La Baule Infos

Le célèbre magasin baulois « Group DIGITAL » ne s’expatriera pas à Guérande

Le transfert devait s’effectuer en juin 2012. La CDAC (commission départementale d'aménagement commercial) avait donné un avis favorable. Les banques avaient dit « oui ». Les plans avaient été approuvés. L’ancien garage Renault, situé tout à côté à la sortie de la ville dans la zone des Salines, allait retrouver une nouvelle vie avec de nouvelles activités commerciales. Mais rien ne se fera. La conjoncture actuelle effraie.

 C’est décidé, il faut rester à la maison où il est plus aisé de « faire chaud ».
Les très entreprenants Marie-Gabrielle et Didier Ferchaud, gérants du magasin « Group Digital », ont décidé il y a quelques jours de mettre fin au projet de transfert de leurs activités. Le lieu choisi était l’ancien garage Renault au pied du pont de Beslon dans la zone des Salines. L’enseigne Maisons du Monde, également co-candidate dans ce dossier, a jeté l’éponge il y a deux mois.
Il y a quelques mois, lors d’une étude de marché, la clientèle du magasin baulois avait été consultée sur l’opportunité de ce transfert. L’endroit choisi, bien qu’administrativement à Guérande, fait partie de La Baule dans le cœur des baulois. Mis dans la confidence, les clients fidèles avaient approuvé cette nouvelle adresse où de nouveaux rayons, comme le retour de la musique, avaient été programmés. Très discret, le couple Ferchaud avançait prudemment. Puis patatras ! « Le transfert est annulé. L’investissement était lourd et la conjoncture n’est pas favorable. Nous prévoyons une année plus difficile » confie Didier Ferchaud toujours optimiste et volontaire dans ses choix pour la pérennité de l’entreprise au passé historique conséquent.

Au Diapason et dans la mesure

En effet, c’est en 1913 que les grands-parents de Marie Gabrielle Ferchaud, M. et Mme  Laurand, sont arrivés à La Baule. En ce même lieu qu’aujourd’hui,  ils ouvrent un magasin d’instruments de musique avenue de la Gare, l’ancêtre de l’avenue du Général de Gaulle, fameuse avenue commerciale de la ville où exercer est un symbole de réussite.
C’est en 1958 que M. et Mme Dubreucq, parents de Marie-Gabrielle Ferchaud, prennent la suite et créent la fameuse enseigne « AU DIAPASON ».  Ils développent les disques, l’électroménager et la… télévision. Le « Père Dubreucq » installe les premières télévisions à La Baule dans des endroits impossibles (qu’il raconte et l’on écoute avec délices), comme sur des armoires bretonnes avec des télécommandes reliées par des câbles de 4 à 5 m. De Madame Dubreucq, un ex-musicien baulois se souvient : « Mes parents ne voulaient pas me payer ma première batterie. Sans sou, Madame Ferchaud a accepté que je vienne chaque jour lui donner un billet de 50 francs gagné dans la matinée au marché de La Baule ou reprendre par poignée de 5 ou de dix des disques en vinyle de groupes anglais des années soixante. Elle est un peu à l’origine de ma carrière musicale ».

L’esprit boutique de centre-ville

Le couple Ferchaud reprend le magasin en gérance en 1983. Le magasin s’agrandit et en 1987, ils rachètent le fonds de commerce et adhèrent au Group Digital. C’est le début d’une activité plus diversifiée dans le domaine des moyens de communication, de l’électroménager, l’informatique etc.…. De gros travaux sont entrepris. En 2000, la boutique voisine est rachetée ce qui permet de tripler la surface de vente. En 2007, un bâtiment servant de dépôt est créé ainsi qu’un atelier de réparation dans la ZA de Beslon.
Le magasin « Group Digital » devient un point de référence dans la Presqu’île.
C’est le genre de boutique où le client sait à quelle heure il entre mais ne sait pas à quelle heure il sortira. La cause ? L’affluence sans aucun doute. Mais, il faut le reconnaître, la force de persuasion et la compétence de l’équipe commerciale, tous attachés à leur magasin tels des berniques à leur rocher. Certains sont là depuis des décennies. C’est le genre d’endroit où vous allez chercher un paquet de piles pour en ressortir avec un écran télé dernière génération.
C’est pour cela que les « patrons » de façon volontaire et optimiste continueront à développer l’entreprise. Des travaux d’aménagements conséquents et des projets d’extensions sont dans les cartons. Comme le dit Marie Gabrielle Ferchaud « Nous voulons conserver la philosophie d’une boutique de centre-ville ».

Auteur : JLM | 24/11/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Oublier l’effet yoyo ! »
Article suivant : « Un homme essentiel à La Baule »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter