La Baule Infos

Conseil municipal : la politique de l’écureuil

Le débat d’orientation budgétaire 2013 a été marqué par un discours pessimiste du maire Yves Métaireau qualifiant le futur de zone de turbulences avec des prévisions de recettes en baisse.

La prudence est de rigueur pour le maire qui a ouvert le conseil en lançant le débat d’orientations : « Un certain nombre de difficultés sont à prévoir, nous aurons moins de recettes et plus dépenses, mais, cela devrait ensuite s’améliorer ».

Faire des provisions

Et le premier élu de pointer les postes en berne,  comme les dotations de l’État (- 150 K€), les recettes du casino (- 200 K€) ou les droits de mutation (- 100 K€), il rajoute que d’autres recettes sont dans l’incertitude, qu’il y aura probablement des difficultés à emprunter, si besoin ; au total, le manque à gagner est estimé à 1 150 K€.
Il faut donc serrer les boulons, les dépenses de fonctionnement prévisionnelles 2013 enregistrent une hausse de 6,13 %. Et puis, d’autres facteurs rentrent en ligne de compte, comme la fermeture en décembre d’Atlantia pour de lourds travaux « Il n’y aura plus de recettes et nous conservons le personnel » ; une provision de 300 K€ sera proposée lors du futur vote. Autre investissement, l’aménagement autour de la Zac Victoire avec la création d’un bassin de rétention et d’un giratoire avenue des Ondines est estimé à 1 M€.
Autre sujet qui fâche Yves Métaireau, la provision pour les pénalités en ce qui concerne le déficit de logements sociaux, cette pénalité a été multipliée par cinq  déplore t-il. Du coup, on réserve 1,5 M€ sur ce poste.
L’impact cumulé aboutit au chiffre de 4,2 M€. « Il faut afficher ses provisions, être rigoureux sur les dépenses de fonctionnement et faire attention aux investissements ».
Yves Métaireau évoque aussi les associations qui perdent leurs sponsors « la Ville ne pourra pas s’y substituer ». Par ailleurs, sur les impôts locaux, il déclare seulement que la Ville suivrait les bases d’imposition.
 

Un budget plombé

Erwan Lemoigne (PS) estime que la municipalité a fait de mauvais choix : « Vous allez gravement plomber le budget de la commune et augmenter les impôts de 3 % ». En ce qui concerne les logements sociaux : « La loi SRU n’a pas encore été votée, le déficit en logements sociaux, c’est le constat d’une politique menée depuis 20 ans. Enfin pour équilibrer le budget, vous vendez les bijoux de famille, 13 M€ de biens immobiliers sur les trois prochaines années ».
Réponse du maire : « Les temps sont entrain de changer, vous ne pouvez pas nous accuser d’avoir mal géré la ville, il va falloir nous adapter et être solidaires au-delà des divergences politiques ». Réponse d’Erwan Lemoigne « c’est bien d’apprendre la modestie ».
Et le débat se poursuit « Que ce soit au temps d’Olivier Guichard ou de moi-même, nous n’avons jamais été épinglés sur notre gestion, j’attends d’ailleurs avec impatience le rapport de la Cour des comptes. Et, puis, « on ne vend pas pour le plaisir de vendre », sur la fiscalité : « Les Baulois ne se plaignent pas ou cela serait remonté à mes oreilles ».

DM2 et autres dossiers

Après 50 minutes de débat, on enchaîne les autres dossiers, comme la décision modificative n°2, un redéploiement et des réajustements de budget de fin d’année. (Abstention de la minorité).
On approuve des subventions au Comité des fêtes d’Escoublac, pour la participation du pompier Christophe Matthieu, médaillé d’or à Sydney et la répartition des subventions aux associations sportives membres de l’OMS.
On note l’instauration de la gratuité de stationnement pour les personnes à mobilité réduite. Une demande est faite par Jean-Pierre Savary (MoDem) de passer le stationnement gratuit pour tous de 15 à 30 minutes. Réponse du maire, « Je ne suis pas contre, nous allons étudier la question ».
Les élus vont approuver la cession pour 80 K€ d’un terrain communal à Atlantique Habitation pour réaliser du logement social, le renouvellement de la convention avec la SAFER (prestation des services ou de constitution de réserves foncières) et vont aussi voter le contrat de maintenance et d’exploitation des postes des infrastructures d’eaux pluviales et usées.

344 K€ d’avenants sur les futures halle

La longue liste des avenants des futures halles va amener une réflexion de l’élu de gauche Gérard Desnoyelle : « 344 K€ , ce n’est pas négligeable, ces demandes auraient pu être anticipées et certaines sont très contestables ».
Réponse de Gatien Meunier en charge du dossier : « Il fallait bien ajuster les données, surtout pour un équipement de cette importance, il faut s’attendre à des surprises ». 6 abstentions.
Côté marche à pied, on note le prolongement du GR3, chemin de randonnée pédestre, qui permettra de la baie de rejoindre Guérande, ce sentier longeant la Loire se termine à la source du fleuve au Mont Gerbier des Joncs.
Enfin, Gérard Desnoyelle dans une question diverse interpelle la majorité pour une intervention auprès du Préfet concernant le terrain de l’ancienne gare SNCF d’Escoublac. Réponse, « Nous n’avons pas l’intention de mettre à contribution la Ville sur ce dossier, la gare est classée, le coût estimé est de 3 à 4 M€, nous n'avez qu'à demander à vos amis politiques ».

Prochain conseil le 18 décembre.

Auteur : JRC | 17/11/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Plan de submersion rapide »
Article suivant : « 105 dictionnaires pour les élèves de 6e au collège Tabarly »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter