La Baule Infos

« Ensemble Réveillons La Baule » devient une association de réflexion

La liste Ensemble Réveillons La Baule devient une association. Elle souhaite travailler avec le plus grand nombre sur les idées mais pense aussi aux prochaines échéances électorales.
Marie-Yvonne Helpern et Gabriel Dahan
Marie-Yvonne Helpern et Gabriel Dahan

La liste Ensemble Réveillons La Baule conduite par Marie-Yvonne Halpern, Gabriel Dahan - seuls élus au conseil municipal - va se transformer en association avec pour mission la vigilance sur les dossiers de la Ville et de Cap Atlantique, comme elle l'indique dans un communiqué à la presse. Elle se veut être une force de proposition pour redonner à La Baule son attractivité internationale, économique, culturelle, touristique et sportive.

Marie-Yvonne Helpern et Gabriel Dahan veulent attirer l’attention sur le dossier du centre équestre municipal :
« L’exploitation des installations du centre équestre municipal  par un délégataire qui défraye la chronique judiciaire depuis son arrivée est un premier exemple de notre vigilance.
En mai, alors que la planète équestre aura les yeux rivés sur La Baule et son jumping international, nous nous interrogeons sur l’opportunité de poursuivre le soutien aveugle apporté par la municipalité à la société privée (totalement étrangère à l’entité organisatrice du concours hippique international ) titulaire de la DSP du centre équestre.
Cette société a en effet été condamnée à de multiples reprises par la Justice en matière sociale, notamment en appel en mars 2013 à plus de 58 000 € en faveur d’une salariée abusivement  licenciée.
En décembre 2013, un auto-entrepreneur a vu son contrat de prestations de service requalifié en contrat de travail.
En mars 2014, les co-gérants viennent d’écoper chacun d’une condamnation pénale correctionnelle pour travail dissimulé.
Faut–il continuer à fermer les yeux face à de tels comportements dans le cadre d’une délégation de service public ?
Des mesures appropriées s’imposent alors que des alertes ont été vainement transmises au maire qui demeure sourd aux doléances de salariés et d’usagers, que le gérant pénalement condamné  exerce en outre une activité de formateur de moniteur au sein de notre structure immobilière municipale, et que des faits graves démontrent depuis 2010 la carence du délégataire dans ses missions de service public et ce au détriment du contribuable. »





13/05/2014 | 0 commentaire
Article précédent : « La Baule Conseil Municipal : Polémique sur la dette par habitant »
Article suivant : « La Baule : Le conseil municipal a installé les commissions et représentations »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter