La Baule Infos

Florence Deux décroche le titre de Miss Cap Atlantique 2012

Pour Florence Deux, c’était la première fois. Premier concours d’élégance et bingo ! Un coup de maître pour Florence la maîtresse d’école. Elle voulait faire du relationnel et aller à la rencontre d’autrui. Son vœu est exaucé, pendant un an, elle va représenter le territoire de Cap Atlantique. Avant le sacre, le jury avait souffert pour départager les dix jolies candidates.

La 4e édition de l’élection de Miss Cap Atlantique s’est déroulée au complexe sportif Alain Burban d’Escoublac. Devant 200 personnes environ, le Comité des fêtes de La Baule a présenté un beau plateau de dix jeunes filles venant de divers horizons. De l’avis général,  2012 restera un très grand cru. Devant la difficulté de faire la première sélection pour éliminer cinq des dix candidates, le public ressentait un véritable crève-cœur. Les classements se jouaient au point près et les membres du jury tergiversaient quelque peu. Eux aussi étaient conscients que la première « mise à l'écart» serait douloureuse et  contiendrait forcément un soupçon d’injustice. C’est la loi du genre.

Hauteur stratosphérique

Pour le titre de Miss Cap Atlantique, le choix de Florence Deux, 22 ans,  ne semble pas avoir été discuté vraiment. Le public, a bien vu et regardé. Il a manifesté son assentiment sincère. Par contre au niveau des accessits, les scores étaient vraiment serrés notamment  pour la désignation de la première et seconde dauphines.
Florence Deux, la plus grande en taille, avait sans conteste gagné le droit de se voir remettre le diadème par Marina Le Thiec Miss Cap Atlantique 2011.
Malgré son 1,86 m, le « handicap »,  comme disait Joël Laplacette l’animateur président « jaloux »  juché sur sa traditionnelle cagette pour être à la hauteur, s’est transformé en avantage, et son origine ne l'a pas non plus desservie…

Florence Deux est originaire de… Pornichet

Le symbole est fort. Lors du récent référendum citoyen, les habitants de Pornichet ont choisi de quitter la CARENE pour rejoindre Cap Atlantique. La réalisation de ce souhait va se faire attendre, sans nul doute. Parmi les élus et dans les services administratifs, on va « traîner » les pieds.
Le Comité des fêtes de La Baule, lui, prend les devants,  certains diront qu’il montre l’exemple. Mais il a l’avantage d’avoir avec Florence Deux  une très belle « locomotive ».

Heureux élèves

Couverte de cadeaux, la nouvelle Miss Cap Atlantique était  entourée sur le podium de sa première dauphine Chloé Duffay, seulement 16 ans et demi. Elle aussi de Pornichet, elle monte d’un cran par rapport à l’an passé. La  seconde dauphine est  Typhaine Tamic. Du même âge, elle est  de Montoir. En 1re S au lycée de Grand Air de La Baule, elle participait, avec deux de ses copines du lycée baulois, à son premier défilé. Son regard irrésistible, à en faire bafouiller le présentateur, et son étonnante envie de devenir pilote de chasse ne sont pas étrangers à sa 3e place.
Florence Deux s’est prêtée avec courtoisie aux questions. Titillée sur sa taille, elle a su réagir avec habileté « Je le vis très bien. Ce n’est certainement pas un handicap pour moi. Tout va bien. Actuellement, je suis en master à Nantes. Je veux devenir institutrice. J’ai déjà une classe de 29 élèves dans la banlieue nantaise. Malgré ce titre, la vie continue. Dès lundi matin, je serai devant mes élèves ». Heureux élèves de CM1 et CM2…
Pour le reste, d’une manière générale, ce n’est pas toujours le cas, on peut dire que toutes les candidates se sont montrées à l’aise et disponibles.  Au micro, elles ont aussi fait preuve de répartie en répondant du tac au tac aux questions, déstabilisantes, redoutables mais pleines d’humour de Joël Laplacette le maître de cérémonie.
 
Cette fois encore les partenaires ont été généreux. Parmi les nombreux cadeaux,d’un montant dépassant les 1 500 € pour la Miss,  Florence Deux  a reçu un pot de crème de beauté, paraît-il diamantée, d’une valeur de 500 €. Attention de ne pas se « barbouiller » comme on le fait sur la plage avec une vulgaire crème solaire. À ce prix, il ne faut pas gâcher.
Côté habillement, Luc Delachamade devra revoir sa copie. La belle robe destinée à la nouvelle Miss Florence Deux ne pouvait que lui servir de … bustier. Rendez-vous a été pris dans la boutique derrière le casino pour choisir un vêtement à sa taille… Noblesse oblige.

Auteur : JLM | 18/03/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Soirée de gala pour l’élection de Miss Cap Atlantique 2012 »
Article suivant : « Au théâtre avec L'emmerdeur et Jean-Pierre Castaldi »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter