La Baule Infos

La Baule Pornichet : Fin d’année, fin des établissements de plage

Sur toutes les côtes françaises l’Etat a décidé d’appliquer le décret plage. D’ici la fin de l’année restaurants, clubs de plage devront être complètement démontés. Ils pourront être éventuellement remplacés sous conditions par des structures démontables.

Comme il fallait s’y attendre le décret plage de 2006 sera appliqué dès la fin de l’année et tout devra être rasé. Ceux qui seront ensuite choisis pourront repartir avec une structure démontable. Une nouvelle délégation de service publique sera signée avec le gestionnaire de la plage choisi, à  La Baule avec une entreprise privée, à Pornichet avec la ville. Les plus pénalisés seront les grosses structures actuelles qui ne pourront jamais retrouver la surface qu’ils avaient sur le territoire maritime. Pour un des exploitants « c’est fracassant pour tout le monde, beaucoup se demandent s’ils vont repartir. Il va falloir beaucoup d’argent pour redémarrer, certains sont endettés et ne sont même pas certains d’être choisis.»

Un autre problème va aussi voir le jour celui du délai par rapport à la saison 2017. Il est à craindre que le démontage, puis l’examen des dossiers, et la reconstruction dans les normes fixées ne puissent se faire dans le délai très court pour la réouverture à Pâques 2017.

Les emplois saisonniers seront pour beaucoup supprimés ou revus à la baisse. C’est une mauvaise nouvelle pour l’économie locale, l’Etat qui n’applique pas le droit à Notre-Dame-des-Landes a décidé de l’appliquer sur la plage, ça fait moins de vague.

Auteur : JR | 26/03/2016 | 4 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 26 mars 2016 à 13h20 par Greg
Sans discernement les technocrates et les ecolofasistes imposent leurs normes suicidaires pour l'économie et l'emploi.
S'il y a bien aussi quelques paillotes laides à La Baule et Pornichet, le gouvernement adopte la méthode bulldozer des minables, alors que des solutions autres auraient certainement pu être trouvées pour embellir la baie sans pénaliser tout le monde.
Le parallèle est effectivement frappant avec les zaddistes de NDDL qu'on laisse défigurer la région et occuper illégalement des territoires.

Que dire de plus, Hollande est à 15% d'avis favorable, le chômage continue de grimper et il faut encore attendre 18 mois pour attendre son départ.
#2 - Le 26 mars 2016 à 20h38 par David
La plage est immense, les clients nombreux et attaches a ces restaurants. Qui se plaint? Qui revendique la fermeture de ces lieux de vie? La loi est faite pour organiser la vie commune, elle ne peut pas avoir pour objet de la rendre moins belle. Ou alors elle est mal faite. Organisons un referendum local !!!
#3 - Le 28 mars 2016 à 23h27 par bleue , 44000
combien de clampins sont ''attachés a ces établissements ? ces bunkers de sable de la Toussaint à Pâques ?,!!heureusement le droit va être rétabli;... la loi littorale est déjà bien bafouée dans la Presqu'île !!!.... ras le bol de les entendre pleurer & gémir pour réclamer des subventions en cas d'inondation les'' zadistes'' sont aussi ces patrons de cabanes de plages & ils défigurent de façon aussi illégale que NDDL ;quand aux 10 emplois déplacés saisonniers qu'ils aillent cueillir du muguet et faire des travaux de vendange ou de cueillette de fruits au moins nous aurons des travailleurs français Réjouissons nous de voir le municipe Métairau rentrer dans la légalité avis aux autres édiles .....
#4 - Le 17 juillet 2016 à 17h15 par Benoit, Pornichet
Enfin le retour à la loi et à ce qui est normal.
La fin de passe droit de certains qui vont nous faire pleurer tellement ils sont dans le besoin, ils sont les bienvenue au restau du coeur, ça les changera coté solidarité...
Très bonne chose la fin des privilèges et des repas hors de prix pour une élite de sans gène dont on se passera très bien sur la plage, je ne m'en fais pas pour ces individus qui réintégreront les restaurants huppés alentours sans soucis ...

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter