La Baule Infos

Enorme ferveur populaire pour le 63e pardon de la Baule

Le temps d'une semaine, la Baule a vécu au rythme du folklore breton, devenant ainsi une éphémère capitale de la Bretagne. Pour sa 63e édition, le pardon de la Baule a battu tous les records d'affluence. Que se soit avenue Lajarrige ou dans le cadre ombragé du Parc des Dryades, le public a littéralement vibré au son des binious, bombardes, accordéons, cornemuses et autres instruments traditionnels d'une musique pour laquelle l'engouement est sans cesse croissant.

À l'heure du bilan, Gérard Josso président et toute son équipe de bénévoles peuvent s'enorgueillir d'avoir une nouvelle fois parfaitement maîtrisé l'organisation de ce pardon. Bénéficiant d'une météo particulièrement clémente, les organisateurs de ce rendez-vous dédié à la culture musicale bretonne ont joué sans aucune fausse note une partition en tout point remarquable. En début de semaine, " Les Fous de Bassan", Gwénaël Kerléo, Les gars de War Raok et consorts s'en sont donné à cœur joie pour le plus grand plaisir d'un public venu nombreux.

 Folklore et traditions

Dimanche matin à l'heure de la messe célébrée par le nouvel évêque de Nantes Jean-Paul James, l'amphithéâtre du parc des Dryades était archi-comble. À vrai dire, il aurait dû être deux fois plus grand pour recevoir les quelque 2000 personnes venues assister à l'office religieux, mais également à un spectacle traditionnel haut en couleurs. L'après-midi, à l'occasion du défilé qui s'est étalé tout au long de l'Avenue Lajarrige, ils étaient encore plus nombreux pour témoigner de leur attachement à ce folklore breton qui n'a rien perdu de sa notoriété. Sur toute la longueur du parcours, le public a applaudi les cercles et bagads venus de toute la Bretagne mais aussi  le groupe Orlander de Hombourg ville jumelée avec La Baule. Après avoir arpenté les rues au son des airs celtiques, les 500 musiciens et danseurs habillés en costumes traditionnels se sont retrouvés au parc des Dryades et ont poursuivi leurs démonstrations devant une assistance  conquise par ce folklore véritable patrimoine de la Bretagne.

Auteur : Y.E. | 23/08/2010 | 0 commentaire
Article précédent : « L'Ensemble Orchestral de la Baule en concert à la salle Gaveau à Paris. »
Article suivant : « 63e pardon de la Baule et ses journées culturelles   C'est parti pour 6 jours de fête consacrés à la culture bretonne ! »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter