La Baule Infos

Les associations se donnent rendez-vous aux Floralies

Quarante-neuf associations présentaient leurs activités ce week-end aux Floralies. La fréquentation aurait pu être meilleure car peu de publicité a été faite et il fallait vraiment être curieux pour se rendre aux Floralies.
L'équipe du Rotary Club
L'équipe du Rotary Club

On ne pouvait pas manquer le Rotary Club à l'entrée du Forum.  Les rotariens se réunissent chaque semaine pour discuter des actions à engager. Un vide grenier est organisé au profit de Penbron mais aussi un tournoi de bridge au profit de Handi-Sport. Les différentes actions comme Noël Magique permettent de récolter des fonds au profit de la lutte contre l’autisme ou  de la recherche pour éradiquer la polio.  www.rotary-labaule.org

Le Bridge club de La Côte d’amour avec ses 150 membres vit quelques difficultés à cause de la disparition de son site internet qui devrait réapparaître prochainement. bridge.la-baule@wanadoo.fr Cours le mardi mercredi et jeudi de 10 h 00 à 12 h 00.

L’US. La Baule Le Pouliguen organise un super-loto le vendredi 28 septembre à 20 h 00, contre la mucoviscidose à l'occasion des Virades de l’espoir de La Baule.

Le Président Lhorty du groupement des Résidents secondaires a reconnu avoir un peu exagéré la taille des éoliennes entre la pointe de Penchâteau et les Evens quand on lui a fait remarquer qu’il était plus dans la propagande que dans l’information objective. Finalement il admit n’être pas forcément contre, sous réserve qu’elles soient sur des fonds vaseux et non sur la roche du banc de Guérande. Il réfléchit à un changement de nom de son association car le terme « résidents secondaires » n’est plus d’actualité. grsb.lhorty@hotmail.fr

Sophie Keruzoret présentait la section football féminin sur le stand  de l’A.S.C. Escoublac, une équipe de foot féminin qui joue au plus haut niveau départemental.

La Baule fishing club organise des concours de pêche au surfcasting mais aussi en bateau toute l’année. 43 pêcheurs amateurs sont membres de cette association labaulefishingclub.com

Les Canards givrés présentaient leur activité afin de recruter de nouveaux adeptes amoureux de l’eau froide. Hormis le rendez-vous annuel de la baignade du 1er janvier les Canards givrés ne sont jamais malades car ils se baignent de septembre à avril.  Cette adaptation à l’eau froide permet de mieux résister aux maladies (grippe, rhume, bronchite).www.canardsgivres.fr

 

Le cercle Ar Wro Wenn

Auteur : JBR | 17/09/2012 | 4 commentaires
Article précédent : « Une année positive pour le collège inter-âges »
Article suivant : « L'atelier robotique de la MJC »

Vos commentaires

#1 - Le 19 septembre 2012 à 15h06 par LHORTY Claude, La Baule
Merci d'abord d'avoir rapporté notre présence au Forum, et je m'associe à son regret à propos d'une assistance clairsemée,... mais il faisait beau !
Je précise toutefois que la simulation affichée des éoliennes - que nous avions d'ailleurs qualifiée "approximative", était toutefois proportionnelle à la taille du phare de La Banche visible sur la photo ( au moins 5 fois la hauteur de ce dernier.
Par ailleurs, au delà de cette critique visuelle en bordure de "l'une des plus baies du monde", ce qui nous importe le plus, c'est la survie de l'écosystème qui existe sur le Banc de Guérande et que les photos prises par nos amis d'ELV (Estuaires Loire Vilaine) illustraient parfaitement.
Alors pourquoi ne pas s'éloigner de ce trésor irremplaçable, et construire ces machines sur des sous-sols sableux plus au sud, créant de nouvelles possibilités de vie sous-marine, et permettant l'utilisation de ces fondations "jacket" que STX sait faire (voir Le Carnet).. avec les emplois correspondants ?...
N'est-ce pas un bon sujet de réflexion?
#2 - Le 19 septembre 2012 à 20h20 par Lemere
M. Lhorty

Votre proposition de repousser plus au sud le champ éolien, pourriez-vous la détailler S.V.P.?

Merci
#3 - Le 22 septembre 2012 à 15h00 par LHORTY Claude, La Baule
M. Lemere
Je n'ai pas la compétence nécessaire pour définir un emplacement déterminé; je m'appuie seulement sur les avis éclairés de mes amis de l'association ELV (Estuaires Loire Vilaine) qui avec le concours d'experts et scientifiques tels que les équipes de Biolittoral, Musée Océanographique de CONCARNEAU,IFREMER, Raphaella LE GOUVELLO,... ont été les initiateurs de recherches et études en plongée sur la Banc de Guérande. Vous en trouverez les résultats sur leur site à consulter www.assoloirevilaine.fr
Le choix purement politique de construire des éoliennes en mer, n'est
pas discuté ici - c'est un autre sujet de débat - Si l'on veut contre vents et marées (l'expression est plutôt bien adaptée !)construire des éoliennes en mer, ils pensent, et je pense avec eux, qu'on peut trouver des fonds propices sableux et non rocheux à quelques km du plateau rocheux du banc de Guérande, en tous points comparables (composition, profondeur, distance des côtes,etc) à ceux choisis en Mer du Nord et Baltique... Et cette fois, il serait possible de respecter les conditions de concertation préalable exigées par la convention internationale d'Aarhus, jusqu'alors joyeusement méprisée...
Vous dire précisément où, serait l'objectif d'une étude vraiment sérieuse à réaliser, mais les surfaces à prospecter sont étendues... Enfin, cerise sur le gâteau, je souligne encore une fois que, dans cette hypothèse, on aurait véritablement du travail pour STX ... ce qui me parait très important !
#4 - Le 24 septembre 2012 à 14h06 par Nelson, Saint Nazaire
La baie du Pouliguen n'est pas la plus belle baie du monde ; quand je rentre de mer on ne peut que constater un mur de l’Atlantique, du béton. Par contre la baie de la Turballe est un enchantement .

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter