La Baule Infos

L'Ensemble orchestral fête ses dix ans

En cadeau pour sa première décade, l'Ensemble Orchestral lance les 1res rencontres internationales d'art lyrique de La Baule qui fera un concert 100 % Mozart le 7 juillet.

L'Ensemble orchestral de La Baule fête ses dix ans. Et comme on n'est jamais mieux servi que par soi-même, il monte quelque chose d'unique et de nouveau des rencontres internationales d'art lyrique. « C'est un Oerayon qui n'a pas encore été produit par l'Ensemble », souligne Claude Le Guen, maire-adjointe chargée de l'action culturelle et des manifestations. Elle ajoute, « et la présence de grands chanteurs est une reconnaissance pour l'Ensemble orchestral ». Et c'est Mozart qui est à l'honneur.  Être un chanteur mozartien, qu'est-ce que c'est ? Il va de soi qu'entre chanter du Wagner et du Mozart, ce n'est pas du tout la même chose. Un chanteur wagnérien a plus de coffre et de puissance. Tandis que du Mozart a une dimension plus humaine et plus légère. « Avec Mozart, il y a une exigence de pureté de voix, de phrasé. Il est beaucoup plus facile de passer de Mozart à Verdi que l'inverse », ajoute Jean-Christophe Ferreaux, chef d'orchestre.

Pérenniser

Françoise Le Roy-Barbier, coordinatrice artistique, s'est occupée de la partie recrutement : « ce ne fut pas simple car nous voulions avoir uneinterprète de grande qualité mozartienne et un groupe de jeunes chanteurs (25 à 35 ans), familiers du genre et très motivés ». La soprano Véronique Gens a été d'accord tout de suite. Ensuite, l'Ensemble orchestral a eu environ une centaine de candidatures et retenu seulement sept chanteurs de renommée internationale.
La Mairie et l'Ensemble orchestral espèrent que ce rendez-vous deviendra pérenne car « l'art lyrique a sa place à La Baule », estime Claude Le Guen. Mais pour cela, il faut un budget et une salle. Avec Atlantia en travaux l'année prochaine, il va falloir beaucoup de volonté et d'ingéniosité pour organiser la deuxième édition.

Master class et concert

Plus difficile que de trouver un groupe homogène, trouver une date quiconvienne à tous. Ce qui explique la proximité de la date. Avant le concert (le 7 juillet), les chanteurs vont avoir des master class dès le 3 juillet pour perfectionner leur répertoire. « Véronique Gens aime transmettre ses connaissances, sa passion », précise Claude Le Guen.
Le programme inaugural des rencontres est donc 100 % Mozart avec huit solistes sur scène : les sopranos Delphine Hivernet, Joëlle Fleury et Hannah Medlam ; la mezzo-soprano Yété Queiroz ; le ténor Joseph Kauzman ; le baryton Richard Rittelmann ; et le basse Cyril Costanzo. Ils interpréteront des extraits de Don Giovanni, des Noces de Figaro, de Cosi fan tutte et de la Clémence de Titus. « Un programme qui devrait séduire », conclut Jean-Christophe Ferreaux.
 
Les places sont d'ores et déjà en vente à l'Office de Tourisme, à Atlantia et
à la Fnac.

Auteur : AP | 09/06/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « En apesanteur »
Article suivant : « Festival Les Nuits du théâtre 5e édition, une aubaine pour les amateurs de théâtre »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter