La Baule Infos

La navette gratuite de La Baule, un succès estival à pérenniser sur l’année

Les chiffres de fréquentation de la navette gratuite sont encourageants : 15 000 voyageurs transportés en juillet et août 2010.
Une moyenne journalière de 217 personnes transportées en juillet et 297 en août. Il a été constaté que les usagers ont emprunté la navette le matin pour aller au marché de La Baule, et l’après-midi pour se rendre à la plage.

 À raison d’une estimation de 2,5 personnes par voiture selon l’INSEE, ce sont presque 6 000 voitures qui n’ont pas circulé durant ces 2 mois. Jour après jour, la navette gratuite a donc participé à libérer de l’espace de stationnement et à fluidifier la circulation. 

Après un calcul savant, il a été évalué qu’en équivalent carbone, c’est 124 tonnes de CO2 qui n’ont pas été expulsées dans l’atmosphère (émissions de CO2 de la navette déduites). 

L’opposition Agir pour l’avenir avec la gauche reconnaît que la mise en place de cette navette gratuite est un succès incontestable. Gérard Denoyelle déclare toutefois que cette idée de navette interurbaine était dans leur programme électoral en 2008 : « Lorsque nous avons soumis l’idée à Monsieur Métaireau, il était réticent voire même hostile considérant que ce n’était pas le rôle d’une municipalité, mais des compétences transport de Cap Atlantique. La Mairie n’avait pas lieu de prendre ce service en charge ». 

L’idée a fait son chemin, les courants politiques mènent leur barque, et les vents portent actuellement sur le développement durable, l’écologie… 

Et roule la navette… Coût de la prestation dans sa globalité : 36 000 euros pour les deux mois d’été. 

«  Le bilan de cette opération est positif, observe l’opposition, cependant nous souhaiterions que la navette fonctionne toute l’année. Pas obligatoirement gratuitement, les usagers paieraient une somme minime, avec pour les passagers réguliers un système de carte d’abonnement. Le but étant de laisser sa voiture au garage, il est également indispensable de desservir l’avenue Lajarrige, le quartier du Guézy, le bourg d’Escoublac et le centre-ville ». 

Agir pour l’avenir avec la gauche regrette en ce sens l’absence de cohérence du pôle multimodal. Il considère que la navette doit passer par la gare et relier tous les quartiers et le centre-ville. Cette modification du plan de circulation permettrait de fluidifier le trafic et faciliter le transport. Il faut maintenant considérer ce mode de transport plus écologique, et, puisque l’outil existe, il faut l’utiliser.
Le succès de la navette a engagé une réflexion collective, au sein de la municipalité, sur le sujet des modes de transports intra-urbains. 

24/09/2010 | 0 commentaire
Article précédent : « 64e Pardon de la Baule »
Article suivant : « L’office de tourisme sur petit écran et ordinateur »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter