La Baule Infos

La Baule : Etablissements de plage, l’enquête publique a débuté

L’enquête publique portant sur la demande de concession de la plage de La Baule, par Veolia Eau a commencé le 16 juin et se poursuivra jusqu’au 18 juillet à 17 heures.

Madame Brigitte Chalopin, juriste a été désignée comme commissaire enquêteur titulaire, et Monsieur Jacques Turpin directeur départemental de l’équipement en retraite commissaire adjoint.

Pendant toute la durée de l’enquête le public pourra prendre connaissance du dossier composé de la demande de concession et du projet de contrat de concession, comprenant les conditions financières. Le commissaire enquêteur recevra les avis du public et consignera les observations et propositions et contre-proposition.

Le commissaire enquêteur reçoit en mairie de La Baule :

Jeudi 16 juin de 9h à 12h30

Samedi 25 juin de de 9h à 12h.

Lundi 4 juillet de 14h à 17h

Vendredi 15 juillet de 9h à 12h30

Lundi 18 juillet de 14h à 17h

Les observations peuvent aussi être formulées par messagerie à 

enquetepublique-plage@mairie-labaule.fr ou par écrit à Madame Brigitte Chalopin commissaire enquêteur, mairie de La Baule 7 allée Olivier Guichard 44500.

Le dossier d’enquête est consultable sur le site internet de la préfecture (www.loire-atlantique.gouv.fr) Le rapport du commissaire enquêteur sera mis à la disposition du public en mairie à l’issue de la cloture de l’enquête.

C’est ensuite le préfet de Loire-Atlantique qui accordera ou refusera la concession sollicitée.

Et après ?

Si l’entreprise Veolia Eau est retenue, c’est elle qui lancera un appel d’offre pour la Délégation de Service Public,  des établissements de plage. La municipalité de La Baule aura un avis consultatif. En attendant les établissements de plage devront démonter après la saison.

19/06/2016 | 5 commentaires
Article précédent : « La Baule : La Mairie consulte la population sur le futur du boulevard de mer »
Article suivant : « La Baule : La poste veut fermer le bureau de la place des Palmiers »

Vos commentaires

#1 - Le 16 juillet 2016 à 12h50 par MATUSZEWSKI , 78640 Neauphle Le ChÂteau
Je viens de prendre connaissance de l'enquête publique concernant un élément important de la Baule : LA PLAGE
Je m'interroge sur la discrétion de cette enquête publique, de la date de sa clôture en début de la période estivale et d'une manière générale du manque d'information concernant cette modification importante de la vie communale.
Tout ceci me laisse penser que la municipalité n'a pas voulu prendre ses responsabilités en se déchargeant de la gestion de cette plage en la concédant à un prestataire privé .
HM
#2 - Le 21 juillet 2016 à 16h28 par Richard, Paris
Projet aberrant. Originaire de Nantes ayant un appartement à La Baule depuis 38 ans, Mr Le Maire est en train de couler a Baule et va par un projet stupide tuer tout le charme de cette station.Il a déjà commencé et je ne reconnais plus cette station où jeviens tous les ans passer des moisLe club des Korrigans a été celui de mes enfants et maintenant de mes petits enfants. Il est en grand danger de fermer . Merci Mr Métaireau et cela pour quelle raison? Le mairea accepté la construction d'immeubles très laids et il continue.Je paie des impôts pour quoi? RIEN
#3 - Le 28 juillet 2016 à 14h55 par Ludwig Wittgenstein
Et bien moi, je suis Baulois de naissance, et je ne vois pas pourquoi, la ville, financé par l'impôt et donc les miens, doit gérer cette plage et son aspect commercial pour faire plaisir aux vacanciers de Neauphle Le ChÂteau ou de Paris.
#4 - Le 30 juillet 2016 à 10h40 par steiger, La Baule
c'est une décision lamentable; c'est perdre sa liberté.
Aucune pression ou dialogue possible avec le concessionnaire alors que l'on peut avoir une pression sur la municipalité lorsque c'est elle qui gère une plage.
Une société ne cherche qu'à faire du profit! Quel sera le coût des restaurants de plage lorsque leurs loyers seront triplés.
#5 - Le 02 août 2016 à 10h51 par Ludwig Wittgenstein
bien vu steiger. De plus en plus de maire se débarrasse de ce genre de dossiers. Ils ont marre justement de ces pressions. C'est exactement cela. Métaireau a raison de se débarrasser de la concession de la plage. C'est un paquet de pointe ou il n'y a que des coups à prendre et jamais de remerciements car vous ne pouvez satisfaire tout le monde. Bien sûr qu'une société cherche le profit et la rentabilité. Ce ne sont pas des gros mots. Si les restaurants de plage sont trop chers, je n'irai pas. C'est pas plus compliqué que ça. Ces restaurateurs ne font pas dans le social. Si une clientèle existe pour payer ce type de service onéreux, ils auraient tort de se priver. Mais il me semble qu'il y a un cahier des charges qui encadre cette délégation. L'inconséquence de certains qui plaignent à la longueur de journée de leurs impôts mais dans le même temps demandent au pouvoir public de s'occuper de tout.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter