La Baule Infos

La Baule : Le décret plage est-il le même pour tout le monde ?

C’est la question que posent un groupe de riverains, de l’esplanade Lucien Barrière. Un restaurant l’Albatros d’une surface de près de 370 m2 au sol, une terrasse de 190 m2 plus aire de jeux 100 m2 et espace transat de 98 m2 est en construction. Pour les riverains le décret plage est « bafoué »
La nouvelle vue
La nouvelle vue

« Rendez-vous compte 3 restaurants en 200 mètres, à marée haute il n’y aura plus d’espace sur la plage, dans une zone souvent submersible au cours de l’année » souligne un co-propriétaire voisin. La plage est effectivement très plate à cet endroit.

Au cours, des travaux une fosse septique est apparue. Elle a débordé avec les pluies et  laissé une boue noirâtre à forte odeur vite cachée avec du sable. L’avocat des riverains Emmanuel Kierzkowski-Chatal a adressé plusieurs recours. Un premier de suspension d’urgence du permis et des travaux, qui sera examiné par le tribunal administratif le 27 juin ainsi qu’une plainte pénale pour la pollution.

Les voisins auront désormais une vue sur un toit en tôle semblable à un toit d’usine. Où est l’esthétique souhaitée par la ville dans les discussions avec Veolia ?

Les riverains expliquent aussi que le créateur du restaurant a travaillé 15 ans chez Veolia. Il gérait ses 3 dernières années le club de plage pour enfants qui va disparaître. Ce nouvel établissement reste une hérésie sur le plan économique et du stationnement. Souligne un riverain.

Les riverains sont inquiets, le tribunal administratif qui rendra sa décision le 27 juin fera-t-il démonter les travaux faits à la hâte ?

Un compte Facebook a été ouvert avec 400 membres : Libérez La Plage De La Baule 

Le plan

la pollution

Les travaux

Auteur : NG | 22/06/2018 | 16 commentaires
Article suivant : « Rassemblement des Arpèges pour les 50 ans du bateau »

Vos commentaires

#1 - Le 22 juin 2018 à 20h21 par Pierre Jeanneau, La Baule
C'est clair qu'il ne faut pas laisser faire une chose pareille. Quelle horreur. Espérons que le TA va suspendre tout ça
#2 - Le 22 juin 2018 à 22h15 par HELIP, Paris
Nous avons acheté un appartement en bord de mer au RC avec vue directe sur une plage tranquille avec un club de plage pour enfants.
Les choses ont bien changé,
*notre horizon se limite à des algeco ou cabanes de chantier,
*le club pour enfants avec moniteurs diplômés a disparu,
*le restaurant va générer une pollution sonore:
passage des poubelles à 6h
bruit des extracteurs VMC
livraisons à 7h
fermeture du restaurant à 1h
absence de parking
*une pollution des sols due à éventration de la fosse septique dans le sable, vivement camoufflée
*une pollution olfactive, odeurs de cuisine,
Vous avez dit "vacances" bauloises calmes et reposantes...c'est une plaisanterie!
Les lois du littoral ont été bafouées avec l'accord de l'état.
J'attends une réponse objective, avec des arguments, sans favoritisme, ni partisianisme et non une circulaire de complaisance.
#3 - Le 23 juin 2018 à 08h19 par LEROY
Que vous soyez puissants ou misérables...
#4 - Le 23 juin 2018 à 09h37 par Georgel
C est incompréhensible cette construction
Une polution visuelle, sonore ...une détérioration de l environnement
À l heure du developpement durable et de la nécessité de préserver notre littoral il est urgent d agir et d arrêter immédiatement ces travaux
#5 - Le 23 juin 2018 à 09h43 par Pelletier, Nantes
« Le pot de fer contre le pot de terre »
Vous pensez autoriser ces cabanons qui dénaturent une des plus belles plages de France.
Remettez les sur les chantiers ke long des routes.
C’est juste impensable, inadmissible.
#6 - Le 23 juin 2018 à 12h51 par rauber, Lausanne
Inimaginable ce genre de constructions !
opposition totale !!
#7 - Le 24 juin 2018 à 01h08 par Objectif 2020
Quand je pense que l'on va nous emmerder pour la couleur d'une façade et que l'on autorise à pondre ce genre de bouze, on se dit que tout le monde n'est visiblement pas logé à la même enseigne.

Soit le constructeur était bourré, soit il n'a pas encore été chez l'ophtalmo... de même pour ceux qui ont délivré l'autorisation de construction

Le club pour enfants était quand même plus valorisant que cette merde car il n'y a pas d'autre nom pour ça. L'ancien club ne devait pas faire assez bobo pour les millionnaires du coin sans doute !!!

Espèrons que le tribunal administratif rendra une décision plus sage, plus logique...

Elle va être belle la vision de cette bouze vu d'en haut pour le tour de France, belle valorisation de la presqu'île !!!

Félicitations au créateur !!!
#8 - Le 24 juin 2018 à 11h36 par Martine Tercy, Tours
Il ne faut pas laisser faire cette horrible chose ! bon courage aux riverains
#9 - Le 24 juin 2018 à 11h45 par Durand, Nantes
C’est une blague ou une implantation de chantier
Et la plage? À marée haute...les estivants installeront leur draps de bain sur le trottoir?
Sauf si celui-ci est transformé en parking payant, histoire de financer le budget municipal?
Partout sur notre beau littoral on démolit les constructions à la sauvage et là on nous flanque des baraques de chantiers...
Ou alors c’est une erreur de livraison? Ce qui me rassurerait.
J’attends la réponse pour louer ou non un appartement avec vue sur mer et non vue sur chantier.
#10 - Le 24 juin 2018 à 18h36 par Christophe Bouniol, Pornichet
La ville de la Baule a abandonné la gestion de la plage à cause de l'impossibilité de dialoguer avec les riverains.
On voit que le problème persiste!

Pour mémoire les toboggans de l'aquabaule on été abandonné car les riverains ont décidé que cela faisait trop de bruit!!! Merci pour nos enfants.
Le lycée grand air se vide car les jeunes n'ont plus de place dans cette ville.
Il est temps d’accepter les changements!

Vous avez élu un maire, qui a décider de vendre sa plage à une entreprise privée, maintenant assumez.

le projet est légal. Il sera certainement très bien et très bien réalisé. Il va remettre un peu de joie et de dynamisme sur cette plage qui ressemble de plus en plus à un mouroir qu'une station balnéaire.

Il faut juste accepter que les choses évolues et changes.

Merci,
Une famille locale vivant à l'année sur la presqu’île.
#11 - Le 24 juin 2018 à 21h06 par Gwen Glass, La Baule
C'est inadmissible d'avoir laissé construire pareil bidonville sur la plus belle plage d'europe ou bien alors le contrat a été mal ficelé il en est alors de la responsabilité de Mr Métaireau qui a signé un contrat de 12 ans avec Véolia.
La surface est trop grande et il n'y aura quasiment plus de plage à marée haute.
J'appelle toutes les personnes qui sont contre cet abus de pouvoir a boycoter cet établissement l'ALBATROS.
#12 - Le 26 juin 2018 à 07h38 par cornulier, La Baule
C'est lamentable, c'est une horreur, c'est gigantesque. Pas de parking à cet endroit.plus de plage alors que c'était un des plus bel endroit de la plage avec un sable magnifique. Une bandes de dingues ! Aussi bien les installateurs que les politiques .
#13 - Le 27 juin 2018 à 20h54 par Claire, Nantes
Je ne comprends vraiment pas la logique des élus.

On a démonté des clubs de plages pour enfants pour installer des énormes restaurants dénaturant le paysage.

On perd la véritable âme de La Baule...

Ce n’est certainement pas un restaurant qui va « redynamiser » La Baule!
#14 - Le 29 juin 2018 à 11h36 par Pava P, La Baule
Que fait Yves Métaireau ! C’est la plage! Pas une zone commerciale ! Le maire va répondre « Ce n’est pas moi, c’est l’état » Ou « Ce n’est pas moi c’est Véolia » Effectivement c’est plus facile de faire l’autruche , comme toute son équipe. *******MODERATEUR*******

Sans doute, mais vous pouvez le dire autrement sans être insultant.
#15 - Le 04 juillet 2018 à 19h07 par jean luc, La Baule Escoublac
Il faudra peut-être réfléchir avant de mettre notre bulletin dans l'urne aux prochaines élections : Une municipalité qui cède à une société privé la gestion d'une plage publique avec pour objectif de dégager du profit pour les actionnaires,sans aucune considération esthétique ou écologique...Si on est pas d'accord, on vote pas pour des gens qui défendent ce type de projet! pourquoi ne pas abroger la loi littoral tant qu'on y est ! (il y en a qui y pense)
#16 - Le 15 juillet 2018 à 16h07 par Christophe , La Baule
Quel était le chiffre d affaires des albatros avant ce massacre? Quasiment rien...on protège le littoral en construisant sur la plage! C est ca le progrès. Merci à la baule d avoir accordé un permis de construire pour un tel scandale. Mais la piscine de l Ermitage n est elle pas construite sur la voie publique? Quant au propriétaire qui évoque la jalousie des opposants, il est de l espèce de ceux qui exploitent les sables bitumineux au canada

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter