La Baule Infos

Découpe de ruban sous les halles

Ouvertes depuis le 6 juillet et d’un coût de plus 10 millions d’euros, il fallait bien inaugurer les nouvelles halles du marché, c’est chose faite depuis ce vendredi 9 août

Lors du dernier conseil municipal, Erwan Lemoigne (PS) avait interpellé la majorité sur la manière dont elle envisageait cette inauguration au vu de l’investissement.
Si le conseiller général et adjoint Gatien Meunier en charge du dossier avait évoqué une inauguration en concertation avec les commerçants, Erwan Lemoigne suggérait alors quelque chose d’un peu plus conséquent en adéquation avec la structure.
à quoi le maire Yves Métaireau, fit une réponse un peu surprenante : « Nous allons bientôt rentrer en campagne électorale, je ne pense pas que les Baulois soient prêts à voir une inauguration en grande pompe, cela serait en contradiction avec le budget de rigueur instauré ».

Une sobre inauguration

Avec un peu de retard à l’allumage, le gratin baulois et de nombreux élus ont dû patienter une vingtaine de minutes avant l’arrivée du maire Yves Métaireau. Une fois la machine lancée, le ruban coupé, la visite de la halle bondée de monde réalisée, place aux discours.
Discours avec force remerciements, Gatien Meunier est revenu sur la genèse du projet, mais aussi les raisons de cette réalisation : « Selon un sondage 74 % des Français ont un ressenti positif par rapport à leur centre-ville, ici à la Baule, le marché constitue un équipement majeur de haute qualité et porteur d’un important lien social et de convivialité ».
Il rappelle les principaux objectifs comme le maintien d’une offre commerciale, le renforcement de la synergie entre la halle et les autres commerçants du quartier, permettre aux commerçants d’investir et remettre leurs outils de travail à niveau. Gatien Meunier évoque aussi l’accessibilité générale et le confort des professionnels et des clients, le développement des produits proposés, la qualité et la diversité pour améliorer l’offre en évolution avec les modes de vie de consommation. « Nous avons réalisé ce chantier en 14 mois et 8 jours, bravo aux entreprises, mais, aussi aux élus et aux différents services, car cela a été un véritable travail d’équipe au-delà de nos différences, si je puis dire ».
Jean-François Bourse, le président des commerçants du marché s’est lui aussi lancé dans une liste de six minutes de remerciements, rendant hommage à l’ancien président Alain Burban, mais glisse : « La réussite de ce projet résulte de six mois de travail et c’est nous qui l’avons fourni à l’architecte qui a été retenu ».
Il salue à de nombreuses reprises, notamment, les entreprises, la mairie ou Cap Atlantique, soulignant un dernier mois de travaux difficiles et aussi l’investissement de 1,5 million des commerçants, mais « ils sont très contents, tout le monde est reparti à neuf. C’est un pari osé, mais un pari gagné » et conclut : « Continuez dans cette voie monsieur le Maire, vous avez tout réussi ».
 

Haut de gamme

Du pain béni pour Yves Métaireau qui va faire un historique des halles, les premières construites en 1913, rénovées dans les années quatre-vingt. « En ces périodes difficiles que nous traversons aujourd’hui, le conseil municipal à l’unanimité a voté la reconstruction d’une halle moderne, rationnelle en concertation avec les commerçants ». Il explique que la Baule a toujours voulu jouer la carte du commerce avec une cible moyenne et haut de gamme au service de produits de qualités. « Nous avons voulu un projet de haute qualité », et de parler d’embellissement, un outil qui doit fonctionner à l’année dans de bonnes conditions (notamment l’hiver).
« L’idée directrice qui est la nôtre est la suivante, la ville construit, les commerçants et artisans accueillent et fidélisent et les associations animent, je crois que c’est la bonne recette ».
« Nous devons avoir au conseil municipal une vision, car, sans vision, il n’y a pas de projet et sans projet, il ne peut pas y avoir d’adhésion, c’est donc une équipe qui fonctionne dans le dialogue et nous devons tous mobiliser nos forces ». Une petite couche sur l’entrée dans le club des plus belles du monde, et de conclure : « c’est dans ces entreprises collectives que nous trouverons notre bonheur individuel ».
Un discours qui sent un maire déjà en campagne, l’impression va en être renforcée par la dernière intervention du député maire de Guérande Christophe Priou qui honore cette réalisation, mais aussi évoque à la place d’ Yves Métaireau les grands chantiers baulois à venir.
« Le marché s’inscrit dans les grands travaux que les équipes d’Yves Métaireau ont réalisés ou entamés, le complexe sportif Alain Burban, la rénovation de la salle des Floralies, Atlantia, le cœur de ville avec le chantier de la Victoire, le projet en place du bâtiment de l’éducation nationale près de la gare, le remblai et la protection contre les risques naturels ».
« Vous avez su remporter auprès des adhérents une belle unanimité ce qui est assez rare dans notre pays pour le souligner, je vous adresse pour cela mes sincères félicitations ».
 

Des chiffres

La halle est un bâtiment fermé :
- d'une surface de 2 209 m2 ;
- 39 stands à l'intérieur et neuf à l'extérieur sous l’auvent ou "casquette";
- en sous-sol, 48 places de stationnement sont octroyées aux commerçants et 25 réserves sont mises à leur disposition (une réserve pour installer une chambre froide, une réserve spéciale pour les poissonniers, une réserve sèche pour la biscuiterie) ainsi que deux monte-charges.

À noter que pendant cette inauguration ont été distribués des cendriers de plage aux couleurs de la halle.

Stationnement

Reste le problème de stationnement, malgré des efforts, l’accès au marché en haute saison reste problématique. La municipalité a mis en place une navette gratuite depuis l’été 2010, on notera après des débuts timides une hausse de fréquentation de 20 % en 2012, soit 12 000 voyageurs (selon la mairie).Elle fonctionne tous les jours de 9 h 15 à 20 h 00 et dessert plusieurs arrêts, le parking des Salines (stationnement gratuit), le marché, la place de la Victoire et un arrêt sur le front de mer juste avant l’avenue de Gaulle (sens Pornichet-le Pouliguen).
Relire :
http://www.labaule-infos.net/le-nouveau-marche-ouvre-samedi-25-52-894.html

Auteur : JRC | 09/08/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Internet : des problèmes sur le réseau Bouygues »
Article suivant : « Grève à la poste de La Baule »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter