La Baule Infos

Du bronze à la Closerie des Sculpteurs

Bruno Finet a ouvert sa fonderie en 2007, au fond d’un jardin touffu d’herbes sauvages et de fleurs éparses. Quelques œuvres bordent l’allée qui mène à la tanière du maître fondeur. À peine passée la porte, la fournaise se fait sentir.

Dans une bâtisse de quelques mètres carrés, sur un espace en contrebas, deux fours diffusent une chaleur étouffante. Dans l’un, chauffent les moules de plâtre enveloppant une sculpture en cire et dans l’autre le bronze est en fusion. À terre trois bacs à sable contiennent chacun un moule de plâtre, appelé, potée.

Le bronze solide a été installé dans le four à froid, il passe à la phase pâteuse à 900 °C pendant une demi-heure et devient liquide, à 1 080 °C après 20 minutes. Quelques explications pour comprendre les différentes étapes préalables.

Tout d’abord, Bruno a sculpté son sujet avec de la cire qu’il travaille à chaud. Son thème de prédilection : les bustes. Ensuite il a recouvert entièrement sa sculpture de cire avec du plâtre. L’amalgame est ensuite introduit dans le four chaud pour faire fondre la cire afin qu’il ne reste que l’empreinte de plâtre : la potée, qui est alors posée dans un bac à sable avec l’orifice en surface pour faire couler le bronze à l’intérieur.

Pourquoi dans un bac à sable ?

Lorsque le bronze entre dans le moule, il crée une pression énorme, et la potée peut se fissurer. Le sable sert de barrière thermique. Jamais le bronze ne pourra faire fondre le sable puisque le bronze est à 1 050 °C et que le sable fond à 1 400 °C.

Le temps est suspendu pendant que Bruno aidé par Danièle soulève le couvercle du four de fusion et procède de façon très consciencieuse à l’extraction du métal bouillonnant. La chaleur torride se propage dans tout l’atelier. Vêtu de gants, le visage et le corps entièrement protégé par un masque et un tablier, le fondeur porte les 25 kg de bronze liquide à proximité de l’ouverture de la potée et verse minutieusement le liquide orangé. L’opération est extrêmement délicate. L’œuvre ne se dévoile que quelques jours plus tard… Le hasard d’une bulle d’air peut rendre la pièce imparfaite, le bronze est alors réutilisé pour d’autres œuvres d’art. 

Du 28 octobre au 1er novembre 2010, les œuvres de Bruno Finet seront exposées au grand marché d’art contemporain à Paris Bastille. 

Danièle Roussel-Covolan, artiste mosaïste participe à la réalisation de certaines sculptures en particulier « Tendresse estivale ». Danièle propose des ateliers de mosaïque à la Closerie des sculpteurs, 73, route de la Ville-Joie – 44 500 La Baule. Tel. 06 85 02 58 78. Mail : daniele.roussel.mosa@free.fr

Pour assister au travail de Bruno prendre rendez-vous en appelant le Tel. 06 11 27 42 42. Mail : bruno.finet44@orange.fr

Site : lacloseriedessculpteurs@orange.fr

Auteur : Caroline | 12/09/2010 | 0 commentaire
Article précédent : « Une exposition qui a « de la gueule » à la chapelle Sainte-Anne »
Article suivant : « Exposition : « Ainsi soient-elles » à la chapelle Sainte-Anne »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter