La Baule Infos

« Le Marathon de la Côte d’Amour » ne résiste pas à la pression croisicaise

Lecroisic-infos l’avait annoncé en primeur, le président du Marathon de la Côte d’Amour, Pascal Béranger, était bien décidé à ce que le départ de l’édition 2011 soit donné de Guérande. Suite à notre article, la mairie du Croisic, par son adjointe aux sports, Babette Cassac, avait énergiquement réagi. Hier, le Conseil d’Administration du Marathon s’est réuni pour définir les modalités de l’organisation de la prochaine épreuve. Assimilant les exigences croisicaises à une forme de chantage, Pascal Béranger et le bureau ont donné leur démission, suivis par l’association Courir à La Baule, soutien logistique du marathon. Décapité, le Marathon de la Côte d’Amour a aussi perdu ses jambes et disparaît provisoirement du calendrier des courses.

Avec un peloton réduit à moins d’un millier d’unités pour l’édition 2010, le Marathon de la Côte d’Amour et ses organisateurs devaient se remettre en question pour éviter la désertion des sportifs. Pascal Béranger a bien tenté « le coup de Trafalgar » en laissant filtrer auprès de Média-web que le départ de l’édition 2011 serait donné de Guérande, histoire de donner plus de prestige à l’épreuve, et surtout de la rendre plus identifiable dans l’hexagone. Le marathon « carte postale » partirait de la cité blanche vers Pornichet, via Batz-sur-Mer, Le Croisic, Le Pouliguen et La Baule.
Mais au Croisic, les élus n’étaient pas prêts à jeter l’éponge ! Et l’adjointe aux sports de menacer de se retirer de l’organisation financière et technique de l’épreuve, et même d’en interdire le passage sur la commune, si le coup de feu était tiré sur les hauteurs de Guérande. Une participation directe et indirecte de près de 8 000 euros tout de même ! Une position également très inconfortable compte tenu des affinités politiques avec Christophe Priou, député-maire de Guérande, ancien maire du Croisic. Force est de constater qu’à bien y regarder, on ne comprend pas grand-chose à cette guerre de clochers, où finalement les intérêts sont convergents.
L’affaire s’est donc très mal terminée. Pris en étau entre des enjeux dont il est difficile de cerner tous les objectifs, les organisateurs, des sportifs et des passionnés qui ont contribué à faire venir des milliers de coureurs en Presqu’île, avec une couverture médiatique importante et des retombées économiques non-négligeable, ont renoncé. Déjà, la concurrence « sauvage » d’une même épreuve organisée au Mans avait plombé l’ambiance et le moral.
Au jeu d’« on est tous dans le même bateau », tout le monde sera donc perdant si la disparition du marathon s’avérait définitive. Ni  Guérande, ni Le Croisic, ne verront passer les coureurs. Quant aux amoureux de la route des marais, ils devront se chercher d’autres épreuves. Ailleurs, où les paysages sont moins jolis peut-être, mais l’envie et l’attachement aux valeurs du sport et de l’Olympisme, sûrement mieux défendus.
À moins que le bureau du Marathon de la Côte d’Amour ne joue lui aussi un mauvais tour à des élus entêtés. Mais ce serait là prendre des risques bien inconsidérés. À moins que les élus n’aient un ultime sursaut. Un événement ainsi détruit, c’est un peu de vie que l’on enlève à la Presqu’île, surtout au début de l’automne. En attendant, au Mans, on doit bien rigoler en tartinant les rillettes

Auteur : yoann Daniel | 20/11/2010 | 7 commentaires
Article précédent : « La Baule Tennis Club de belles victoires pour les équipes jeunes »
Article suivant : « Résultats sportifs de la Baule »

Vos commentaires

#1 - Le 20 novembre 2010 à 22h24 par Guillaume, La Baule
C'est vraiment lamentable! Ils vont réussirent à foutre en l'air le marathon juste parce que personne ne veut lâcher le premier. Et les coureurs là dedans et les bénévoles (depuis des années) et les spectateurs, tout le monde s'en moque à priori. Après ça nos élus nous rabâchent à longueur d'année qu'ils font tout pour dynamiser la presqu'île, certes mais "chez moi pas chez le voisin". LAMENTABLE !
Merci bien et ne comptez plus sur moi pour être bénévole dans quoique se soit, vive le marathon du Mans, vous saurez où trouver les vrai amoureux du sport l'année prochaine. En espérant que tout s'écroule et que vos petites guéguerres vous coûtent vos "retombées économique".
A bon entendeur...
#2 - Le 20 novembre 2010 à 22h36 par alain
c'est sur que sur ce coup les politiques ont été absolument nuls. il y a certainement eu tentative de débauchage de Guérande
c'est peut être pas perdu si tout le monde devient raisonnable
#3 - Le 22 novembre 2010 à 21h01 par Werner Lê Mong
surement que j'irai au Mans faire mon Marathon, sur le circuit 24 !!! alors que celui de la Presqu'île est si magnifique ...
#4 - Le 25 novembre 2010 à 19h54 par Jojofyo
"Croisicais farauds, Belle chemise par devant, rien dans le dos".
C'est ainsi que les croisicais sont décrits dans l'environnement régional et ce depuis des lustres.Cette histoire de marathon en est bien l'illustration parfaite.

Démolir une manifestation populaire et si appréciée!!!! pour des raisons mesquines et chauvines!!!n'ont rien d'autres à faire? se prennent pour qui les élus?

Quand aux prétextes évoquées par les élus, que pourrais-je en dire? à vous de deviner.
Les concepteurs et organisateurs sont des bénévoles et comme d'habitude au Croisic on leur crache dessus.
Au Croisic on reste constant dans la médiocrité. BRAVO.
#5 - Le 15 juin 2011 à 21h38 par GOURDET,  Bruz
Finalement, aura lieu-n'aura pas lieu ce marathon?
Il faudra le savoir assez vite pour s'y inscrire et se préparer à l'épreuve dans un si beau décor... qui n'appartient surtout pas aux politiques, qui n'en sont que les gestionnaires! Il ne faut mélanger les rôles et tout faire pour valoriser la région!
Que la raison l'emporte!
MERCI.
#6 - Le 17 juin 2011 à 16h36 par l'exilé, Le Croisic
Dehors il fait tempête,que faire sinon lire le croisic infos.Au croisic rien à lire pas de coup d'éclats de nos édiles.Je lis la Baule et les commentaires sur le marathon.J'ai honte d'être Croisicais !mais c'est tellement vrai ce qui est dit par jojofyo!mais je dirai simplement à ce pseudo les médiocres ce ne sont pas nous mais ceux que nous avons élus donc nous sommes aussi des médiocres CQFD !!!Et en plus nos gouvernants ne sont pas des sportifs!... mais des intellos théatre cinéma essai, piano une bande de branquignols qui foutent tt en l'air
#7 - Le 05 mars 2013 à 21h38 par JACKY, Magnac Sur Touvre
Je suis charentais et ai déjà participé aux marathons du Mans et de La cote d'Amour ainsi qu'une vingtaine d'autre et pour moi le circuit de la cote d'amour est particulièrement remarquable et certainement le plus beau...Aussi j'espère que la raison l'emportera et que je pourrai revenir...donc à bientôt j'espère

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter