La Baule Infos

La Baule Les voeux très professoraux du maire Yves Métaireau

Près de 600 Bauloises et Baulois assistaient ce jour à la cérémonie des voeux de la municipalité. Dans une ambiance très bauloise Yves Métaireau a souligné son implication depuis 35 ans au service de la ville et l’intérêt de vivre et travailler à La Baule.
Yves Métaireau, Gatien Meunier, Christophe Priou
Yves Métaireau, Gatien Meunier, Christophe Priou

« L’ambiance, le style, l’environnement et les loisirs que l’on peut trouver à La Baule, nous avons vu notre ville se transformer au fil des années d’une station touristique saisonnière, elle est devenue une ville moyenne au bord de la mer, vivante ouverte à l’année, cela nous le devons à toutes les forces vives de notre commune » a souligné le Maire de La Baule.

Il a rappelé que la baie de La Baule était au club des plus belles baies du monde, « même si nous sommes sujets parfois à de graves tempêtes dont la puissance et la fréquence ne manquent pas de nous interpeller. »

Il a évoqué la future rénovation du boulevard de mer, mais en parallèle « la bonne gestion des deniers publics ». « Je ne suis pas un fanatique de l’endettement, comme disait Coluche sur les crédits à long terme '' moins tu peux payer, plus tu payes .» Il a précisé qu’il était important de «  savoir modérer ses projets. »

Après un exposé très professoral sur sa vision de la gestion d’une ville, il a terminé sur une note à Pierre Sastre « je vais te déconseiller de faire venir Dieudonné à Atlantia, il paraît que cela peut être mal vu », humour qui n’a visiblement pas provoqué l’hilarité de la salle.

Le maire de La Baule s’est inquiété de l’augmentation inéluctable du niveau de la mer, 50 cm d’ici 2100. « Il nous faudra prévoir des digues autour de l’étier dès maintenant et envisager très sérieusement le remodelage de la plage avec un rempart de défense contre la mer qui donnera toute sa signification au mot remblai. »

Yves Métaireau a donné son avis sur l’évolution économique du pays par rapport à l’Europe, il a ensuite annoncé le développement de la fibre optique par Cap Atlantique.


Après avoir suggéré que « les Français deviennent les Chinois de l’Europe en ayant l’obsession de la créativité. » Il termina par une phrase de Confucius :  « Quand, dans l’esprit de chacun, on est sûr de gagner, alors les lâches deviennent braves, quand dans l’esprit de chacun, on est sûr de perdre alors les braves  deviennent lâches ».



 

Auteur : JR | 12/01/2014 | 0 commentaire
Article précédent : « La plage a été fermée pour présence de résidus d'hydrocabures »
Article suivant : « La Ville propose de petits arbres à l'adoption »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter