La Baule Infos

Le Jumping International de la Baule, une compétition en plein renouvellement !

Le Jumping International de la Baule, événement annuel incontournable des passionnés de courses hippiques, va enfin renouer avec son public après son annulation en 2020 et son édition restreinte de 2021.

Les leaders mondiaux du saut d’obstacles s'y retrouveront du 5 au 8 mai 2022 pour rivaliser entre eux et donner du plaisir à des milliers de spectateurs.

Retour sur l'histoire de la compétition

La compétition équestre fut lancée en 1960 à la Baule sous l'impulsion de René Pasquier, président du CSIO de la Baule jusqu'en 2012. A ses débuts, elle s'appelait le Grand Prix de la Baule, jusqu'à son décès en 2012. Tout fut rendu possible lorsque François André, fondateur du groupe Lucien Barrière créé en 1912, céda à la ville de la côté Atlantique les terrains du stade.

La Baule avait connu un passé équestre, sans rien de très professionnel jusqu'à l'avènement de ce concours. Au fil de son histoire, la ville a su attirer des événements sportifs majeurs. Elle fut notamment l'hôte des mondiaux d'équitation en 1970 et des championnats d'Europe de 1991. 

En 1993, le Jumping recevait le label CSIO (Concours de Saut International Officiel de France), l'installant toujours plus parmi les épreuves majeures de saut d'obstacle.

Chaque année depuis, les organisateurs veillent à faire de chaque édition un moment inoubliable pour les passionnés d'équitation.

Quels sont les acteurs et partenaires du concours ?

Dix-neuf nations des quatre coins de la planète sont représentées tous les ans, allant de l'Argentine au Canada, en passant par l'Egypte. Lors de l'édition 2021, anniversaire des 60 ans du Jumping International de la Baule, 114 cavaliers ont honoré le rendez-vous. On comptait également la présence de 240 chevaux. Des stars comme Guillaume Canet y font régulièrement des apparitions.

Pendant de longues années sous la tutelle de la Fédération Equestre Internationale (FEI), la compétition a décidé de s'en affranchir en 2022, tout en gardant le soutien et la confiance de la Fédération Française d'Equitation (FFE). En conséquence, elle arrêtera son partenariat avec Longines, partenaire en titre de l'événement depuis 2005, pour s'offrir un autre partenaire historique du monde hippique, la maison Rolex. Comme le veut la tradition, la dernière épreuve du concours le dimanche 8 mai portera le nom de Rolex Grand Prix – Ville de La Baule, en honneur à ce nouveau partenaire.

Malgré ces changements, le Jumping va conserver les temps forts de la compétition, comme la Coupe du Monde, première épreuve majeure le vendredi après-midi. Avec une dotation de 250 000 euros en 2022, soit la moitié de l'épreuve Rolex Grand Prix du dimanche, elle fait ainsi partie des épreuves les plus attendues de l'événement. L'ambition de Pierre de Brissac, président aux commandes de l'événement, était de garder cette épreuve de Coupe du monde pour que la compétition rejoigne les autres concours hippiques de légende que sont les CSIO5 de Rome et de Knokke et le CHIO d'Aix-la-Chapelle.

Quel sera le programme 2022 ?

Comme l'indique le site officiel de la compétition, le programme des quatre jours sera disponible prochainement. L'occasion sera propice au lancement de paris sur les cavaliers vainqueurs des différentes épreuves. Un site comme Betway propose notamment des paris sportifs sur des chevaux qui seront présents dans cette compétition, comme Epatante, qui participe également au concours Champion Hurdle 2022 avec une cote à 13 actuellement. 

Quant à la billeterie du Jumping international de la Baule 2022, elle est déjà ouverte, avec la possibilité d'acheter un billet à la journée (pour ce type de pass, il reste des disponibilités uniquement les jeudi ou vendredi) ou bien un pass 4 jours. Plusieurs formules sont proposées aux participants pour vivre le concours au mieux et au plus près : des loges de réception privatives, des tables privatives ou encore des places en tribune officielle.

Comme les éditions précédentes, le concours équestre continuera à proposer deux niveaux de compétition. Tout d'abord, le CSIO5, niveau réservé aux leaders mondiaux de la discipline, composé de neuf épreuves, dont la Coupe des Nations, le vendredi 6 mai. Puis le CSI, qui comprendra huit épreuves mêlant cavaliers professionnels et amateurs.

Si l'édition du Jumping International 2022 suit les pas des années précédentes, elle promet d'être palpitante. Il convient donc maintenant de rester à l'affût de la sortie de son programme officiel. Laissez- vous tenter par l'expérience sur les bords de l'Atlantique.

03/01/2022 | 0 commentaire
Article suivant : « Le Jumping International de La Baule aura lieu du 5 au 8 mai 2022 »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter