La Baule Infos

L'association frontalière Beslon Salines Floralies veut un barrage

Dans les quartiers à la limite de Guérande et La Baule les sujets à discuter avec les deux communes ne manquent pas pour améliorer la vie des habitants. Ce vendredi soir l'assemblée générale de l'association Beslon Salines Floralies se tenait salle des floralies.

En préambule, le président Hubert François rappelle à la soixantaine d'adhérents présents (sur un total de 70 cotisants) que l’association Beslon Salines Floralies a pour but de « défendre des intérêts collectifs ».
Il rend compte des actions de l'année passée (le bureau s'est réuni huit fois) en expliquant la méthode de travail. Souvent les habitants qui « ouvrent l'oeil » remarquent des anomalies. Ils alertent le bureau « de préférence par écrit » qui se rend sur place constate et prend contact avec la mairie concernée : Guérande ou la Baule, ou les deux. Commence alors le traitement du dossier.

Signalisation, circulation éclairage

Beaucoup de sujets de signalisation, de circulation le plus souvent pour la sécurité : des marquages de ronds-points, les panneaux d'interdiction aux poids lourds, les limitations de vitesse etc..dans des quartiers en pleine expansion (plus de 80 maisons en 3 ans)
L'association discute aussi de la réfection des voies. Ainsi en appliquant les largeurs de trottoirs de 1,40 m pour permettre la circulation des personnes à mobilité réduite, les discussions avec les Mairies peuvent aboutir à des choix difficiles : passer à une voie ou prendre sur les jardins des riverains pour conserver deux voies...Avantages et inconvenients d'un ralentisseur, d'un rétrécisseur, d'une chicane sont des thèmes de réflexion bien connus ici.

L'association défend aussi le calme du quartier. Ainsi la proposition émise dans un gratuit local d'installer un « pôle bruyant » pour la distraction des jeunes à Beslon (à la place de l'ancien garage Renault) afin de préserver le calme du centre-ville a-t-elle fait l'objet d'un droit de réponse immédiat. « Tous les quartiers doivent être traités de la même façon ». Il est noté que les jeunes désertent la Baule vers Guérande car ils ne peuvent pas s'y loger à cause des prix ; que Nexity est très en retard sur son projet (il va de la poste jusqu'aux Salines); « 15 % de réalisation au lieu de 50 %  », et que la mairie essayerait de renégocier le contrat de concession.

Beslon Salines Floralies souhaite que la passerelle (Floralies/Salines) soit mieux éclairée ; que les utilisateurs trouvent les arrets du bus Salines/centre-ville avec plus de facilité  grâce une signaletique appropriée. On s'amuse ou on s'agace des malheureux qui errent dans le quartier à la recherche de la navette perdue.

 

Du Cos en PLU

Georges Paumard rappelle que plusieurs associations militaient depuis longtemps pour équilibrer les droits à la construction entre Guérande et La Baule dans cette zone limitrophe. La définition du nouveau PLU a été l'occasion de poser le problème.
Il est très satisfait d'annoncer (sous réserve de la validation du PLU, soit fin 2012) que les parcelles de ces quartiers situées à La Baule qui possédaient un cos (coefficient d'occupation du sol) de 0,2 bénéficieront maintenant d'un cos de 0,35 (contre 0,4 à Guérande). Avec de plus 0,1 pour « l'embellissement » par exemble l'extention par une védanda, un bow-window.

Il indique aussi que les maisons pourront être réhaussées d'un étage, (conséquence de la réglementation des constructions en zones inondables).

Un barrage

L'étier va être sécurisé par des berges remontées à 4,5 m, « c'est une bonne chose ». L'eau qui remonterait depuis le port ne pourrait plus s 'échapper par débordement mais tout cela augmente le risque d'inondation dans le secteur Raymond Lalande. « Il faut un barrage à cet endroit » martèle Georges Paumard.
 

Du social

Dans la zone dite Premare la mairie a prévu un hôtel et des bureaux mais aussi des maisons et des appartements dont 50 % en logements sociaux.(30 % en location et 20 %  en accession à la propriété).
Georges Paumard rappelle que La Baule doit rattraper son retard en logements sociaux. « Mais pas qu' à Beslon !» entend-on dans la salle.


Le rapport financier présente un budget restreint et scrupuleusement géré. Les trois sortants sont réélus au conseil d'administration et un démissionnaire chaleureusement remercié pour le travail effectué est remplacé par « un nouveau ».

Quelques questions diverses et les « voisins » se retrouvent autour d'un verre. Le président nous dira « en off » que l'association « entretient de bonnes relations avec les deux communes ».





 

Auteur : JBR | 18/02/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « L’avis du Guézy en assemblée générale »
Article suivant : « Journée de l’Arbre : la LPO défend la biodiversité »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter