La Baule Infos

La Baule : 80 000 habitants virtuels

Le maire de La Baule aimerait que sa commune de 16 177 habitants soit surclassée commune de 80 000 habitants.

Le maire de La Baule déclarait dans le quotidien Ouest France : « Au-delà des chiffres de l’Insee avec 16 177 habitants recensés au 1er janvier 2018, nous revoyons les chiffres de notre population totale, c’est une autre notion, avec d’autres critères. Aujourd’hui, les chiffres de nos services nous amènent largement à franchir la barre des 80 000 habitants. On va demander un surclassement à la préfecture pour arriver à la strate des 80 000-150 000 habitants. Cela aurait des conséquences sur les moyens et on arriverait dans la catégorie des villes importantes. Notre ville est très élastique, passant de 17 000 à 180 000 habitants. »

Le maire est dans sa logique de pré-campagne électorale où il encourageait les résidents secondaires de Paris et d’ailleurs à s’inscrire sur les listes électorales à La Baule. Et pourquoi les résidents secondaires ne voteraient pas sur le lieu de leur résidence principale ?

Est-il néanmoins sérieux au nom de la démocratie de comptabiliser un Lillois qui vient une semaine à La Baule au mois d’août comme habitant ?

Pourquoi un résident secondaire devrait permettre à la commune de résidence d’avoir des subventions au même titre que la ville de résidence principale en étant comptabilisé deux fois et réciproquement ?

Que dit la loi ?

Le surclassement démographique est prévu par l’article L. 133-19 du Code du tourisme et l’article 88 de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 (JO 27 janv.) modifié par la loi n° 2006-437 du 14 avril 2006 (JO 15 avr.). Ce dernier article précise que toute commune classée station de tourisme au sens de la sous-section 2 de la section II du chapitre III du titre III du livre Ier du code du tourisme, peut être surclassée dans une catégorie démographique supérieure, par référence à sa population totale calculée par l’addition de sa population permanente et de sa population touristique moyenne, cette dernière étant calculée selon les critères de capacité d'accueil établis par décret »

b. Le surclassement démographique

Les modalités d’application de la loi sont mentionnées dans le décret n°99-567 du 06 juillet 1999.

Ce texte précise les conditions dans lesquelles la commune érigée en station classée de tourisme sollicite le préfet de département en vue d’obtenir son surclassement dans une catégorie démographique supérieure. La demande doit être accompagnée de la délibération du Conseil municipal et des éléments de calcul de la population touristique moyenne définie selon des critères de capacité d’hébergement touristique. Les communes bénéficiant du surclassement démographique sont autorisées à ouvrir des emplois fonctionnels supplémentaires.

Le détail des conditions de surclassement.

La Baule ayant été station classée tourisme en janvier 2015, la première condition est réalisée pour demander le surclassement de population.

Auteur : NG | 23/01/2021 | 5 commentaires
Article suivant : « À La Baule l’opposition municipale S’OPPOSE ! »

Vos commentaires

#1 - Le 23 janvier 2021 à 20h49 par Ju
Je crois que c’est déjà le cas pour Pornichet, à confirmer
Semble normal pour ce type de villes balnéaires
On se demande pourquoi ce n’est pas déjà le cas
#2 - Le 23 janvier 2021 à 22h07 par 2021, c’ était demain, Cap-atlantique
D’ accord avec le fantasme de Franck LOUVRIER. Dans ce cas, il rapatrie la station principale d’ épuration, située actuellement à Guérande. Il transfère, avec une subvention publique, la station de transfert de tri située à Guérande Villejames. Il crée une plate forme de tri de déchets inertes issus de la démolition, de la construction et de la rénovation, inexistante en presqu’ île guérandaise. Quand il imagine les moyens de ses ambitions, il positionne politiquement les ambitions de ses moyens. La Baule en tête et l’ imagination au pouvoir avec l’ argent qui brille, plus que les rayons du soleil sur la mairie de La Baule.
#3 - Le 24 janvier 2021 à 14h57 par Thor, La Baule
En dehors de la création de postes supplémentaires dont on peut douter du réel besoin et de l'augmentation des émoluments du Maire et des élus,quel est l'objectif ?
La ville de la Baule n'a-t-elle pas été bien gérée jusque-là ?
Son attraction va-t-elle croître?
Ce n'est pas sûr, les critères d'attractivité reposent sur toute autre chose
Thor
#4 - Le 26 janvier 2021 à 18h00 par Gabégie en vue, 44
Encore un, qui se prend pour Romulus avec l'idée d'aménager La Baule comme l'illustre et antique Rome, capitale d'empire.

Ce qui est le plus inquiétant est la volonté du maire de La Baule d'endetter fortement la commune pour réaliser des projets qui n'auront aucune retombée en termes de nouvelles activités et d'emplois pérennes sur la commune.

On se rappelle encore de l'héritage laissé par Sarkozy à la fin de son mandat présidentiel : des comptes publics dégradés et un nouvel essor de l'endettement national....La Baule prend le chemin.

Les contribuables baulois devraient sérieusement s'interroger.
#5 - Le 01 février 2021 à 10h20 par Jossopas
Ce qui est étonnant c'est la réaction, selon la presse, de M.Gontier.
Il serait d'accord avec la demande, mais pose tout un tas de questions supplémentaires . Ses questions sont étranges de la part de quelqu'un qui visait la première place, et qui de surcroît est avocat.
Une rapide lecture de quelques articles du code des collectivités territoriales lui aurait fourni toutes les réponses.
Alors que signifie ce "d'accord....mais"?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter