La Baule Infos

La Baule : Sandrine Josso siffle la fin de la récrée

La députée de la 7e circonscription de Loire-Atlantique explique dans un communiqué que suite à sa plainte de juillet 2020 un juge d'instruction vient d'être nommé.
Sandrine Josso députée de Loire-Atlantique
Sandrine Josso députée de Loire-Atlantique

 " Pendant que certains dinosaures de la politique locale se permettent de donner des leçons ils feraient mieux de BALAYER devant leur porte. 

Je fais l'objet de METHODES parfaitement RODÉES qui portent atteinte à ma crédibilité d’élue, mais aussi de femme et de maman et cela depuis leur défaite de 2017. 

J'ai décidé de siffler LA FIN DE LA RÉCRÉE par l'intermédiaire de mon avocat pour poser un ACTE SYMBOLIQUE au tribunal de Nanterre spécialisé dans le droit de la presse et la communication audiovisuelle. 

Pour se faire un juge d'instruction a été nommé en janvier. 

Mon avocat a déposé plainte avec constitution de partie civile envers un citoyen chargé d'un mandat public, en vertu de la loi du 29 juillet 1881 portant sur la liberté de la presse, ainsi que celle sur la communication audiovisuelle (loi du 29 juillet 1982). 

Les risques encourus par l'auteur et ses complices est une amende de 12 000 euros. 

Le juge d'instruction a pris connaissance par l'intermédiaire de mon avocat que je subis un préjudice considérable du fait des propos injurieux proférés à mon encontre publiquement. . Les invectives dont j'ai été la cible, sans aucune précaution de langage ni nuance, altèrent gravement ma réputation auprès des habitants de sa circonscription en Loire-Atlantique et de mon entourage. 

De surcroît, il convient de souligner le caractère particulièrement dégradant et humiliant des injures proférées par le dénommé "...", qui laissent entendre - sans aucun fondement - que mon mandat serait illégitime, faisant ici certainement référence au fait que je suis issue de la société « civile ». 

Les propos litigieux sont d’autant plus attentatoires à l’honneur et à la considération que mon engagement politique et citoyen est ancien et démontrent - si besoin en était - que j'ai toujours assumé les responsabilités publiques qui ont été les miennes depuis mes fonctions de conseillère municipale. 

Atteinte gravement dans mon honneur et ma réputation, il est manifeste que je subis un PRÉJUDICE MORAL qui doit être RECONNU et dont il convient que J 'OBTIENNE RÉPARATION "

12/02/2021 | 8 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 13 février 2021 à 12h05 par Benoît, La Baule
Parfait les membres du SAC baulois seront condamné.
#2 - Le 13 février 2021 à 16h14 par Guy , La Baule
Elle aurait vraiment du continuer le tennis avec ses enfants
#3 - Le 13 février 2021 à 19h54 par La baule enclavée , La Baule
Attention elle a un bon coup droit me dit-on, surtout avec une balle molle ;-)
#4 - Le 13 février 2021 à 21h10 par Guiheneuf, La Baule
Guy ,vous n'avez pas honte d'afficher autant de désinformation !
N'oubliez pas que sans les femmes-mères vous ne seriez pas là !
Au lieu d'écrire des choses pareilles sans réfléchir, commencez par vous poser les bonnes questions et respecter les mères qui sont avant tout des femmes et à qui chaque homme doit la vie !
#5 - Le 15 février 2021 à 11h47 par Jossopas
Nous dira-t- on qui est la personne visée par la plainte qui serait donc chargée d'un mandat public?

De quelle réparation Mme Josso parle-t-elle ? Si c'est de la défaite aux municipales, elle ne saurait prétendre à faire rejouer les élections, non?
Alors cette insistance a répéter les peines encourues ( 12 000 euros) ne joue-t-elle pas en défaveur de Mme Josso elle-même ?

Enfin, laissons la justice passer. Même si on est en droit de penser qu'elle a actuellement bien d'autres chats à fouetter.

Mme. Josso pourrait consacrer plus de temps , comme elle vient de le faire, a la défense des SDFs sur sa circonscription. Le combat dans ce cas est plus qu'honorable. Et son action a montré qu'elle pouvait faire bouger les lignes, elle peut et on peut l'en féliciter.
#6 - Le 16 février 2021 à 15h49 par Bernard, La Baule
Mort de rire !
#7 - Le 16 février 2021 à 23h59 par Emma le retour
Jossopas, je vous félicite pour votre objectivité au dernier paragraphe.

Vous êtes généralement implacable ( chacun son rôle) là vous mettez une petite touche de fairplay, de classe.
#8 - Le 21 février 2021 à 19h05 par Bernard, La Baule
Ce n'est pas parce qu'on porte plainte avec constitution de partie civile qu'on gagne. La presse locale a quand même révélé quelques problèmes concernant Mme Josso. Vu le nombre de plaintes que mme Josso a déjà déposé, si ce que disaient nos journaux était faux, elle les aurait attaqué aussi, ce qu'elle n'a pas fait.
En plus, elle va en justice à Nanterre, ce qui est maladroit puisque tout se passe en presqu'ile.
Mme Josso sera donc probablement déboutée, ce qui contribuera à l'affaiblir encore un peu plus.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter