La Baule Infos

Éric Zemmour à La Baule fait déjà polémique

L’auteur français Éric Zemmour est l’invité des Rendez-vous d’Atlantia le 20 janvier pour présenter son livre « Le Suicide français », pour l'instant.

La célèbre librairie bruxelloise Filigranes a décidé vendredi d'annuler une séance de dédicace, prévue mardi prochain avec Éric Zemmour. Il s'agit d'une affaire privée et la Ligue des Droits de l'Homme ne s’était pas opposée à la venue de l'auteur. Mais à La Baule la situation est différente, l’auteur du Suicide français vient présenter et dédicacer son livre dans un établissement public.
L'animateur a le droit d'exprimer son opinion et n'est que la victime du « politiquement correct » pour ses supporters, alors qu'il ne fait qu'attiser le feu des extrémistes en tenant des « propos dangereux ». Plusieurs associations antiracistes ont indiqué qu'elles allaient déposer plainte après des déclarations concernant les musulmans.

Le maire de Guérande avait refusé, il y a quelques mois, la tenue d'une conférence par l’écrivain Hervé Le Bras pour risques de troubles à l'ordre public. C'est aussi la raison invoquée par Filigranes.

Le maire de La Baule va-t-il laisser venir à Atlantia celui qui est suspecté de propos incitatifs à la haine raciale dans un établissement financé par des deniers publics ?

 

Auteur : JBR | 03/01/2015 | 6 commentaires
Article précédent : « Rendez-vous d'Atlantia : mode d'emploi pour des rencontres et des débats « libres et loyaux » »
Article suivant : « IVe édition et vingt films pour Le jour le plus Court »

Vos commentaires

#1 - Le 03 janvier 2015 à 23h52 par ZZ
Je n'aime pas Zemmour, mais encore moins les censeurs donneurs de leçons.
Si cette réunion devait être annulée, comme l'a été celle de HLB à Guerande, ce serait une nouvelle preuve de la montée de l'intolérance et de la lâcheté de certains responsables politiques face aux néo staliniens.
Tenez bon M Metaireau !
#2 - Le 04 janvier 2015 à 09h49 par béranger, La Baule
Le problème n'est pas Zemour. Doit t on accepter que des propos de haine raciale puissent être tenus dans un lieu public financé par des deniers publics?
#3 - Le 04 janvier 2015 à 11h25 par MHera
S'il y avait propos de haine raciale, ils seraient sanctionnés.
Je n'aime pas beaucoup ce M Zemmour qui n'est pas raciste (dixit Noleau et Domenach)
La volonté liberticide qui anime ceux qui veulent l'interdire en lui prêtant des propos qu'il n'a pas tenus en dit long sur la menace totalitaire des gauchistes.
#4 - Le 04 janvier 2015 à 12h11 par Keriad**, Brest
@ZZ, comparaison n'est pas raison, HLB avait déclaré à la radio début juin « la reconstitution de la Bretagne est un vrai danger pour l'unité de la France »

Il ne faut pas s'étonner de réactions épidermiques à des propos aussi irresponsables et qui font surgir cet affreux doute : "nous aurait-on roulé ds la farine ?"

@béranger, l'argument incapacitant, censé tétaniser l'adversaire et interdire de fait tous débats a fait long feu;
Délation, comité de surveillance, censure , espionnage des réseaux voilà ce que sont les mamelles de la gauche bienpensante, Juppé compris ...

Mais il est trop tard. Ces intimidations (homophobes !!! racistes !!! patriotes !!!) sont vaines : nous recouvrerons notre liberté d'expression.

Vous voulez démontrer, nous voulons montrer. Vous voulez dénoncer, nous voulons énoncer. A une ou deux lettres prés, le curseur se déplace et fait tout basculer.
#5 - Le 09 janvier 2015 à 18h12 par ioropi, La Baule
Prenez son livre (588 pages)

Essayez de le lire jusqu'au bout, sans sauter de pages!

Après posez les questions.

Mais! quoi à qui?
#6 - Le 15 janvier 2015 à 11h22 par Jallier
Dans un entretien du 30 oct à un journal Italien,, Eric Zemmour estime qu'en France, les musulmans "vivent entre eux, dans les banlieues", affirmant que "cette situation d'un peuple dans le peuple, des musulmans dans le peuple français, nous conduira au chaos et à la guerre civile".
Qu'il ait ou non usé du terme de déportation ne change donc rien au fait qu'il incite à la discrimination religieuse, et à la haine. C'est à ce titre qu'il n'est pas le bienvenu, toute liberté d'expression lui est donnée DANS LES LIMITES DE LA LOI. Qu'il s'excuse de tels propos et dissipe clairement le "malentendu" et il échappera à la vindicte légitime de ceux qui défendent les valeurs républicaines!
Zemmour n'est donc en rien une victime de" la gauche", il est victime de sa stupidité .

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter