La Baule Infos

L’ASCE et ses 884 licenciés : « Un modèle de développement durable »

100 ans, jour pour jour après sa création (le 15 janvier 1911), la vénérable « Escoublacaise » tenait son assemblée générale à la salle des Floralies. 300 personnes, représentants des huit disciplines sportives et culturelles pratiquées à l’ASCE, étaient présentes pour célébrer l’événement autour du président, Luis Moréno, et du maire, Yves Métaireau.

En attendant d’autres festivités prévues à la belle saison, l’assemblée générale marque le coup d’envoi d’une année exceptionnelle pour l’Association Sportive et Culturelle d’Escoublac. 100 ans ! Quelle histoire et quel héritage à transmettre aux centaines de jeunes adhérents de l’ASCE !
De sa création, l’Escoublacaise (son nom d’origine) a conservé deux disciplines : la gymnastique et le tir. En ce temps-là, la pratique sportive alliait l’utile à l’agréable, dans un véritable souci d’éducation, et surtout de préparation à un long service militaire. Une autre époque… Pour autant, à l’ASCE, les valeurs perdurent notamment dans l’engagement bénévole, le soutien, et l’implication de tous à la vie du collectif associatif. « Les bénévoles sont les garants des valeurs et de l’amitié inter-générations », indique Luis Moréno. Quant aux évolutions et aux adaptations nécessaires au fil des ans, le président connaît les défis qui attendent l’ASCE. Il ajoute : « Le sport et sa gestion ont tendance à se professionnaliser. Il faut s’adapter, créer et pérenniser des emplois. Ce n’est pas une chose simple. Il nous faudra trouver des financements autres que les subventions versées par la mairie, l’OMS et le ministère ».
Luis Moréno est revenu sur le travail de son équipe en 2010 : « Notre objectif est de stabiliser la gestion sur une période triennale. 2010 est une année de consolidation. Nous avons perdu quelques adhérents mais je ne désespère pas de les voir revenir. Et l’ASCE pourrait grandir à nouveau avec le développement de notre quartier. Enfin, il y a encore beaucoup d’actions à mener pour le feu d’artifice du centenaire ». Le président se réjouit également du prochain achèvement des travaux des nouvelles installations du Bois Robin : « On pourra accueillir de nouvelles activités ».
L’ASCE en chiffres :
- 100 ans
- 884 licenciés, dont 140 au basket, 109 au foot, 335 à la gym, 32 à la pétanque, 26 au tir à l’arc, 209 au tir à la cible, 11 à la musique, 22 au théâtre.
- 339 rencontres en compétition
- 93 actions en formations
- 421 252 kilomètres parcourus
- 190 287 euros de budget et 15 792 euros de résultat positif


 

Le bilan des sections

- Basket : section présidée par Lionel Delalande, avec un budget de 29 278 euros. Des effectifs stables avec des résultats d’ensemble correct chez les jeunes. Les seniors garçons sont remontés en Départementale 2. « Nous ne pouvons qu’être ambitieux pour l’avenir », note le président.
- Football : section présidée par Philippe Kervella, avec un budget de 24 347 euros. L’école de football prend forme avec 35 enfants, et la création d’une équipe senior féminine est une belle et encourageante initiative.
- Tir à la cible : section présidée par Gérard Lhomme, avec un budget de 46 597 euros. Un des clubs les plus importants des Pays de la Loire par sa représentation et ses résultats avec de nombreux podiums dans les championnats régionaux. Des tireurs âgés de 8 à 84 ans !
- Gymnastique : deux sections masculine et féminine, présidées par Claudine Caillaud, un budget de 42 334 euros, avec une équipe d’encadrement et d’éducation très étoffée. Un gala de gymnastique très réussi à la salle des Floralies pour temps fort de 2010. Une collection de médailles…
- Pétanque : section présidée par Josette Pelaut, avec un budget de 9 471 euros. Une année marquée par de bons résultats, avec surtout la victoire en Coupe de District face à La chapelle des Marais.
- Tir à l’arc : section présidée par Jean-Pierre Bredin, avec un budget de 8 629 euros. Une délocalisation réussie au gymnase des Salines pour les entraînements hivernaux, l’accueil des sportifs en fauteuil, et l’obtention d’un label de bronze FFTA, pour activité dynamique.
- Musique : section présidée par Anthony Guillemaudic, avec un budget de 1 692 euros. De très bons résultats aux concours régionaux : premier prix pour les évolutions, premier prix pour les percussionnistes. Objectif 2011 : le concours national qui aura lieu à Bourges.
- Théâtre : section présidée par Maryse Derriennic, avec un budget de 5 757 euros. Prochaines représentations les 29 et 30 janvier à l’Espace La Garenne de Missillac, en mars au Renouveau à La Baule, en avril à la salle des Floralies à La Baule.

Auteur : YD | 21/01/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Les AVF et la municipalité accueillent 200 nouveaux arrivants »
Article suivant : « La Baule Quand les canards givrés se jettent à l'eau... »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter