La Baule Infos

La Baule reçoit le Prix national de l’arbre

La « ville jardin » vient d’être récompensée pour ses efforts de préservation et de valorisation de son patrimoine arboricole. La Baule avait déjà tenté d’obtenir le Prix national de l’arbre il y a dix ans.
Marc Bréhat, directeur des espaces verts, Philippe Gervot, maire-adjoint, Paul Roncière, Patrick Leray, agent forestier, et Marina Marchais, conseillère municipale membre de la commission environnement.
Marc Bréhat, directeur des espaces verts, Philippe Gervot, maire-adjoint, Paul Roncière, Patrick Leray, agent forestier, et Marina Marchais, conseillère municipale membre de la commission environnement.

Le Prix national de l’arbre a été remis hier à la ville de La Baule. Le maire adjoint Philippe Gervot, notamment en charge de l’environnement, était accompagné d’une équipe d’élus et d’agents représentant la ville. Le 21 octobre dernier, le jury national des Villes et des villages fleuris s’est réuni et a choisi de distinguer La Baule.

Le prix récompense les efforts réalisés par la commune en matière d’aménagement et gestion de l’arbre. « La réputation de la station balnéaire de La Baule repose en partie sur son exceptionnel patrimoine arboricole que vous avez su préserver, entretenir et valoriser », souligne Paul Roncière, président du comité national des villes et villages fleuris, dans un courrier adressé au maire, Yves Métaireau.

La Baule avait déjà tenté de décrocher ce prix en 2001, sans succès. Cette reconnaissance s’ajoute désormais à la Fleur d’or millésime 2008/2009 et au prix départemental de l’arbre reçu en 2009.

600 hectares de pinède privée

Paul Roncière souligne « le souci d’inciter les propriétaires privés à replanter leurs conifères vieillissants ». La Baule compte en effet 600 hectares de pinède privée totalisant plus de 45 000 arbres, dont 25 000 feuillus et 20 000 résineux. La plus grande partie de son patrimoine arboré est située dans le domaine privé. Chaque année, la commune distribue de jeunes plants forestiers lors de la semaine de l’arbre, en avril, et la journée de l’arbre, en novembre.

Dans son courrier, Paul Roncière note le « travail rigoureux » mené « sur la réglementation de préservation de la forêt, des sites bocagers et des villas de la pinède ». La Baule, qui s’est dotée d’une charte de l’arbre, compte 47 hectares de forêt et 9 de parcs et jardins publics.

Le jury a également été sensible aux aménagements récents et aux actions de plantations sur la plage, au niveau de l’esplanade Benoît. « Dans un contexte difficile pour la croissance des arbres (sol sableux, embruns marins), vous avez redoublé d’efforts de plantations sur tous les secteurs de la ville », constate Paul Roncière.

10/03/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Micro-chantiers avenue de Gaulle »
Article suivant : « Fermeture surprise du collège Sainte-Marie »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter