La Baule Infos

La musique tient salon de…peinture à La Baule

Parler de printemps est toujours synonyme de bonheur. Associé à la musique, il donne une autre portée musicale au salon de peintures et de sculptures de la Société littéraire et artistique de La Baule, avec comme invitée d’honneur Sophie Hustin.

« La peinture délivre un sentiment »

C’est donc sur le thème Musicalement vôtre que le 48e salon de la Société Littéraire et Artistique de la Baule se déroule dans une ambiance très colorée sur fond d’adagios et autres sonates d’œuvres variées.
De fait, les compositions proposées se déclinent sous des titres aux envolées lyriques, faits de concertos en rouge et noir. L’on voit des harmonies câlines, des clefs de sol. On ose des symphonies pour bouchots, un bagad ou un chant d’Arménie. D’un trio musical à un joueur de tambour, tout ou presque se décline au rythme de la musique, avec, néanmoins, l’invitée d’honneur qui présente des œuvres «  autrement ».

Rencontre avec Sophie Hustin

Invitée  d’honneur à la Baule, ressenti ? « C’est toujours flatteur que des personnes s’intéressent à votre travail, cela change de l’atelier ».
Installée à Biot (06), que pense-t-elle de la région ? « Ça fait 12 ans que je ne suis pas venue ici, ça n’a pas trop changé, on y trouve une atmosphère très calme et paisible, j’ai l’impression d’être dans un monde feutré ».
Sorte de « mauvaise élève » de l’exposition puisqu’elle n’a pas du tout travaillé sur le thème de la musique, elle ne sent pas pour autant en décalage : « De toute façon, tout peut être musique, c’est très ouvert comme thématique ».
Sable, poudre de marbre, huile, acrylique, feuille d’or, Sophie Hustin mélange de tout dans ses tableaux. Particularité, elle leur donne parfois une forme de vie en trois dimensions en sculptant certains personnages de ses toiles, ici à dominantes gris, rouge et noir, ses couleurs de prédilections.
Source d’inspiration ? « L’humanité. Je crois que c’est l’homme qui m’inspire et ses questionnements sur la solitude. Même, si l’on voit dans mes tableaux des personnages qui sont seuls, je dis que cela n’est pas négatif. C’est pour mieux retrouver les autres. Parfois, c’est lourd ; parfois, c’est léger avec au fond, de l’espoir ».
Les titres sont importants pour l’artiste (Home sweet home), mais aussi cette envie de faire ressortir les protagonistes du cadre : « C’est vraiment complémentaire, je ne peux pas dire que je laisserais tomber l’un pour l’autre ».

Votre peinture veut délivrer des messages ? : « J’essaye, oui, en tout cas, un sentiment ».
Difficile de vendre un tableau ? : « Je suis ravie lorsque quelqu’un achète, c’est qu’on a ressenti quelque chose et je n’ai pas de difficultés à discuter ; mais parler de prix, c’est une autre histoire ».
À part la peinture dans la vie ? : « La peinture ». Bref, une artiste…
 
70 artistes exposent, chacun y trouvera son coup de cœur, le premier prix du jury a été décerné à Marie-Luce Férreol. Jetez aussi un œil, sur les sculptures réalisées en os de bœuf par Pascal Poupon ou les créations de Cécile Chanterell ; cette Bauloise travaille notamment des pierres rares, des souvenirs de 20 ans passées à leur recherche en Australie… 

 Pratique :
Salon de printemps du Slab : Ouvert du lundi au vendredi de 15h à 19h
Le we de 11h à 13h et de 15h à 19h
Jusqu’au 11 mars,  Espace culturel St Anne, place du Maréchal Leclerc.
La Slab organise par ailleurs un concours national de poésie, textes illustrés, contes et nouvelles sur le même thème Musicalement vôtre
Renseignement 02 40 24 26 00

 

Auteur : JRC | 27/02/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Javier Marin expose à La Baule »
Article suivant : « Un premier salon « Auteurs Libres » à Escoublac »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter