La Baule Infos

Ensemble Réveillons La Baule Escoublac exprime son indignation sur Notre-Dame-Des-Landes

L’association de réflexion sur le devenir de La Baule évoque "La Baule orpheline" du plus grand projet de la première moitié du XXIème siècle.

Zadistes 1 / Etat 0.

"Un cinquième acteur vient de faire une entrée en fanfare dans notre paysage sociétal: le zadiste.

Il fait trembler la France, avec un pouvoir bien plus efficace que celui l’exécutif qu’il fait reculer, que celui du législatif qu’il divise, que celui du judiciaire prêt à lui accorder les faveurs de la Loi notamment les aménagements liés à la trêve hivernale (que l’occupant sans droit ni titre viole pourtant allègrement), ou encore que celui des médias dont il nourrit l’audimat.

Et c’est le contribuable qui va continuer à trinquer.

Outre les centaines de millions d’euros engloutis dans les études, acquisitions foncières ( dont une grande partie n’appartient pas à l’Etat mais aux collectivités locales dont on comprend mieux la révolte), les couts générés par les déploiements des forces de l’Ordre ou encore les indemnités contractuellement prévues en faveur de Vinci , le Grand Ouest et La Baule sont désormais orphelins du plus grand projet de la première moitié du XXIème siècle qui aurait permis un développement économique que personne n’a jamais contesté.

Les occupations sauvages de cette zone d’aménagement différée (vrai vocable curieusement tombé aux oubliettes) ont rendu tout débat de fond inaudible : c’est cela que nous déplorons plus que tout.

Nous aurions plus aisément compris et accepté une décision du pouvoir central qui aurait été prise, ZAD préalablement évacuée.

Cette évacuation aurait dû être entamée sur la base des multiples (plus de cent ,dit-on dans les milieux autorisés ) décisions de justice et ce avant même que la mission de médiation ne commence ses travaux qui n’auraient pas été polluées par des contingences autres qu’économiques et techniques face auxquelles nous nous serions volontiers pliés.

Or il y aura un avant et un après 17 janvier : tant pour le pouvoir politique qui a peur d’asseoir son autorité, que pour notre société désormais gangrenée par la puissance de l’anarchie.

C’est cette puissance que les zadistes ont fort bien intégré, promettant de belles nuits à ceux qui se bercent des douces illusions de les voir déguerpir aux beaux jours, sourire aux lèvres, à la veille de récolter les fruits de leurs terres et de leur insoumission.

Force est à parier que leur prochaine migration ne se fera pas en terre inconnue mais vers la rive gauche de la Loire, site du projet d’agrandissement des pistes de l’aéroport actuel."

20/01/2018 | 2 commentaires
Article suivant : « Yves Métaireau nommé au Comité des Finances Locales »

Vos commentaires

#1 - Le 21 janvier 2018 à 11h54 par GB
Différents études ayant démontré que la presqu'ile aurait directement été victime de différentes pollutions (sonores et/ou atmosphériques) liées à Notre Dame des Landes, est-ce de tout cela dont La Baule sera orpheline ????

Le nom de l'association aurait alors été parfaitement adapté à la situation: "Réveillons La Baule..."
#2 - Le 05 février 2018 à 11h01 par Lemere
Que le mouvement zadiste soit devenu le seul sujet de debat á propos de NDDL , montre à quel point le projet n'emportait pas au point de vue national l'adhésion .

Mais si les membres de Réveillons La Baule se trouvent marris d'avoir perdu ce projet, rien ne les empêche avec tous ceux pour sur le territoire national de se constituer en mouvement pour faire tomber cette décision jupiterrienne.

Ils verront alors combien c'est difficile de faire aboutir son point de vue, quand on est peu soutenu. Ce qui n'était pas le cas des zadistes, qui se savaient à juste titre soutenus par un grand nombre.

Ce que prouve ce sujet , c'est que les temps ont changés, que les politiques devront dorénavant faire de réelles concertations, qui tiennent compte de l'avis du plus grand nombre.
Il est fini le temps ou une seule enquête publique suffira, car nombre d'entre elles , même avec avis défavorable des commissaires enquêteurs , ont été purement et simplement classées sans suite.

Un projet aura toujours des contradicteurs, mais lorsque leur nombre est faible, le bon sens fini par l'emporter ( exemple le champ éolien de la Banche).
Je ne pense pas que des zadistes sur ce projet aient pu trouvé un support de la majorité silencieuse.

Enfin dire que le judiciaire accorde des faveurs de la loi, en même temps qu'il prononce des décisions contre , reléve bien de la mauvaise foi .

Les juges ont fait leur boulot. Le politique à pris le poulp de l'opinion , et a parfois voulu s'en servir à tort ( M. Valls) .

Encore une fois, rien ne vous empêche à votre tour d'essayer de convaincre l'opinion du bien fondé de votre action en faveur, vous aurez peut être raison dans 50 ans!
C'est cela la démocratie , ce ne sont pas
seulement des bulletins de votes, qui fonctionnent dans 99% des cas, et le 1% qui rste ne remet donc pas en cause comme vous semblez le dire, les fondements de cette démocratie .

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter