La Baule Infos

L’office de tourisme sur petit écran et ordinateur

Assemblée générale classique pour l’office de tourisme de La Baule. Petit récapitulatif des réalisations 2010-2011 et des projets en cours ou à venir.

La présidente, Lydia Deturmeny a commencé par lancer un « coup de gueule pour l’ensemble de la population économique de La Baule que je trouve difficile à mobiliser ». Ce qui n’a pas empêché le tourisme d’augmenter de 27 % entre 2000 et 2009, ce qui a entraîné une augmentation de 16 % des emplois touristiques. « Ça montre que des efforts ont été faits mais il faut être vigilant au déclin qui peut arriver », précise Lydia Deturmeny. Quant aux recommandations de Nicolas Bouzou, l’office de tourisme préfère chercher à se rapprocher d’autres offices de tourisme, mais situés dans d’autres régions de France. Pour les finances, les comptes de l’Office de tourisme sont positifs et l’association développe son indépendance économique, mais l’équilibre « reste fragile », souligne Frédéric Guillet, expert-comptable.

L’Office de tourisme communique
Damien Dejoie, directeur de l’Office de tourisme a ensuite évoqué les actions de promotion et de communication faites : la présence de membres de l’Office sur de grands salons comme à Bruxelles ou Utrecht, mais surtout la campagne de communication nationale qui a eu lieu « en 2010 dans sept grands aéroports français. La campagne a pris fin en février 2011. Cette année, nous avons accentué le côté dynamique et nous nous sommes rapprochés de la régie de TF1 qui nous a permis de faire des campagnes sur LCI et Eurosport ». Deux clips de quelques secondes qui ont coûté 84 000 € TTC et ont été diffusés 700 fois. « Nous avons eu de très bons retours », ajoute Damien Dejoie.

Les grands dossiers 2011
Le premier est le site internet. « Pour le moment, les informations sont dispatchées sur les sites de l’office de tourisme, d’Atlantia et de la mairie. Nous voulons faire comme à Biarritz et tout centraliser sur un site », explique Damien Dejoie. Un projet long et lourd qui a nécessité six mois de réunions pour organiser un plan. Trois concurrents de l’appel d’offres ont été auditionnés la semaine dernière et le concurrent retenu est en cours de validation. La mise en ligne du nouveau site est prévue pour fin 2011/début 2012. Un commerçant en a profité pour suggérer à l’office de tourisme d’accentuer sa présence sur la toile : « La Baule n’est pas du tout sur twitter et la page I love La Baule de facebook est très difficile à trouver ».
Le jazz festival est aussi un projet important car si la majorité des concerts sont gratuits, les deux payants doivent être pleins pour permettre au festival de continuer d’exister. Pour cela, Damien Dejoie et l’office de tourisme ont un plan : « nous proposons aux commerçants d’acheter des packs de 10 places à 20 € pièce pour qu’ils les offrent à leurs clients dans le cadre de concours par exemple. Nous avons besoin d’être soutenus par nos partenaires économiques ».

 

Auteur : AP | 19/06/2011 | 1 commentaire
Article précédent : « La navette gratuite de La Baule, un succès estival à pérenniser sur l’année »
Article suivant : « La Marine débarque sur l’aérodrome de La Baule »

Vos commentaires

#1 - Le 23 juin 2011 à 22h54 par Communicant, La Baule
Quand Monsieur Dejoie annonce qu'il y a eu de très bons retours il faudrait qu'il nous explique quels types de retour ?

La Baule Tourisme a elle une démarche de communication cohérente? Fait elle appel à des spécialistes qui définissent des stratégies de communication.

Pourquoi ignorer les quelques recommandations de Nicolas Bouzou?

Quand à Madame Deturmeny faut peut être qu'elle s'interroge sur la faible participation des acteurs économiques. Les acteurs économiques faut pas les prendre pour des demeurés, ils attendent de l'OT La Baule une meilleure politique de promotion touristique, après ils se mobiliseront.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter