La Baule Infos

La Baule : Sandrine Josso dépose plainte contre des commentateurs anonymes

La députée de la 7e circonscription de Loire-Atlantique lassée des injures qui circulent sur le net vient de déposer plainte auprès du Doyen des juges d’instruction du Tribunal de Nanterre.
Sandrine Josso
Sandrine Josso

Des commentateurs généralement anonymes et sous pseudos ont posté des commentaires qualifiés d’injures publiques pendant la campagne des élections municipales et depuis 3 ans. Sandrine Josso est visée en tant que députée, ce qui constitue des injures commises envers une personne chargée d’un mandat public.

Campagne électorale que labaule-infos.fr avait déjà qualifiée : « l’odieuse campagne des municipales » Il est temps de nettoyer les écuries d’Augias de la politique, le taux d’abstention n’est pas étranger à ces comportements. La députée de Loire-Atlantique entame ici une action de salut public. Les commentaires sur le net relèvent dans de nombreux cas d’une forme de pathologie narcissique.

« Cela fait trois ans que je subis des injures publiques et des propos diffamatoires sur ma personne et ma famille. Mon engagement est chevillé au corps ça n'a que renforcer l'importance d'œuvrer pour mon pays pour faire cesser cette médiocrité ambiante. J'ai décidé de porter un coup d'arrêt à ces injustices que subissent les élus de la société civile. La politique s'apparente à un monde de maltraitance, mais ce n'est pas une raison pour se laisser maltraiter. Le dépôt de plainte est pour moi tout un symbole, ceux qui osaient se cacher derrière un ordinateur pour se défouler sur une citoyenne et qui plus est une élue de la nation réfléchiront à deux fois à partir de maintenant. » Souligne Sandrine Josso.

Auteur : Rédaction | 08/07/2020 | 5 commentaires
Article suivant : « La Baule Guérande : Sandrine Josso a voté contre le prolongement de l'état d'urgence sanitaire »

Vos commentaires

#1 - Le 08 juillet 2020 à 18h58 par michel bailly, Bouguenais
TRES BIEN !!!

Michel Bailly
Bouguenais
#2 - Le 08 juillet 2020 à 23h01 par Crabe vert, La Baule
Bravo Madame la députée. Il faut mettre fin à tous ces minables qui n'ont rien d'autre à faire dans la vie que d'insulter les gens, de propager des fake news, de tricher, de trahir, de cocufier.
#3 - Le 09 juillet 2020 à 14h40 par Julien, La Baule
Avant d'exiger le respect, faut il en avoir pour les autres.
Il est sûrement nécessaire qu'elle s'interroge sur ses propres pratiques.
Quand on réunit des acteurs économique du territoire sans y inviter à minima un élu de la commune où cela se passe, on manque à minima de courtoisie, au pire d'intelligence politique et sociale (sur le plan des relations humaines s'entend).
..... ) Mme JOSSO tente d'occuper le terrain local. Elle a vite oublié les valeurs de bons sens et de proximité d'Herbignac.......
Bien à vous.
#4 - Le 10 juillet 2020 à 07h50 par Jossopas
Sans doute Mme Josso pense-t-elle que derrière des pseudos se cachent c'est peut-être le cas,des candidats adversaires, mais elle découvrira également de simple électeurs qui m'avaient d'autres moyens pour exprimer leur déception et désapprobation aux idées et programmes développés par Mme Josso.

Combien d'entre nous ont été ainsi bloqués sur ses pages Facebook ou autres blogs?

Ah! Pour répondre à certains par anticipation, je ne suis pas M. DUbois que je ne connais pas.

Si Mme la députée veut que le débat avance non masqué, qu'elle dépose un projet de loi pour interdire les pseudos au moins seront nous sur le terrain politique et pas judiciaire. On laissera ainsi les policiers et les juges sur des affaires qui en valent vraiment la peine.
#5 - Le 15 juillet 2020 à 13h31 par Jossopas
Bonjour Mme la députée ( la rédaction peut-elle bien faire suivre,, merci )

Avez-vous l'intention, comme votre consœur Mme Dufeu , de faire paraître un bilan de mi-mandat en tant que députée ?

Merci

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter