La Baule Infos

Concession de la plage de La Baule : Le dossier est au point mort

L’association La Plage au Cœur de La Baule qui défend les intérêts des professionnels de la plage, s’inquiète d’un dossier qui ne bouge pas, malgré les déclarations d’intention.

"La Ville, depuis 11 ans, n’a pas voulu être le metteur en œuvre du « décret plage » de 2006. Elle n’a donc pas repris la concession de sa plage depuis cette date.

Le Préfet, décidant en 2014 d’appliquer ce décret, oublie de réserver à la collectivité, au titre des charges d’entretien du domaine public, une partie des frais d’entretien de la plage et les investissements.

Il confie donc, par la procédure de l’appel d’offre, en décembre 2016, l’ensemble du dossier à Véolia qui, n’ayant aucun autre objectif que de rentabiliser son implication, reporte l’ensemble des frais, l’ensemble des investissements et la totalité de la redevance domaniale sur les exploitants privés de la plage : écoles de voile, clubs de plage, restaurants.

Après bien des hésitations, le Maire de La Baule confirme, lors du conseil municipal du 23 juin dernier, son souhait de revenir en pôle-position dans le dossier et de reprendre en direct la gestion de la plage.

Le projet Véolia n’est pas économiquement viable.

La pérennité de l’activité sur la plus belle plage d’Europe est plus qu’incertaine.

La confiance entre la Ville et Véolia ne s’est pas installée.

A ce jour, Véolia reste titré par l’arrêté préfectoral du 16 décembre 2016, et les exploitants doivent remettre leur dossier de candidature à Véolia pour le 21 août.

Le Préfet, figé dans ses certitudes, et préoccupé par sa prochaine affectation (il y a toujours une valse des préfets après une présidentielle), bloque le dossier : il ne revient pas sur son arrêté nommant Véolia. Ce qui, pourtant, règlerait le problème, mettrait un terme aux recours, et serait le moins pénalisant en perte de temps.

Alors que la saison estivale débute, l’avenir de la plage de La Baule est incertain. Les activités de plage sont-elles là pour la dernière année ?

Le Maire de La Baule devrait rencontrer prochainement les services du Premier Ministre et du Ministre de l’Environnement.

Un dernier espoir de sortie de crise ?"

07/07/2017 | 2 commentaires
Article précédent : « L’avocat des professionnels de la plage écrit au Président de la République »
Article suivant : « La Baule décret plage : Le FN-RBM demande que la région s’implique dans une SEM locale, Franck Louvrier répond. »

Vos commentaires

#1 - Le 10 juillet 2017 à 09h02 par JP, La Baule
Il va pourtant falloir faire quelque chose.
Dernière, notre bon vieux maire, a taquiné notre voisine Pornichet avec ces "cubes". J'ai le regret de lui faire remarquer que quand on regarde le Gulf Stream, le Barbade le Clamos,l'Ipanéma, le Nossy Bé.... et j'en passe. Je ne vois pas en quoi ils ont d'agéable à voir.......
Quand aux conditions d'hygiène.... je me permets d'avoir des doutes au regards des faibles investissements faits uniquement sur ce qui est visible.....

.....
#2 - Le 15 juillet 2017 à 09h32 par jean, La Baule
Le Maire aurait peut-être pu y réfléchir à 2 fois avant d'abandonner la gestion la Plage. Mais peut-être a-t-il comme d'habitude choisit la solution de simplicité, plutôt que de prendre le problème à bras le corps.
Et s'il s'est rendu compte de son erreur et tente (un peu tard) de faire marche arrière, c'est sans doute plus dans l'espoir de calmer les choses pour obtenir son investiture aux Sénatoriales que par conviction réelle.
On est dans le schéma typique du mandat de trop !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter