupe qu’il dirige de 2005 à 2010.

Patrick de Carolis a également exercé des responsabilités au sein de la presse écrite, comme Directeur général du Figaro Magazine entre 2001 et 2004.

L’écriture est centrale dans le parcours de Patrick de Carolis : après Conversation, livre d’entretiens avec Bernadette Chirac en 2001, il publie Les Demoiselles de Provence en 2005, un recueil de poésie Refuge pour temps d’orage en 2009, porté au théâtre par Bérengère Dautun et en 2011, La dame du Palatin, roman historique dans lequel il fait revivre l’épouse du philosophe Sénèque. 

Passionné par le spectacle vivant, Patrick de Carolis a créé en 2001 le festival « Les Éclectiques de Rocamadour », qui réunira pendant dix ans de grands interprètes de musique, de danse et de théâtre.

Fin 2010, il crée sa société de production, "Anaprod", principalement consacrée au monde de l’art ; il est également président du conseil d'administration de l'École nationale supérieure de la photographie d'Arles.

Après ses deux best-sellers, Les Demoiselles de Provence et La Dame du Palatin, Patrick de Carolis nous livre le journal intime et romancé de la mère de Napoléon, nourri des archives inédites auxquelles il a eu accès.

 Au soir de sa vie, Letizia R. Bonaparte reçoit deux journalistes du Magasin universel dans son palais romain, ou elle vit en exil. A travers ces échanges imaginés par Patrick de Carolis, cette femme à l’incroyable destinée va remonter le fil de ses souvenirs.

 « Qui aurait pu prédire un avenir si glorieux ? Comment imaginer enfanter tant de rois et de reines, de princes et de princesses ? L’envol de l’Aigle ! La campagne d’Italie et le 18 Brumaire, le Consulat puis l’Empire, et nous, sa famille, happée dans le sillage de son fabuleux destin. Promue Altesse Impériale par la grâce de mon fils, je n’oublierai jamais, malgré la richesse et les honneurs que mon sigle se limite à trois lettres : L.R.B (Letizia Ramolino Bonaparte).

Mater Napoleonis, je l’ai été jusqu’à l’épuisement. J’ai tout vécu : les adieux de Fontainebleau, l’île d’Elbe et les Cent- Jours puis la chute finale, l’exil à Sainte-Hélène.

Jamais je ne me suis laissé impressionner par les ors de l’Empire, seul comptait pour moi l’avenir de mes enfants. Ceux qui souffraient le plus avaient ma préférence. Je les ai tant aimés mais j’ai tellement souffert. Ne suis-je pas la mère de toutes les douleurs ? »

11/02/2015 | 0 commentaire
Article suivant : « Les prochains Rendez-vous d'Atlantia »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter