La Baule Infos

Covid 19 : le maire de La Baule est-il un pompier pyromane ?

À La Baule les déclarations et mesures vont dans le sens du vent. Après avoir contrôlé les promeneurs sur la plage,  c’est maintenant le grand laisser aller alors que le virus reprend de l’activité.

Pour le maire de la Baule, il faut « laisser la possibilité aux gens de pouvoir vivre normalement lorsque la propagation du virus est faible » déclarait Franck Louvrier sur BFM alors que l’on voyait les trains chargés de Franciliens arriver en gare de La Baule.

Le maire s’est réjoui de voir la population multipliée par trois ou quatre ces derniers jours, quand la propagation du virus est en augmentation en presqu’île guérandaise.

L’hôpital de Saint-Nazaire était il y a 8 jours proche de la saturation. Le centre hospitalier a décidé le 17 mars de doubler sa capacité de réanimation.

Le taux d’incidence en Presqu’île guérandaise est beaucoup plus important que dans le reste de la Loire-Atlantique avec notamment la propagation du variant sur-africain.

Lors du dernier Conseil municipal, le maire s’est félicité du travail réalisé par le centre de vaccination de La Baule, mais a reconnu qu’il ne pouvait vacciner plus de 100 personnes par jour sur 5 jours et demi.  La municipalité évoque un manque de vaccins pour pouvoir faire plus.

Le maire a remercié les membres du comité de veille et d’information sanitaire pour leur bon travail et en a profité pour égratigner l’opposition : « La création de cette instance avait été moquée par certains membres de la minorité arguant qu’elle ne servait à rien. La vie publique est parfois sans pitié, il y a ceux qui ne font que commenter  et  pas faire. »

Créer un centre de vaccination pour faire 100 vaccins par jour, est-ce un savoir-faire ? La ville rejette le manque de vaccin sur la responsabilité de l'Etat. Certains diront qu’avant de créer un centre de vaccination, on s’assure d’avoir des vaccins. Ça s’appelle la planification, à La Baule comme au sommet de l’Etat, il y a une forme d’amateurisme dans la gestion de la crise.

25/03/2021 | 8 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 25 mars 2021 à 22h25 par fafa, Ma Bole
Je ne puis que saluer cet article qui décrit fort bien la situation même si j’eus préféré qu'il en soit autrement sanitairement parlant, le plus préoccupant étant le taux de contamination le plus élevé du département pour la Presqu'ile suite aux dernières Vacances et la montée en tension de l’hôpital de St Naz.
Notre désormais grande banlieue (j'ai nommé la région parisienne) est en train (ou continue) de nous pourrir la VIE avec la bénédiction des autorités locales. Avec une population locale dont une bonne moitié dépasse les 60 ans, ce n'est pas raisonnable (pour ne pas dire plus). Il suffit de voir les files d'attente dans les commerces et les risques que la surfréquentation fait prendre un peu partout.
Je crains le week-end de Pâques (qui fût déjà difficile en 2020, même le Maire de l'époque s'était enfin offusqué du comportement d'arrivants clandestins) et les prochaines vacances si des mesures drastiques de blocage des arrivées et de contrôles sanitaires ne sont pas prises.

La seule bonne nouvelle est que le centre de vaccination devrait finalement monter en cadence (ni plus ni moins qu'ailleurs...), mais si c'est pour vacciner les "parisiens" et autres visiteurs, nous serons dans du tourisme sanitaire (tant qu'à faire, on pourrait peut-être proposer un package transport en taxi Baulois depuis Paris (ou autre), séjour en hôtel Baulois avec restauration Bauloise entre les 2 piqures,vaccination Bauloise et si çà se mal retour en "grandes pompes" funèbres Bauloises avec une gerbe de la Mairie Bauloise)
Je connais des personnes de plus de 75 ans qui résident à la Baule depuis plus de 40 ans et qui n'ont toujours pas de rendez-vous!.Ensuite, resteront les 70->75 ans puis 50->70 ans Presqu'iliens .Il y a donc des priorités à établir!
Ceci dit, c'est vrai qu'on a un beau cimetière tout neuf qu'il va falloir rentabiliser: on peut bien sacrifier quelques indigènes.

Protégez-vous et portez vous bien.
#2 - Le 26 mars 2021 à 22h02 par Emma le retour
Rédacteur et Fafa: globalement je partage vos points de vue et vos positionnements à l'exception de ces items:

- Je pense qu'il est bien de désengorger les régions saturées. Tant mieux si ceux qui peuvent venir sur la Presqu'île viennent partager notre bon air cela laisse plus d'espace sur les quais et les espaces verts de Paris à ceux qui n'ont pas le choix de partir. Le vrai problème est la posture infantile de ceux qui ne respectent pas les gestes barrières au motif que l'air de la mer est purifié et sont dans un relâchement irresponsable .Ils sont quasiment dans un déni de la situation sanitaire. Un esprit "vacance" où l'autre n'existe plus.

- "A la Baule comme au sommet de l'Etat il y a une forme d'amateurisme dans la gestion de la crise" un expert demeure-t-il toujours performant face à l'imprévu et à l'imprévisible récurents?
#3 - Le 27 mars 2021 à 17h44 par Jossopas
@ Fafa

Quels mépris dans votre commentaire et envers nos voisins ( St Nazaire, pas Saint Naz) ou envers celles et ceux qui sont légitimes à venir sur la côte. Nous ne sommes pas sous l'occupation il me semble, période que vous auriez sans doute adorée.
#4 - Le 28 mars 2021 à 12h26 par gry, Nantes
C'est inquiétant cette haine ouverte envers des "pseudos" parisiens de la part de Baulois qui ont peut-être voté Gontier, qui , sauf erreur de ma part est un parisien qui comme beaucoup d'autres, est devenu un Baulois à part entière ! je m'inquiète de la montée de sentiments odieux envers des personnes qui ont autant leurs racines à la Baule que dans une autre région de France et qu'on vient accuser de tous les maux ! A partir du moment où on est propriétaire sur la Baule, je ne vois pas pour quelles raisons on a bien le droit de séjourner chez soi ! Franchement ! Quant à la gestion de la crise, on sait bien que l'Etat a très très mal géré la crise sanitaire depuis le début et continue dans les incohérences et changements permanents de décisions jusqu'aux incroyables conférences de presse de Castex (par pitié, que quelqu'un lui apprenne à communiquer (lol)).
#5 - Le 28 mars 2021 à 15h42 par fafa, Ma Bole
@Emma,
Cette "fuite" est à mon sens voulu par les autorités pour effectivement baisser la pression sur la région parisienne notamment.
Désengorger les régions touchées çà peut s'entendre à condition que ce soit encadré sanitairement (tests obligatoires, voire quarantaines comme imposés par certains pays étrangers etc) limité en volume et que les capacités d'accueil soient dimensionnées (notamment médicales hôpital et ville, forces de police etc), Quant aux "irresponsables" que vous citez Il y a évidemment bien trop de laxisme.

@Jossopas,
Je ne puis laisser penser que je méprise mes amis Nazairiens: "St Naz" est un diminutif que j'entends depuis mon enfance et largement usité dans la région y compris par les Nazairiens et qui n'a rien de péjoratif en tout cas pour moi. C'est même très amical.
>Quand à nos "visiteurs", que vous jugez légitimes, mais légitimes en quoi,en tout cas ceux d'entre-eux qui ne respectent pas les règles sanitaires risquant la contamination des populations locales et se comportent en colonisateurs arrogants.
Je n'ai effectivement aucun respect pour ceux là.
>Laisser l'"occupation" là où elle est. C'est déplacé et hors de propos.
Quand on en arrive à utiliser ce genre de "pétards mouillés", c'est qu'on a rien à dire sur le fond du problème. On
Que proposez-vous? On laisse filer et on compte les morts?

Si le non respect des règles n'engageait que sa propre santé çà serait plus simple: après tout chacun est libre de sa mort, mais là çà engage la vie des autres!
#6 - Le 31 mars 2021 à 21h52 par fafa (re), Ma Bole
Notre président vient de l'annoncer "Nos citoyens qui veulent aller s'isoler pour changer de régions pourront le faire pendant ce week-end de Pâques"
Ce qu'il ne dit pas c'est qu'ils ne rentreront pas Lundi...
Comme on ne peut pas compter sur Monsieur le Maire nous protéger (il encourage même tacitement ces migrations),nous, pauvres indigènes sommes désormais des morts en standby!

Mes proches et moi-même seront vraisemblablement "mourus" du Covid francilien avant de pouvoir être vaccinés , et même si çà devient égoïstement très secondaire, mais c'est encore les bobos friqués disposant
de points de chutes en province qui vont sauver leur cul laissant à leur triste sort les franciliens qui n'en ont pas les moyens...(et qu'on ne me serve pas l'argument "en partant çà laissera plus de place aux autres!" comme je peux le lire parfois)
Les prochaines semaines vont êtres très très tendues en Presqu'ile!
#7 - Le 04 avril 2021 à 11h38 par Patricia Moto, La Baule
Le laisser-aller vaut aussi pour le contrôle des véhicules bruyant sur le remblai.

Lors de son dernier "question-réponse" sur Facebook et pour répondre à une question d'une habitante, Franck Louvrier a annoncé qu'il était lui-même motard, laissant entendre que seul le bruit des accélérations de ces deux roues était perturbant.
Aucun volontarisme pour éradiquer ces nuisances, ajoutant qu'il n'y avait pas de loi pour sanctionner.
Ci-dessous copie d'un article sur le sujet:

"En 2016, le ministre de l’Intérieur a précisé que plus de 20 000 contraventions étaient dressées annuellement pour non-respect de l’article R. 318-3 du Code de la route.

Les sanctions prévues par la loi actuellement sont :

une amende de 135 euros pour toute émission de bruits susceptibles de causer une gêne aux autres usagers de la route ou aux riverains ;
une amende en cas d’utilisation d’un pot d’échappement non homologué ;
l’immobilisation du véhicule.
La première infraction peut être verbalisée sans appareil de contrôle, par la simple constatation de la nuisance sonore par les policiers ou gendarmes."

Le bruit de certaines motos est trop bruyant même à l'arrêt. Leurs propriétaires font vrombir délibérément leur moteur.

A noter aussi certaines voitures pétaradantes dont celles d'un garage de Guérande qui vient sortir tous les week-ends les voitures de collection de ses clients sur le remblai; accélérations inutiles, pots d'échappement trafiqués ou défaillants...

Ce maire pour qui j'ai voté commence à me décevoir pour le décalage entre sa parole et son inaction sur le terrain.
Toujours cette tendance à botter en touche et à remettre à demain...
#8 - Le 07 avril 2021 à 16h40 par Choupie, Pornichet
Emma, peu importe l'endroit de vos interventions, ne vous obstinez pas à chercher à vous mettre en valeur.
Que voulez vous dire par imprévisible récurents? (sic #2) Nettoyer frotter vos gamelles?
Par contre la récurrence des fautes chez vous est récursive. Comme une soif inextinguible de paraître en tout lieu inextricable.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter