La Baule Infos

L’US La Baule-Le Pouliguen vers la Coupe Atlantique

L’USBP bat OL Chemillé 2 à 1 – Buts USBP : Myc (26’) et Peslier (90’) – Chemillé Masson (55’).
Samedi soir au stade Moreau Defarges se disputait le 7e tour, les 16es de finale de la Coupe de l’Atlantique. Une coupe qui fait les yeux doux à des Baulois peu sensibles à ce trophée.

Comme le dit Dédé Haumont « Passer un nouveau tour ça ne se refuse pas ». Son président Patrick Retailleau confirme « Ce soir on ne présente pas la « grosse » équipe. Huit joueurs sont absents. Notre priorité va au championnat de DRH. Chemillé joue en PH et écrase sa poule en étant invaincu. Attention, ils ont des bons joueurs devant ».

Il fait frais samedi soir et même si un noyau de supporters tente de réchauffer l'atmosphère en faisant du bruit comme mille, la rencontre a bien du mal à s’animer. Pendant le quart d’heure de chauffe, chacun somnole un peu. Il faut attendre la 20' pour assister à la 1re action significative suite à un bon tir de Peslier. À la 23', Villeneuve échoue de peu sur le gardien angevin. Les maritimes prennent l’ascendant. Ce qui doit arriver arrive. À la 27', Jabbour, sur la gauche tire de belle manière un coup franc. Cela provoque un cafouillage devant la cage que l’opportuniste arrière baulois Myc concrétise (1-0). L’USBP continue de presser Chemillé. Cependant, sur un terrain très gras et bosselé comme ce n’est pas permis, des occasions sont gâchées par les locaux qui pourraient s’en mordre les doigts.

Au retour des vestiaires, amputés de leur n° 9 Girard (sévèrement secoué avec un coude en vrac et une importante plaie au cuir chevelu), les joueurs du Maine-et-Loire s’enhardissent et les Baulois reculent. Fort justement Chemillé égalise à la 55' par Masson sur un contre bien géré. Son compère Pinier tutoie la barre (59). Les « poucets » de PH y croient. Ils se créent des occasions sans faire trembler les filets baulois. Les visiteurs fatigués par un terrain lourd, à partir de la 80' minute, l’USBP reprend la direction des opérations. À la 88', Letexier rate l’occasion de plier le match. Qu’à cela ne tienne, alors que chacun s’attend à vivre les prolongations, le « maître à jouer » Valérian Peslier vient mettre sa patte finale pour faire cesser le suspense insoutenable. Dans les arrêts de jeu, il marque le second but salvateur synonyme de qualification.

Valérian Peslier était soulagé « Cela a été très difficile sur un terrain plus que lourd. Nous n’avons pas pu nous entraîner de la semaine. Nous nous sommes tirés d’affaire avec une équipe bis. Cela prouve que l’on peut compter sur tout le monde. Les remplaçants n’ont pas été les moins bons ce soir. C’est vrai on gagne sur le fil. Mais on ne va pas faire la fine bouche ».
 

Auteur : JLM | 11/12/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Les footballeuses d’Escoublac attirées par les « viennoiseries » du président »
Article suivant : « Arnaud Marchand délivre l'USBP à la 93' ! »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter