La Baule Infos

Exposition : « Ainsi soient-elles » à la chapelle Sainte-Anne

Véronique Flahault expose ses oeuvres à la chapelle Sainte-Anne jusqu'au 4 avril. Avec son exposition « Ainsi soient-elles » construite comme « une oeuvre mobile », l'artiste plasiticienne aborde la question des genres, masculin et féminin.
Portrait au gant rouge n°5.
Portrait au gant rouge n°5.

L’exposition « Ainsi soient-elles », à la chapelle Sainte-Anne jusqu'au 4 avril, aborde la question du genre, masculin ou féminin, selon ses signes, ses attributs et ses manifestations. L'artiste Véronique Flahault présente son installation sous forme « d’opéra » avec la mise en scène de trois personnages : « La Madone », « La baronne » et « Sirine », femme-oiseau, ainsi qu’une vingtaine de tableaux, portraits et nus.

« C’est un opéra que je veux construire. Une œuvre mobile, avec des masques, des silhouettes en volumes, des tissus précieux, des soies peintes, des plumes de paradisier », détaille l'artiste qui ne se contente pas de la surface du papier. « Je voudrais mettre en forme des corps, leur donner vie, les travestir. » Véronique Flahault habille ses personnages de velours, de gaze de soie, de crêpe de chine... Des matières retravaillées pour donner vie à l'oeuvre.

Expérience dans le design textile

Peintre et plasticienne textile, elle réalise des nus et des portraits (encre sur papier) habillés de gaze de soie et de plumes ainsi que des sculptures textiles parées de matières végétales et animales.

Cette Nantaise à la fois autodidacte et issue d’une famille d’artistes a été dessinatrice de tissus et créatrice de vêtements entre Paris et le Périgord avant d’officier pendant 18 ans sur la radio culturelle Fip à Nantes. Aujourd’hui, Véronique Flahault se consacre entièrement à ses recherches et performances artistiques.

Son expérience dans le design textile l’inspire dans la réalisation d’œuvres singulières, comme les signes particuliers d’un style qui éveillent la curiosité. La soie, les plumes ou le papier, matériaux organiques, sont des supports de prédilection que Véronique Flahault travaille simultanément à l’encre.

Entrée libre jusqu'au 4 avril. Tous les jours de 11h à 13h et de 15h à 19h.

16/03/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Du bronze à la Closerie des Sculpteurs »
Article suivant : « Conférence : Chopin et ses amis musiciens, par Jacques Branger »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter