La Baule Infos

Le Triathlon Audencia de la Baule toujours plébiscité

5300 triathlètes prendront le départ des 9 courses programmées sur le remblai de la Baule le week-end des 16 et 17 septembre. Le triathlon continue de séduire et la station balnéaire s’attend une nouvelle fois à accueillir autour de 60 000 spectateurs.

24° édition pour le triathlon Audencia de la Baule et pas d’essoufflement. Les inscriptions sont closes depuis 2 mois. « Nous avons été obligés de bloquer les inscriptions 3 semaines après leur ouverture. 1000 personnes étaient déjà sur liste d’attente et on sait bien qu’il n’y aura jamais autant de désistements » explique Luc Chatellier, le grand manitou de l’épreuve. Pour expliquer cette longévité et le succès renouvelé d’année en année, il évoque plusieurs raisons : « Nous sommes là pour amener du rêve et du plaisir. Quoi de mieux que le cadre de la baie de la Baule ! Ici il y a une ambiance différente des autres triathlons. Clôturer la saison est aussi un bon positionnement, et puis sur un CV de sportif, dire qu’on a gagné à la Baule ce n’est pas négligeable ».
Outre ces atouts, le triathlon baulois est aussi boosté par l’engouement croissant autour de ce sport. L’an dernier le nombre de licenciés a progressé de 8,4 % au niveau national, près de 11 % dans notre région. La ligue des Pays de la Loire est la 3° française après l’Ile de France et Rhône Alpes.
Les inscriptions sur le parcours « découverte », sont d’ailleurs très révélatrices de l’intérêt du public. 1200 participants dont plus des ¾ ne sont pas licenciés.
Le tri-relais (épreuve par équipe de 3) connaît lui aussi un intérêt croissant avec 510 équipes, et de plus en plus d’équipes d’entreprises.
Sur l’ensemble des courses, on comptabilise 20 % de femmes engagées. C’est une proportion plus que raisonnable alors que cela ne fait que quelques années que le triathlon a commencé à se féminiser.
Une place de choix est aussi réservée aux sportifs handicapés. Le tri-relais réunit cette année 30 équipes exclusivement handisport ou mixtes.

Les étudiants dans la course
Une des spécificités du triathlon de la Baule, c’est son organisation. Elle est gérée par les étudiants de l’école de commerce nantaise Audencia. A chaque rentrée, les étudiants de première année prennent la relève de leurs aînés. « C’est ce qui nous permet aussi d’avoir un souffle nouveau et un dynamisme intact tous les ans. Cela fait aussi le lien entre les promos » selon Camille Busson, la présidente de l’association Audencia Compétition. « Et puis pour nous c’est très formateur et même professionnalisant. Les anciens disent que travailler un an sur l’organisation de ce week-end, cela équivaut à 10 ans d’expérience professionnelle. On n’aurait pas autant de responsabilités même en restant plusieurs mois en stage dans une entreprise ».
Symbole de ces nouvelles générations qui prennent le pouvoir, l’accent est mis de plus en plus sur le développement durable, pour que la manifestation soit la plus écologique possible. Depuis 4 ans, l’impact carbone est calculé. Les émissions sont ensuite compensées par la plantation d’arbres (300 pour l’instant).
Les sacs poubelles, les gobelets et les assiettes sont biodégradables. Tous les déchets sont triés. Les organisateurs incitent aussi au covoiturage avec une plateforme dédiée sur le site internet du triathlon.

Et le sport dans tout ça ?
Côté courses les 2 plus importantes seront la finale du Grand Prix le samedi et le triathlon courte distance le dimanche.
Le Grand Prix c’est le championnat de France par équipe. Pas de suspense chez les hommes. Le club de l’EC Sartrouville est largement en tête. Mais pour la 2° place c’est très serré entre Poissy et les Sables Vendée. Chez les femmes, 2 clubs en découdront pour le titre : Poissy et Charleville.
Le lendemain, pour le triathlon « courte distance », discipline olympique (1,5 Km de natation, 40 Km de cyclisme et 10 Km de course à pied), on pourra notamment suivre les performances du Nazairien Tony Moulai et de Frédéric Belaubre, un an avant les JO de Londres auxquels tous les 2 participeront.
L’an dernier une avalanche de stars venues d’autres disciplines s’étaient essayées au triathlon. Les anonymes ont ainsi eu le loisir de croiser sur la ligne de départ le nageur Alain Bernard, le marcheur Yohann Diniz ou encore le cycliste retraité Laurent Jalabert.
Cette année, pas de noms ronflants encore à se mettre sous la dent, même si la présence de Jeannie Longo et Thomas Voeckler est espérée. Mais encore rien de confirmé.
L’an prochain, pour le 25° anniversaire, la formule va légèrement changer. Exit le Grand Prix. Pour remplacer cette épreuve phare, les organisateurs sont en pleine réflexion. Rien n’est officiellement décidé pour l’instant, mais ils évoquent la création d’un nouveau concept de course tournée vers l’international avec l’idée d’en faire un spectacle d’encore plus haut niveau.
Les horaires des 9 épreuves et les infos pratiques sur le site internet du triathlon : triathlon-audencialabaule.com
 

Auteur : GG | 07/09/2011 | 1 commentaire
Article précédent : « Triathlon-Audencia La Baule : une 24e édition pluvieuse, mais heureuse ! »
Article suivant : « La Baule TC : une nouvelle saison au bout de la raquette »

Vos commentaires

#1 - Le 13 septembre 2011 à 10h52 par foucaud, Yvre L Eveque
comment consulter la liste d'attente?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter