La Baule Infos

La « Nuit du volley » éclairée par Jacques Mahé

Jeudi se déroulait sur la plage face au casino, la 6e Nuit du volley. Créée, organisée et portée à bout de bras par Jacques Mahé, un Réunionnais qui vit la moitié de l’année à La Baule, cette manifestation sportive et conviviale a battu des records de participation.
Jacques Mahé
Jacques Mahé

Une belle récompense pour ce passionné qui garde le sourire face aux difficultés d’organisation.

Ni municipale, ni associative, la Nuit du volley a la particularité d’être une initiative exclusivement privée. Pour autant, il n’y a aucun but lucratif ici, aucune promotion ou opération marketing, juste le plaisir de partager une belle journée de sport et d’amitié sur l’une des plus belles plages de la côte atlantique. Cela fait six ans que ça dure, six années que Jacques Mahé monte au filet pour que La Baule redevienne une place forte du beach-volley. Car c’est bien là que cet ancien footballeur du SCO d’Angers puise en partie sa motivation : « La Baule, ce n’est vraiment pas facile ! En 1995, la plage Benoît était un haut lieu mondial du beach-volley. Malheureusement, pour satisfaire quelques riverains qui se plaignaient, ça a complètement disparu. Aujourd’hui, ça se passe plus sur Pornichet ».
Seul aux comm
andes, Jacques Mahé a gagné la confiance de la municipalité pour l’occupation du domaine public : « J’avais rencontré Yves Métaireau, les conditions étaient assez strictes, mais je crois que nous les respectons parfaitement ». Surtout, il a su s’entourer d’une redoutable équipe d’amis pour l’épauler, comme cet ami « cadre chez Véolia à Shangaï et qui vient ici spécialement pour la Nuit du volley », ou encore ce jeune retraité « ancien grand reporter photo à l’Equipe ». Tous apportent leur expérience et partagent l’enthousiasme de Jacques Mahé. « C’est vraiment un homme formidable. Malgré les difficultés et les problèmes de santé, il ne lâche rien et il est apprécié par tout le monde », confie Patrick Boutroux. « Nous sommes un noyau dur de fidèles. C’est une aide très précieuse. C’est le sport qui fait que nous nous rejoignons. C’est l’état d’esprit que je veux donner à la Nuit du volley. Pourtant, la fatigue est là, et l’organisation devra évoluer, pourquoi pas vers la création d’une association ? »,  ajoute Jacques Mahé.
Car la Nuit du volley, c’est une vraie réussite ! Elle est même un peu victime de son succès. « Elle a une véritable notoriété. Aujourd’hui, l’Office de tourisme s’y intéresse de près. Cette année, nous avons dû refuser du monde. Avec 36 équipes sur sept terrains, on a fait le plein. Il faudrait réfléchir pour voir si on peut accueillir plus de monde », indique l’organisateur. De 13 h 00 à minuit, les volleyeurs se sont affrontés sur le sable, répartis en trois catégories : moyens, bons, et très bons. « Ce n’est pas la gagne que nous cherchons à tout prix. On souhaite que les gens de toutes générations, de toutes conditions sociales, de toutes professions, se retrouvent ensemble. Pour moi, c’est vraiment formidable ! », Ajoute-t-il.
Pour preuve, l’apéro et le dîner servi sous chapiteau dans la soirée, offerts par l’organisation. « C’est compris dans l’inscription (20 euros), et c’est très convivial de se retrouver autour d’une paella géante avant de disputer les finales », commente le Baulois-Réunionnais. Pour l’anecdote, c’est l’équipe championne 2010 qui conserve son titre en 2011. Elle est composée par Manu, Dimitri et Christophe. Un tournoi pour les enfants était également programmé, « c’est important de ne pas les oublier ». Et pour finir en beauté, tous les participants et les amis de Jacques ont pu apprécier le feu d’artifice.
La 5e Nuit du volley avait résisté à la tempête, la 6e Nuit du volley avait le vent en poupe. Avec de tels passionnés, l’édition 2012 mérite vraiment d’être soutenue pour passer le fameux cap des 7 ans.

 

Auteur : YD | 16/07/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Etape décisive pour les Masters de pétanque à la Baule »
Article suivant : « Marie Pierce félicite les jeunes finalistes du tournoi OUATT »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter