La Baule Infos

Le gel n’occasionne pas forcément le dégel des prix du gazole

Depuis quelques jours, les prix des carburants « explosent ». La situation internationale est instable notamment en Iran et au Nigeria. Donc La Baule n’échappe pas à la hausse des prix à la pompe. Mais pour le prix du gazole, ce n’est pas une explosion qui est affichée mais une véritable… déflagration.

Ce matin, aux alentours de 9 h 30, nous sommes à la station-service du Bois d’Amour, la plus ancienne de La Baule. Elle est située dans l’avenue du même nom, à la patte-d’oie des axes qui mènent l’un vers Escoublac et l’autre vers La Baule-les-Pins. Depuis lundi, parmi les automobilistes qui viennent ici à reculons faire leur plein, on constate que certains propriétaires de véhicules diesel repartent en courant. « C’est un scandale. Je vais aller à la station de Carrefour Market, le gasoil est à 1,40 € là-bas ». Diable, que se passe-t-il ?

Dans cette station toute automatisée, pas un « pékin » à qui s’adresser, c’est un désert humain. Mais, après « enquête », la cause du désarroi se trouve sur le panneau électronique situé avenue du Capitaine Rémy Flandin. Il affiche les tarifs des trois types de carburants proposés. Stupeur : Gazole 1,98 € le litre !!!  (Comme le prouve notre photo)
 

Panne des sens

Comme dirait Voltaire, c’est « à tomber par terre ».
Qu’en pensent les automobilistes frigorifiés ? La température extérieure n’est que de 2°, ils sont  d’humeur moyenne car ils sont peu enclins à faire « chauffer » leur carte bancaire. Beaucoup n’ont rien vu et tels des automates, un poil rêveurs et les yeux encore plein de sommeil, ils n’écoutent que le précieux  liquide se déverser dans leur réservoir dans une odeur qui leur rappelle la Côte Sauvage lors du naufrage de l’Erika. L’un se montre fataliste «  De toute façon, nous n’avons rien à dire. Sans doute qu’ils vont faire leur taxe TIPP. J’y comprends rien à leur truc». Un autre plein d’humour de tôt matin, souligne « Vous êtes à La Baule ici. Les gens ont les moyens. C’est bien connu, il n’y a pas de pauvres à La Baule ». Sauf que, tout proche, juste de l’autre côté de la voie ferrée, devant les locaux  des Restos du cœur ou de Saint-Vincent-de-Paul les queues s’allongent.

Sortant de son domicile, tout proche, M.Gérard Jouan vient nous rejoindre. Ce baulois bien connu a tenu cette station, anciennement appelée Anaxis, pendant 20 ans. Après constat, il explique « J’ai souvent eu ce problème. L’électronique n’aime pas le froid ». Les contacts se collent et des courts circuits affolent les compteurs. Son explication est confirmée par le panneau électronique situé avenue du Bois d’Amour et moins exposé (voir notre seconde photo). Le prix affiché de 1, 40€, lui aussi bien trop élevé de l’avis de tous les automobilistes, est le bon à défaut d’être raisonnable.

Avec M. Jouan, il était ouvert 7 jours sur 7 jusqu’au bout de la nuit, ce genre de défaillance était réparé dans l’instant. Là, depuis la dernière mise à jour, le panneau reste en l’état. Avis à la population : « Si vous connaissez le patron de la station » ? Il viendra bien un jour recharger les distributeurs automatiques de boissons.
 

Auteur : JLM | 17/01/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Une halle provisoire de standing pour les commerçants du marché »
Article suivant : « Plongée dans les fonds marins avec Estuaire Loire Vilaine »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter