La Baule Infos

La cité scolaire Grand air « dans une impasse »

Une grève a paralysé lycée et collège aujourd'hui. Le personnel enseignant et administratif évoque « une souffrance au travail » et accuse le proviseur. Il demande à l'inspection académique une réponse rapide.
Devant le collège ce mardi matin.
Devant le collège ce mardi matin.

98% du personnel du collège et 80% de celui du lycée ont suivi l’appel à la grève lancé hier par les organisations syndicales. Du jamais vu à Grand air, selon les représentants syndicaux. La majorité du personnel dénonce des conditions de travail insoutenables et met en cause le proviseur, Marc Genet, a la tête de l’établissement depuis cinq ans.

Devant la grille, ce matin, ils étaient rassemblés pour montrer leur détermination et leur « impatience » à ce qu’une solution soit rapidement trouvée. « Il y a urgence, lance Isabelle Douvisi, déléguée CGT Education. Nous sommes arrivés à un point de non-retour avec le proviseur. » L’enseignante évoque « tracasseries, dénigrement du personnel… » En bref : « l’autoritarisme » du proviseur. « Quand il y a un conflit, sa technique consiste à déstabiliser le personnel pour le mettre au pas, comme il dit », renchérit un enseignant du lycée. Marc Genet n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet.

Réponse imminente de l'inspection académique

Pour le personnel, il n’y a qu'une seule issue à ce conflit : le départ du proviseur. Une solution radicale et « compliquée », admet Alain Dosset, représentant du Sgen-CFDT, selon qui la situation a assez duré : « Nous avons vécu avec ce proviseur cinq ans. Nous avons fait notre possible et il y a déjà eu des signaux d’alerte. » Depuis 2006, le personnel a régulièrement contacté le rectorat au sujet des tensions qui perturbent l’établissement. Il y a près d'un mois, le départ en arrêt maladie d'un membre de la direction – lié selon les syndicats aux tensions actuelles – a déclenché une première journée de mobilisation. Depuis, l'inspecteur d'académie Bernard Javaudin a rencontré le personnel à deux reprises.

Selon Alain Dosset, « devant la force de la mobilisation » ce mardi, une réponse devrait être apportée au personnel d'ici demain mercredi. Un préavis de grève court jusqu'au 27 mai.

Auteur : CC | 17/05/2011 | 1 commentaire
Article précédent : « La cité scolaire Grand Air respire »
Article suivant : « Les tensions persistent à la cité scolaire Grand air »

Vos commentaires

#1 - Le 17 mai 2011 à 22h24 par Alain02, Paris
Bonjour,
Souffrance au travail : pourquoi et comment en est-on arrivé là ?

http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/souffrance-au-travail-vii-92644

Cordialement

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter