La Baule Infos

La Baule : Franck Louvier fait du vent sur les éoliennes

Le maire de La Baule souhaitait interpeller le président Macron sur la pollution visuelle des éoliennes. Mais le président Macron qui devait rendre visite au parc éolien lundi ne viendra pas, la raison invoquée étant la météo.
Franck Louvrier
Franck Louvrier

Le maire de La Baule souhaitait une rencontre avec les maires du littoral confrontés aux remarques des habitants et des touristes sur la pollution visuelle du site.

  « J'ai un devoir de penser aux énergies alternatives » souligne Franck Louvrier, maire de La Baule. « L'aspect visuel, subjectivement, je ne l'apprécie pas mais après, je suis un responsable politique. J'ai un devoir de penser aux énergies alternatives d'aujourd'hui et de demain. Nous sommes à l'heure actuelle en sous-capacité énergétique. Nous payons les conséquences des décisions politiques qui ont été prises dans les années 70 ou plutôt de non-décision politiques en ayant refusé de faire une centrale nucléaire ici au Carnet »

Franck Louvrier a voté en sa qualité de conseiller régional des Pays de la Loire tous les budgets pour le développement du parc éolien. Il a eu accès à tous les documents et au débat participatif qui a duré plusieurs mois. Sa question n’est elle pas aujourd’hui non avenue ?

EDF pour se défendre explique que personne n’a été mis devant le fait accompli car depuis lors de la concertation des images de synthèse ont montré ce que serait l’aspect visuel. Il a été dernièrement comparé les images de synthèses avec la réalité. http://www.media-web.fr/parc-eolien-non-ils-n-ont-pas-menti-sur-la-visibilite-80-103-3792.html

 Un débat qui n’est pas près de s’éteindre.

Auteur : MJ | 03/09/2022 | 12 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 03 septembre 2022 à 10h47 par GrainDeSel , Loire-atlantique
Une nouvelle fois monsieur Louvrier veut prendre la lumière… il ne manque pas de souffle pour devoir exister, prendre le vent là où il se trouve. Une vraie girouette… il n’a plus aucune crédibilité, plus aucun souffle politique, il est en apnée. Suite à l’annonce du départ des LR de Christelle Morançais hier alors que sa démission date du premier tour des élections présidentielles… La Mata Hari de la droite, Franck Louvrier se cherche une identité. Macron compatible, si démission de son parti LR, la place est prise pour les sénatoriales par l’excellent Nicolas Criaud d’Horizons. Que va faire Monsieur Louvrier pour exister à minima politiquement ? Continuer à souffler dans les brancards contre son parti sur LCI et cnews ? Le poste tant attendu par ce dernier au sein de l’exécutif tarde, un poste de Maire qui ne fait pas l’unanimité dans sa gestion (Nous serons surpris au regard des comptes de la Mairie à la fin de son mandat), un conseil municipal en ébullition, une main mise autocrate, des faits divers et une insécurité qui s’accumulent à La Baule bien que l’accroissement des effectifs des policiers municipaux et de leurs équipements, des CRS, des policiers nationaux, des militaires, fut mis en place durant cet été. L’ultra-sécurité est un échec. Pire les touristes se sentent oppressés par autant de présence de services de l’ordre.
Entendu : que se passe t’il à La Baule ? Pourquoi autant de policiers ? Cela fait longtemps que je n’étais pas revenue à La Baule et à voir autant d’uniformes cela me terrifie ! Je garde mon sac contre moi, c’est fou !

Ah j’oubliais l’accroissement des caméras dont on ne connaît pas le financement et un radar anti-bruit qui n’a aucune valeur juridique. A ce propos le bruit après la fermeture des lieux de nuit jusqu’à 5/6 h du matin est un réel soucis. On peut s’amuser et respecter les gens qui dorment !

Bref à l’Ouest rien de nouveau, du vent !

Cette tentative de coup d’éclat politique de FL
sera peut-être le dernier
#2 - Le 03 septembre 2022 à 23h45 par Emma le retour, Pornichet
Pour mémoire vous référer à l'article Ouest-France signé Thierry Hameau du 21 juin 2019 " la mise en service en 2O22 du parc Eolien offshore au large de Saint-Nazaire aura des conséquences juteuses pour les communes...huit millions d'euros de retombées fiscales..."

Graindesel, en ce qui concerne votre propos sur "l'ultra-sécurité" je rajouterai une pincée de piment en disant que l'ultra-sécurité génère un sentiment d'insécurité et affaiblit la sureté de l'Etat.
Ce ne sont pas des effectifs de policiers ou de place de prison qui vont diminuer la délinquance. Cela permet juste à l'homme de pouvoir de faire illusion quant à sa puissance.
Mais le pouvoir a-t-il vraiment envie de faire chuter la petite et moyenne délinquance? j'en doute. A-t-il vraiment envie de diminuer l'immigration clandestine? j'en doute. A-t-il vraiment envie d' encadrer les gens du voyage? j'en doute.
Pourquoi? parce que toutes ces personnes sont des boucs émissaires qui portent sur la scène du théâtre de la rue, la responsabilité de la peur et de la violence aux yeux des citoyens victimes, alors que pendant ce temps , en coulisse, derrière le rideau, les acteurs "sociétaires" de la duperie institutionnelle, les tartuffes offusqués et les vrais bandits s'engraissent.

Car, oui on peut diminuer la délinquance si on agit sur ses causes. Il suffit de le vouloir .
#3 - Le 04 septembre 2022 à 09h46 par 1 milliard de chinois et moi, moi, moi, 44380
Il faudrait aussi demander aux éoliennes si elles ne sont pas gênées par la pollution visuelle des barres d'immeubles du front de mer de La Baule
#4 - Le 04 septembre 2022 à 14h10 par Avis à la CGT d’EDF, 44500
Si les éoliennes en mer gênent cet élu qui parle pour ne rien dire, suggérons à EDF de couper le jus à l’hôtel de ville afin de satisfaire ceux qui en ont vraiment besoin et que l’on n’entend pas, par humilité.

Merci
#5 - Le 04 septembre 2022 à 18h26 par Vive le vent, La Baule
Mr le Maire est-il pour ou contre les éoliennes ? Ce n’est pas bien clair. Je comprends qu’il serait plutôt pour mais contre leur pollution visuelle (ou plutôt qu’il prend le sens du vent des réfractaires)
Avant de s’émouvoir de la pollution visuelle des éoliennes, Il ferait bien de tourner son regard de 180 degrés et d’admirer le front de mer issu la politique d’urbanisme passée et actuelle. La réfection du remblai ne changera rien à la laideur du site.
A choisir, je préfère de beaucoup la vue les éoliennes qui à titre perso ne me gênent en rien.
Au-delà quelle est sa vision de la politique énergétique ramenée à notre région (moyens de production locaux, économies énergies, isolations thermiques etc )? Il évoque le vieux projet du Carnet. Veut t-il l’exhumer ?
Plus globalement, que ceux des réfractaires qui ne veulent d’aucun moyen de production d’électricité collectifs sur leur territoire (et des inconvénients qui vont avec) acceptent de se passer d’électricité.
Le beurre, l’argent du beurre et le […] de la crémière c’est fini..
Enfin, pour les touristes mécontents de cette vue, ils ont la chance de pouvoir changer de lieu de Vacances les prochaines années : qu’ils en profitent… (les éoliennes elles ne bougeront plus)
#6 - Le 05 septembre 2022 à 08h49 par Pivert , La Baule
Franck L'ouvrier est le pur produit " Canada dry "

" Les éoliennes un mal nécessaire " nous dit il ...Monsieur Louvrier aurait il des ambitions en direction de Matignon ?

Les LR sont tous éco compatible au Macronisme

Citoyen baulois réveillez vous !
#7 - Le 05 septembre 2022 à 14h01 par Cliquet, Guerande
Il parait que certains élus de son groupe au Conseil Régional l'avaient surnommé
"Courage, fuyons.."
#8 - Le 05 septembre 2022 à 23h06 par DLM, La Baule
Cela fait 10 ans qu’on répète qu’un photomontage ou une photographie (lois de l’optique géométrique) ne rendent pas compte de la perception visuelle (lois de l’optique physiologique): c’est démontré aujourd’hui par le ressenti unanime.
Ceci dit, la question est plus complexe que cette approche visuelle, et aussi intéressée en espèces sonnantes et trébuchantes… Quels media parlent d’environnement, de biodiversité, d’impact touristique, de filière française défaillante, d’intermittence, de facteur de charge probable, etc ?
Et là, les élus sont coupables de leur absence passée, et de leur complicité du contournement des règles publiques…
#9 - Le 07 septembre 2022 à 23h47 par Emma le retour, Pornichet
" Du vent dans les branches de Sassafras"
" Les hauts de Hurle- Vent"
" Autant en emporte le vent"

et "du vent dans les éoliennes". Il y a un petit côté sicilien dans ce titre...en référence aux îles! Même si les pales ne brasse pas que de l'air pour les communes...
Un élu du territoire peut bien sûr être favorable à l'énergie éolienne , c'est une chose, c'en est une autre que de "foutre" les éoliennes, c'est à dire une usine, au milieu d'une des plus belles baies du monde. Pas là!
La beauté de cette baie est aussi une source d'énergie et l'identité de La Baule.
Evitons de faire un amalgame entre ces deux débats.
#10 - Le 09 septembre 2022 à 14h47 par hugue, La Baule
Monsieur Louvrier a du se faire tirer les oreilles par ses copains qui ont de belles maisons sur la cote sauvage et qui viennent en jet privé. C'est sur que la pollution visuelle est plus dangereuse que le bruit ou les particules fines... En co-signant l'installation des éoliennes il a affaiblit la plus belle baie d'Europe ce qui aura un impact économique à moyen/long terme.
#11 - Le 19 septembre 2022 à 08h57 par laurent delvigne, Pornichet
le plus drôle reste la déclaration de Monsieur Pelleteur dans Ouest France qui semble dire que "c'est à l'insu de son plein gré", abusé par une photomontage, qu'il n'a pas émis de réserves dur le parc éolien. de la Banche. Monsieur Pelleteur ne savait sans doute pas que le phare de la Banche ne mesure 26m de haut. Très Franchement comment un ingénieur, ex chef d'entreprise a t il pu se faire buser à ce point par une photomontage? Soit Mr Pelleteur est incompétent, soit il veut nous faire prendre des vessies pour des lanternes.
#12 - Le 19 septembre 2022 à 19h59 par Emma le retour, Pornichet
Les doigts de Francky tripotaient nerveusement le bouton de son veston dont la liberté ne tenait qu'à un fil trop tendu, par un déjeuner d'affaires.
JC se tenait près lui sur le remblai.
la surprise et la sidération affaissèrent les crans de Francky comme une mise en plis après la pluie.
- Oh là là! c'est énorme , gigantesque, titanesque...
- Oui répondit JC, C'est super haut, on se sent écrasé, étouffé...
- Mais non JC, rectifia Francky, là tu regardes les immeubles, retourne -toi, la baie c'est derrière toi...
- je ne me rappelle jamais de quel bord je suis, s'excusa JC en se pivotant.
- Je te comprends, le consola Francky, moi je suis LR: Left and Right. Quand je me mets en Marche, je tourne en rond.
Je n'étais pas au courant que c'était si grand une "écolienne".
- Moi non plus répondit JC, je n'ai pas vu le vent venir! on s'est fait un peu empaler non ?
Francky lui fit un clin d'oeil:
- Non , mais c'est ce qu'il faut dire aux autres. N'empêche que c'est grand quand même. On ne voit que ça.
- Pourquoi qu'il est pas venu Manu?
- C'était houleux qu'il a dit.
- En tout cas Manu il a intérêt à sortir son tuyau et nous arroser. Y en a pas que pour les pauvres. La taxe éolienne elle est salée. Nous refiler quelques petits millions c'est pas la mer à boire. Même s'il y a déjà huit millions d'euros de retombée fiscal.
- Chut! tais-toi l'interrompit Francky, les gens vont t'entendre.
JC sursauta et regarda autour de lui paniqué:
- Ils sont là? Ah non pas eux au secours!!!
- Mais non je ne parle pas de ceux- là je parle des gens en général, du peuple...
JC se ressaisit
- Y en a combien des "écoliennes"?
-Quatre vents ...euh quatre-vingt, dix fois huîtres.
-Pour la population et les touristes c'est un gros grain de sable dans les moules! quand on regarde l'horizon on voit que l'usine.
- On ne dit pas une usine mais : un parc
- j'ai trouvé une solution politique au préjudice de vue cria JC: on interdit le port des lunettes sur le remblai.
Allez! on se tient au jus.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter