La Baule Infos

Luc Chatel à La Baule : « François Hollande enfonce la France dans la récession »

Le secrétaire général de l’UMP s’en est pris à la politique du chef de l’État puis il a tenté de rassurer les militants sur le devenir du mouvement UMP.
Luc Chatel à La Baule
Luc Chatel à La Baule

Pour l’ancien ministre de l’Éducation nationale Luc Chatel le pays s’enfonce dans la récession. « Pour François Hollande c’est toujours de la faute des autres, pendant deux ans ça a été la faute à Sarko, puis maintenant la faute à l’euro, puis ce matin Michel Sapin déclarait "c’est la faute aux patrons", c’est toujours la faute des autres, sauf sa propre responsabilité. La réalité est que ce gouvernement a enfoncé depuis deux ans notre pays dans la récession. Il l’a fait sciemment, en menant une politique contre productive en matière économique. François Hollande et Manuel Valls se permettent de donner des leçons aux Allemands sur ce qu’il faudrait faire en matière de croissance. On hallucine ! C’est la France qui est à zéro quand l’Allemagne va faire 1,6 point de croissance, qu’elle sera à l’équilibre budgétaire et que l’Allemagne a 5 % de chômage, là où nous sommes à plus de 10 % et l’on voudrait donner des leçons d’économie aux Allemands ! Relisez l’article du Monde où le patron de la Bundesbank suggère aux Français de balayer devant leur porte. La Grande Bretagne devrait réaliser cette année 3 % de croissance. Quand la France est en panne, c’est toute l’Europe qui s’arrête. La France est aujourd’hui le malade de l’Europe. »
« Nous attendons de la part du gouvernement un électrochoc par la suspension des seuils qui font un mal terrible aux entreprises qui les empêchent de se développer. Défiscaliser tous les nouveaux investissements. Et aligner la fiscalité des entreprises sur nos principaux concurrents. Nous avons 10 points d’écart de fiscalité entre les entreprises françaises et la moyenne des entreprises de la zone euro. »

L’UMP relèvera-t-elle le défi ?

Luc Chatel et 120 militants UMP sur la plage de La Baule
Luc Chatel et 120 militants UMP sur la plage de La Baule

« Nous nous sommes déchirés devant les Français, et au moment où nous avions réalisé de bons résultats aux élections municipales est arrivée cette sinistre affaire Bygmalion. L’UMP a déposé plainte dans l’affaire Bygmallion car elle est la première victime dans cette affaire.  Le nouveau bureau politique de l’UMP a décidé de redonner la parole aux militants. Le 29 novembre prochain vous allez décider de l’avenir de l’UMP. Je veillerai à ce que le scrutin pour élire le président de l’UMP soit exemplaire.»
« Si nous nous divisons, si nous nous séparons, il n’y aura pas de candidat UMP au deuxième tour de la présidentielle. L’UMP ne doit pas être "tous derrière un chef", l’UMP est née en 2002 de l’alliance de la droite et du centre. Notre devoir d’unité dans la diversité est essentiel. »
Il fallait bien que Luc Chatel fasse un peu dans la langue de bois, pressé par les questions sur le retour de Nicolas Sarkozy. « Nicolas Sarkozy est seul à décider de ce qu’il a à dire au Français. Il choisira seul le moment venu, sans doute dans les prochaines semaines. »
À la sortie de la réunion quelques militants s’interrogeaient « mais quand aurons-nous une ligne politique et une communication sur les sujets qui préoccupent les Français ?»

Luc Chatel est arrivé en vélo accueilli par Gatien Meunier
Luc Chatel est arrivé en vélo accueilli par Gatien Meunier
19/08/2014 | 2 commentaires
Article précédent : « Universités d’été de l’UMP 44 à La Baule avec Alain Juppé et François Fillon »
Article suivant : « La banderole « Hollande démission » est de retour »

Vos commentaires

#1 - Le 20 août 2014 à 15h55 par Jean-louis Garnier
Interrogé, en fin de réunion, par des militants sur l'immigration incontrôlée qui sévit,Chatel ne sut guère répondre que l’Europe était la solution, semant le désarroi chez nombre des participants.
#2 - Le 21 août 2014 à 22h49 par Didier VERNET, La Baule
En effet, Jean-Louis Garnier, on comprend le désarroi des participants, ils ont dû croire s'être trompés de parti. Comme tous, ils ont de plus en plus de mal à croire les bobards colportés dans tous les médias.

Le navire des illusions et des mensonges prend l'eau chaque jour davantage, l'Union européenne ne sauve absolument pas notre pays, elle le coule.

Les flux migratoires ne sont qu'un outil parmi d'autres de l'ultra-libéralisme ambiant qui ne profite qu'aux multinationales et à la finance.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter