La Baule Infos

Le parc des Dryades

Enclave verte à l’étrange silence, le parc des Dryades est un îlot de calme, loin de l’agitation du remblai ; un lieu zen ponctué d’installations artistiques contemporaines.

Le parc des Dryades est à l’origine un petit bois, transformé en jardin public. Il fut inauguré en même temps que la plage de La Baule le 1er juillet 1923. On y retrouve donc une sorte de prestige baulois ; Pendant de la plage « brossée » tous les jours de l’année, le parc est d’une propreté et d’une qualité visuelle quasi irréprochables.
 

Un don à la commune

On y trouve un buste de Louis Lajarrige, né à St Nazaire, qui, après une carrière politique parisienne, deviendra maire de la Baule entre 1935 à 1939. Il est l’une des figures emblématiques du développement de la ville.
L’homme d’affaires va densifier le tissu urbain dès 1921 et obtiendra le détournement de la voie ferrée qui longeait la côte de Pornichet à la Baule, bloquant le développement touristique.
Louis Lajarrige rachète le parc en 1937 et en fait don à la commune en 1951.

Tout en courbes et en douceur

Certes, le parc n’est pas si grand, 25 000 m2, mais, sa position au cœur de la ville en fait un lieu particulier. Il faut dire que le climat des côtes de la Presqu’île aux accents méditerranéens permet une facile adaptation des plantes du Sud de la France.Ainsi se développent facilement palmiers, lauriers-roses, mimosas et autres eucalyptus. 300 arbres y poussent : feuillus, conifères et palmiers ; à leurs pieds, environ 20 000 plantes d’ornement.
Mais le Parc des Dryades se démarque des jardins publics traditionnels par ses courbes, jusqu’à 4 % de pente par endroits et aussi par une ambiance japonaise depuis 2006. Cette influence est accentuée par la présence d’installations renouvelées régulièrement.

Parcours sensoriels

Ainsi, le visiteur va découvrir des installations d’art contemporaines comme ce bar à senteurs où des dizaines de variétés de plantes sont installées dans de simples pots en fer-blanc. Un peu plus loin, c’est l’ouïe qui est à l’honneur dans un espace marqué par des réservoirs d’eau. En grimpant par les escaliers, voici l’espace à toucher avec des plantes duveteuses entourées d’une haie de bambous desséchés. Ensuite, le regard se porte sur deux pontons qui ne débouchent sur rien, entre les deux, des blocs de marbre peints et une barque entièrement végétalisée.

L’amphithéâtre

À l’ombre, des couples sur des bancs ne font rien, là des mères de familles à l’ombre d’un érable. Et puis, une fois cette dune de verdure franchie, apparaît le joyau du parc, l’amphithéâtre. Il a été rénové en 2006, il offre une jauge de 1 400 places assises et peut contenir 2 000 personnes.
Il accueille nombre de manifestations. Vient de s’y achever le Jazz Festival et se prépare pour  65e Pardon baulois *. Ce théâtre en plein air a aussi une longue histoire, pour l’anecdote, même notre Johnny Hallyday national s’y est produit. Un projet de couverture de la scène a été projeté par l’actuelle municipalité, mais reste pour l’instant dans les cartons.
Enfin, pour être complet, il faut noter que le site propose également une belle aire de jeux pour les enfants.

* La partie du programme du Pardon aux Dryades



Mercredi 22 août

 

20 h 00 : Chant et Harpe Celtique - Rozenn Talec & Linda Bellard ; 

21 h 30 : Le Groupe - La Geste de Galen (7 musiciens).


Jeudi 23 août

20 h 30 : Concert de Gérard Jaffrès. 



Samedi 25 août
21 h 30 : Bagad de Lann-Bihoué en concert
.

Dimanche 26 août


10 h 30 : Messe du 65e Pardon Breton
17 h 00 à 23 h 00 : Festival 6 heures de danses, musiques et chants traditionnels !

18 h 00 : Concours de Sonneurs

Source historique :
http://www.labaule.com/tourisme/histoire.php

Les dryades sont dans la mythologie grecque les nymphes protectrices des forêts, mais aussi des oiseaux-mouches et de petits arbrisseaux à fleurs blanches.


 

Auteur : JRC | 21/08/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « Eaux de baignade classées A pour l'été 2012 »
Article suivant : « La Baule Night & Bay : le pique-nique »

Vos commentaires

#1 - Le 22 août 2012 à 08h23 par ioropi, La Baule
Quel contraste avec le "Parc paysager" entre Beslon et La Furguai!!

L'un "brossé" tous les jours, l'autre laissé à l'abandon!

Deux poids, deux mesures, pour un quartier oublié de La Baule.

Pas de manifestations prestigieuses, juste la déchetterie et les ateliers techniques qui empiètent de plus en plus.

Allez Monsieur le Maire un peu de courage ! Venez à Beslon.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter