La Baule Infos

Mon beau santon

Une exposition de crèches des régions françaises se doit d’être visitée à la Chapelle Saint- Anne de la Baule. Symbolique chrétienne, la crèche figurant la naissance de l’enfant Jésus dans la nuit du 24 au 25 décembre daterait du XIe siècle.

Un quatrième roi mage ?

L’on dit que c’est Saint François d’Assises qui aurait créé les premières crèches vivantes. Au XIIe siècle arrivent les rois mages, un peu en retard pour l’accouchement, à cette époque, pas de GPS ; apportant en présent de l’encens, de la myrrhe et de l’or. Les enfants peuvent donc remercier Gaspard, Melchior et Balthazar, les trois précurseurs des cadeaux que l’on glisse aujourd’hui plus souvent sous le sapin que dans la crèche, sans doute par manque de place. En Espagne, ce sont les rois mages qui apportent les présents aux enfants. L’on note aussi que dans certains pays (Russie et Finlande), un quatrième mage n’aurait jamais atteint la crèche de Bethléem, il s’agit du Père Noël…
Bref, l’on aura compris que de nombreux textes et légendes entourent cette naissance célébrée dans le monde chrétien, retranscrite par les crèches très différentes d’une région à l’autre et sont l’œuvre de santonniers. Cette exposition, non exhaustive est une belle représentation des crèches des provinces ; elle trouve naturellement sa place dans le somptueux cadre de la chapelle Sainte-Anne.

Trois crèches grandeur nature

L’on peut donc découvrir une crèche bretonne avec des costumes des cercles War-Raok et Ar Vro Wenn avec notamment des habits de mariage datant du siècle dernier ;  une crèche alsacienne louée par la circonstance et plus régionale, la crèche paludière avec des mannequins portant des traditionnels habits de fête et de travail.
Le visiteur s’arrêtera devant la crèche avec automates de Bruno et Darlène Fradsconne ; ce marionnettiste professionnel exerce ses talents dans le Maine et Loire ; un peu dommage toutefois qu’il faille mettre une pièce dans un tronc pour voir les personnages s’animer.
La crèche auvergnate a été réalisée dans les Lauzes et celle de l’Aubrac fabriquée par un jeune garçon de 12 ans.
L’espace culturel Sainte-Anne montre aussi des petites crèches issues de collections privées (Philipe Renaud de Limoges) et d’autres en provenance du musée de Blain ; ce musée possède une très importante collection de crèches qui fait revivre la tradition de Noël.
L’exposition bauloise a accueilli déjà plus de 3 500 visiteurs le w.e dernier, un beau succès pour les organisateurs, l’association bauloise Culture et Foi.
Devenues de plus en plus rare et difficile à se procurer, les crèches vivantes qui font revivre la naissance de Jésus sont symbole de joie et d’espérance. Petit bémol, la coutume veut que l’on ne dépose l’enfant Jésus qu’après les 12 coups de minuit et que l’on approche chaque jour un peu davantage les rois mages. Mais on en voudra à personne dans cette exposition de voir le nouveau né et les mages, une sorte d’avant-première avant le jour de Noël.

Pratique :
Exposition à la Chapelle Sainte-Anne jusqu’au 2 janvier
10h30 à 12h30 et de 15h30 à 19h30 et le dimanche AM du 25, fermé le premier de l’An.
www.musee-de-blain.fr

Auteur : JRC | 12/12/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Un premier salon « Auteurs Libres » à Escoublac »
Article suivant : « Plaisir des yeux »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter