La Baule Infos

Le partenaire principal d’évènements de glisse en rogne envers La Baule et Pornichet

Le partenaire des évènements Derby Kite & Paddle a décidé de se retirer de Pornichet et La Baule car les communes concernées interdisent les sports de glisse 3 mois d'été.

"Suite aux multiples interdictions des sports de glisse en baie de ‎LaBaule  et Pornichet, nous avons décidé de retirer notre participation à tous les événements dans ces communes, donc les Derby Kite & Paddle dont nous étions le partenaire sportif numéro 1.

Ces deux communes utilisent largement l'image des sports de glisse. Mais elles en interdisent la pratique pendant les trois mois d'été, la tolérant le reste de l'année. Le paradoxe est total, paradoxe étant un terme sympathique.

Dans un souci de cohérence, nous refusons de nous associer plus longtemps à des événements Baulois ou Pornichétains. Et nous appelons les professionnels ainsi que les participants au boycott de ces événements.

Pourquoi ?

La Baule interdit purement et simplement tous les sports de glisse : surf, kite, skim etc…

Pornichet laisse croire à une solution possible mais n'agit que sous la pression. En effet, un chenal surf est parfois mis en place mais bien trop rarement. Le skim est verbalisé une fois sur deux.

Un chenal kite a été officiellement mouillé entre les deux communes. Il fait 300m de large, parfait. Mais les conditions pour son ouverture sont telles qu'il n'est jamais ouvert. C'est donc un chenal purement politique que nous contemplons depuis la plage. Car ce chenal kite existe officiellement, mais décoller un cerf volant est strictement interdit. Paradoxe 2.

Les amoureux de ces sports, des enfants aux adultes, sont contraints d'aller glisser dans d'autres communes, gentiment accueillis par des maires soucieux de l'équilibre des activités sur leurs plages, St Brévin par exemple.

Sur les communes de La Baule et Pornichet, rien n'est permis pendant la surveillance des plages, le CRS verbalise. Rien avant 19h donc, ce qui n'est pas sans risque :

1/ avant 19h les pratiquants sont contraints d'aller dans des zones non surveillées, donc dans les rochers, là où même les baigneurs n'iraient pas, CQFD. Que se passera t'il le jour où un accident grave aura lieu en kite dans les rochers par la faute d'un arrêté municipal ?

2/ après 19h les lions sont lâchés, plus personne ne surveille ; alors tout le monde fait n'importe quoi ! Le danger est réel. Plus aucun chenal n'est respecté.

Alors deux solutions existent :

- tout interdire tout le temps.

- organiser les pratiques.

Nous avons proposé des solutions simples pour organiser les pratiques, dans l'intérêt de tous.

Par exemple en kite :

1/ Faire embaucher par l'association La Baie Kite un Beach Marshall en été.

2/ Définir une aire permanente de décollage/atterrissage face au chenal kite.

3/ Définir un niveau minimum de maitrise du kite pour obtenir l'accès à la pratique du kite dans la baie. Ce niveau prérequis serait validé par les écoles locales lors d'une séance test à la charge du pratiquant.

Ainsi, le Beach Marshall travaillerait au strict respect de la zone, au controle des autorisations de vol, à gérer les décollages et atterrissages. Tout ceci de concert avec les autorités notamment en cas de non respect des règles.

Mais le vaste trou noir fonctionnaro politique local a tôt fait d'ignorer ces idées simples.

Les plages sont un lieu de vie et doivent le rester.

Les pratiques nautiques ont leurs règles édictées par les fédérations délégataires et reconnues par l'état. Tout se passe très bien, les accidents sont extrêmement rares en France.

Lorsque la foule d'été arrive, il faut évidemment encadrer ces pratiques au delà du cadre hivernal dans le respect de tous.

Mais interdire quand on est responsable et ignorer quand on ne surveille plus, voila le pire qui puisse être fait.

En conséquence, nous refusons d'être associés à ce type de politiques par le biais d'événement dans lesquels les mairies montent souriantes sur les beaux podiums que nous leurs servons sur un plateau."

D'autres actions sont à venir.

Merci de votre compréhension. 

Patrice Guénolé  gongsup.com

14/08/2015 | 4 commentaires
Article précédent : « La Baule : Le Derby Kite and Paddle débute jeudi prochain pendant 4 jours »
Article suivant : « Les Voiles de Légende 50 voiliers mythiques dans la baie de La Baule »

Vos commentaires

#1 - Le 14 août 2015 à 19h21 par habitant pornichet
en ce qui concerne la plage de Sainte Marguerite, le chenal est ouvert aux kites, padles et autres planches à voiles tous les jours. MAIS, le chenal faisant une quarantaine de mètres de large, et vu les enrochements à marée basse de chaque cotés, où donc vont se baigner les touristes ???? surtout que quotidiennement les "planchistes" se retrouvent souvent hors zone, parfois à frôler les baigneurs. et ce ne sont certainement pas nos beaux jeunes sauveteurs secouristes (!) bien assis dans leur chaises à ne rien glander, qui y changeront grand chose. pas de CRS ici, et c'est bien dommage...le professionnalisme manque cruellement à Sainte Marguerite, parfois cela fait peur, mais nous avons l'habitude, notre plage est "moins attrayante" ...
#2 - Le 14 août 2015 à 22h49 par ENGLISH, La Baule
Bonsoir à tous,

Quelques éclaircissements sur la situation de la part de l'organisation du Derby Kite&Paddle.

Gong surfboards était l'un des partenaires du Derby Kite&Paddle, et effectivement la marque partenaire parmi les marques de glisse. Néanmoins, le partenaire principal est la marque Coriolis qui nous soutient depuis maintenant 4 ans, et sera évidemment présente cette année encore, comme les autres partenaires habituels et les nouveaux.

Gong surfboards, s'est investie dans l'événement pendant trois ans en qualité de fleuron de l'industrie des sports de glisse, établi à La Baule. Nous ne pouvons que remercier les équipes de la marque et son fondateur. Ils ont fait le choix de se retirer. Nous respectons ce choix, et la philosophie de Gong, que nous partageons, tout comme les valeurs des riders que nous sommes tous.

La volonté exprimée par Gong semble être de ne pas associer son image à une(des) politique(s) municipale(s).

Le YCLB, organisateur du Derby Kite&Paddle ne fait pas de politique. Gong fait aujourd'hui le choix d'un engagement différent, duquel nous pouvons juste tous souhaiter que des solutions durables et acceptables émergerons dans l'intérêt de tous.

En attendant, rendez-vous du 24 au 27 septembre, à tous les passionnés de kite et de SUP!

Bien sportivement à tous,

L'Organisation
#3 - Le 16 août 2015 à 13h23 par Thierry
Bravo à Gong et à Patrice Guénolé pour son engagement et son refus d'être associé à ce type de politique de l'autruche. Réglementer, c'est courageux. Interdire, c'est montrer sa faiblesse.
Les autres "sponsors" de l'événement devraient ouvrir un peu les yeux...
#4 - Le 27 mai 2016 à 10h56 par Cyril, Nantes
Du nouveau depuis ? L'arrêté sera toujours en vigueur cet été 2016 ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter