La Baule Infos

La Baule : Jean-Yves Gontier, un marcheur en campagne pour le territoire depuis 3 ans

Candidat aux élections municipales de mars 2020 à La Baule-Escoublac, Jean-Yves Gontier a été investi par La République En Marche au mois de juillet, investiture convoitée par d’autres prétendants à la mairie après les excellents résultats de LaREM aux élections présidentielles, législatives et Européennes en mai dernier.
 Jean-Yves Gontier
Jean-Yves Gontier

"Cette investiture est une première victoire politique" pour Jean-Yves Gontier.  Soutenu à l'unanimité par les 8 députés LREM de Loire-Atlantique, les instances départementales et les militants locaux. 

Avocat d’affaires et universitaire, il est très attaché à ses origines Bauloises. "Je suis le seul candidat déclaré à être véritablement Baulois", souligne-t-il. Parlant de sa maison familiale au Guézy et de ses grands-parents, de son parcours scolaire en particulier son année de sport-étude à La Baule en 1991-1992 où il a préparé les Jeux Olympiques de Barcelone sur la série Flying Dutchman, il explique qu'il a choisi de revenir à La Baule-Escoublac après ses études afin de s'y installer et d'y fonder une famille. "C'est ici que je suis enraciné, que j'ai mes attaches, que j'ai grandi, et je crois en l'importance de l'ancrage municipal". 

Pour Jean-Yves Gontier, se présenter aux élections municipales était une évidence, permettant de réaffirmer son "engagement politique tourné vers l'intérêt général", son "envie de servir les Bauloises et les Baulois, et leur territoire". Ne souhaitant pas se présenter à d'autres élections, il ne cherche pas à faire carrière en politique. 

"Je suis le seul candidat du renouveau. Le seul projet que je bâtis depuis 3 ans, ma seule vocation, est de servir ma ville avec trois axes : rassembler, fédérer, unir." 

Passionné par sa ville, il a monté il y a 3 ans l'association "Pour La Baule, Pour la Baie", qui a organisé des opérations de porte-à-porte et des ateliers participatifs dans l'ensemble des quartiers de La Baule-Escoublac l'année dernière. Ceux-ci lui ont permis de coconstruire son projet "Ensemble Pour La Baule-Escoublac !", avec les Bauloises et les Baulois, afin "d'écouter, agir et s'engager ensemble". 

"La politique, c'est l'affaire de tous, d'une responsabilité collective, de toutes les générations. Candidat du rassemblement, j'ai souhaité que ma liste s'appelle 'Ensemble Pour La Baule-Escoublac', parce que ce projet n'a de sens que si nous le menons ensemble".

Mais au-delà de ce projet, son engagement Pour La Baule n'est pas nouveau. Il a organisé des manifestations culturelles « Les Samedis Baulois », conférences invitant des personnalités à échanger sur des sujets thématiques, le plus souvent en rapport avec la commune. 

Ce fervent défenseur de la démocratie participative était par ailleurs déjà engagé chez Les Républicains il y a plusieurs années, en tant que secrétaire adjoint départemental, et agissait déjà pour la vie publique locale. 

Il a par ailleurs organisé le cycle préparatoire au concours de Sciences Po et aux études supérieures proposée aux lycéens de la Presqu'île, qui s'est tenue au lycée Grand-Air l'hiver dernier. 

"Un maire, c'est une personnalité, une attention à ses concitoyens, une vision et ça ne peut pas se résumer à un combat d'étiquette. La légitimité elle s'enracine, elle ne vient pas du sommet. Je m'engage ainsi à être un maire accessible, à agir pour le bien vivre ensemble, pour rendre La Baule-Escoublac plus active et rayonnante, mieux partagée et solidaire".

07/10/2019 | 7 commentaires
Article suivant : « La Baule : 110 personnes pour le lancement du comité de campagne de Franck Louvrier »

Vos commentaires

#1 - Le 07 octobre 2019 à 14h24 par antiump, La Baule
Que veut dire seul candidat déclaré à être véritablement baulois?
Premièrement il n'y a pas une seule personne sur une liste mais 33, donc pour information certains sur les listes connues ou à venir sont baulois avant même la naissance de ce monsieur...
Deuxièmement pour être véritablement baulois comme indiqué il faut voter depuis ses 18 ans à La Baule ce qui n'est pas son cas...
Je ne veux pas ici lui faire l'affront de sa prestation sur un média local mais les élus qui travaillent aujourd'hui et qui n'ont pas fait sciences-po sont tous respectables et travaillent pour la commune et ses habitants.
Toujours pour information je trouve dommage qu'il n'ai jamais assisté à un conseil municipal dans le public...c'est ouvert à tout le monde.
Pour avoir lu son tract je ne vois pas où se situe le candidat du renouveau et la case projet semble bien vide.
Les élus actuels sont aussi en majorité des personnes issues de la société civile à 1 exception près...
#2 - Le 07 octobre 2019 à 15h14 par Angelle, La Baule
Les finances de la ville sont saines. La question est de savoir si Monsieur Gontier va ou non augmenter les impôts locaux après la disparition totale de la TH. Les résidents secondaires qui représentent 60% des recettes de La Baule doivent savoir si ce candidat souhaite profiter de la loi qui autorise les Maires a augmenter cette TH pour équilibrer les comptes. Mème intérrogation pour la TF. L'IR, n'est payé que par 42% des contribuables, il ne manquerait plus cette concentration fiscale concerne aussi les impôts locaux.
#3 - Le 08 octobre 2019 à 20h13 par Jossopas
Soutenu par l'unanimité des députés LA de LREM!
Donc par Mme Josso également? Ah! Non j'oubliais elle a quitté LREM.
Mauvais choix pour elle , décidément.
#4 - Le 09 octobre 2019 à 10h11 par Bernard
******MODERATEUR******


Atteinte à la vie privée. Aurait du être modéré plus tôt.
La direction
#5 - Le 10 octobre 2019 à 19h46 par Jossopas
@ Bernard
Il est pourtant adoubé par LREM !
Tendance que vous défendez ?Non?
#6 - Le 11 octobre 2019 à 10h27 par Bernard
# Jossopas Pas vraiment ! Surtout avec les branquignols adoubés sur la presqu'île ! Ils doivent même réussir à décevoir leurs soutiens. Ceci dit, quand on voit Gachet à Nantes, on n'est pas trop surpris !
#7 - Le 13 octobre 2019 à 16h43 par DJW
Les Baulois "qui ne sont pas véritablement des Baulois" apprécieront la nuance au moment de ne pas voter pour le sieur Gontier.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter